ACTUALITE FEVRIER

Le 26 février 2017

Première sortie des agneaux à la coop des Baous !

 

Entre mer et montagne à quinze minutes de Vence, sur le plateau de St Barnabé, les agriculteurs de la coopérative des baous ( ouverte le week-end de 10h à 17h non-stop. Téléphone : 06.12.59.29.81 la semaine - 04.93.59.74.78 aux jours et heures d'ouverture ) vous proposent des produits issus de l'agriculture des Alpes-Maritimes.

Vous y trouverez : miel, fromage, œufs bio, confiture, vin, viande, fruits et légumes, charcuterie bio, farines bio etc.

Un « Espace pique-nique » très convivial et familial est également à votre disposition.

Tout au long de l'année la Coopérative des baous propose des « Journées d’animations et de découverte du métier d'agriculteur » (tonte des moutons, fabrication du fromage, extraction du miel etc.)

 

Ce dimanche après-midi, une journée particulièrement ensoleillée et douce pour la saison, rendez-vous était pris pour la première sortie des nouveaux agneaux de l'année. Cabrioles et bêlements de joie étaient au rendez-vous sous le regard ému de nombreux visiteurs petits et grands.

Après avoir accompagné le troupeau et l'avoir longtemps admiré sous le regard attentif du berger et de ses chiens, nous avons visité la ferme proche, avons fait la connaissance des chèvres, poules et d'autres chiens joyeux.

Simon, presque dix-huit mois, découvrait ces " drôles " d'animaux pour la première fois et a, après toutes ces tendres aventures du jour, dégusté avec sa famille  un bon goûter dans l'aire de pique-nique de la coopérative, avant de reprendre le chemin d'une vie plus citadine.

Un éblouissant passage d'oiseaux migrateurs nous a fait la jolie surprise de clôturer ce bel après-midi.

 

Rendez-vous est pris pour l'année prochaine et bien avant pour de nouvelles journées de découvertes événementielles. 

 

Emmanuèle Pillard - Le Breton

Le 26 Février 2017

Mendelssohn et Dvorak

 

Le concert s'ouvre avec le « Concerto pour violon n° 2 » de Félix Mendelssohn et se poursuit avec la « Symphonie n° 9 du Nouveau Monde » d'Anton Dvorak aux accents plus modernes et peut-être moins romantiques mais non moins célèbres que le Concerto précédent. Ces deux chefs d'œuvre  ont maintes fois servi d'indicatifs, mélodies introductives aux émissions de radio voire de télévision. C'est avec élan et enthousiasme que sont interprétés ces morceaux sous la direction de Frédéric Deloche des Concerts Syrinx. Vera Novakova violoniste au Philharmonique de Nice monte souvent à Vence  pour notre plus grand plaisir.

L'atmosphère se révèle résolument brillante car on y découvre la présence de Louis Nègre, Maire de Cagnes-sur-mer ( et aussi Sénateur... ) , et de Loïc Dombreval, Maire de Vence accompagné de son épouse.  Des instruments délicats et magnifiques qui fonctionnent.... sans électricité, avec le simple talent humain.

Un grand moment de plénitude.

La Courge

Le 20 février 2017

Inauguration  des travaux de sécurisation

et d'embellissements au quartier Vosgelade

 

Lundi, Loic Dombreval, maire de Vence, Patrick  Scalzo, adjoint  délégué aux  travaux, Marc Clara de la Métropole Nice Côte d’Azur, ainsi que Jean-Claude Cochat, référent du quartier, inauguraient la première phase des travaux pour la sécurisation et l'embellissement du quartier de Vosgelade.

Jérôme Bucher, directeur du centre technique municipal, a donné des précisions sur l'espace vert crée au centre de la voie, destiné à réduire la vitesse des automobilistes. Il a notamment évoqué le choix des plantes, elles nécessitent peu d’arrosage et s’inscrivent ainsi dans une démarche écologique. Patrick Scalzo a ensuite décrit les prochaines étapes de l’aménagement du quartier.

Isabelle & Jean Seguin

Le 17 Février 2017

Stage de cirque à la Salle des Meules

 

Audrey travaille pour la mairie de Vence depuis maintenant deux ans en proposant des ateliers sur " les arts du cirque" dans toutes les écoles de Vence. Toute l'équipe pédagogique du secteur jeunesse est satisfaite de son travail. Aussi,  Agnès Falcoz, directrice de Vence Culture, lui a proposé de travailler pour le centre culturel.

Pour répondre à cette demande, Audrey a décidé de proposer des stages pendant les vacances scolaires et de cibler le public. Pour ce premier stage, 10 enfants âgés de 5 à 12 ans ont participé. Un prochain stage sera proposé du 10 au 14 avril. Pour certainement la même tranche d'âge ; et cet été au tour des adolescents.

L'association 6sensarts commence à prendre son envol en proposant des ateliers et des spectacles de feu. Le prochain spectacle est prévu le 5mai à l'occasion du festival "Tous en scène" à La Gaude.

Marcel Orengo

Le 5 février 2017

CRITERIUM ET CHALLENGE 2ème tour

 

Ce dimanche, l’Ecole R. Cocàtre organisait le 2ème tour du Critérium des jeunes et du Challenge du Samourai à la salle Jacques Falcoz de Vence.

Durant plus de 4h, ont résonné applaudissements et encouragements, accompagnant  sans relâche les « Kiais » des jeunes combattants, de 6 à 14 ans.

  

Répartis en 3 groupes selon leur niveau technique, ce n’est pas moins de 180 rencontres qu’ont arbitré les « Sempaïs », ceintures noires et assistants, issus de la section Adultes

(...)

Le 5 Février 2017

Piano et violoncelle :  des pointures !

 

Quand les doigts d'Anna virevoltent sur le clavier 88 grand queue et que ceux de Bénédict saisissent les cordes de son violoncelle, le public retient son souffle . On ne tousse pas, on ne remue pas, on ne regarde pas son portable, on écoute, saisi par l'instant magique.

Anna Fedorova et Benedict Kloeckner interprètent, en première partie, la «  Sonate pour piano et violoncelle » en la mineur d'Edvard Grieg ;  sonate suivie de «  Variations sur un thème de Paganini » de Gregor Piatigorsky.

En seconde partie, la « Sonate pour violoncelle et piano » en sol mineur du Frédéric Chopin invite au même enchantement que les autres œuvres de Chopin. Jamais on ne s'en lasse.

Enfin Anna dans un Français attendrissant nous offre «  a little gift », petit supplément endiablé dont votre courge n'a pas reconnu le compositeur .                            

La Courge forcément.

Le 4 février 2017

Concert surprise

 

Dans le cadre des 40 ans du Conservatoire de musique de Vence, les Artistes de l’Ebène ont donné le coup d’envoi d’une série de concerts-surprise qui se tiendront dans des lieux culturels de la ville tout au long de l’année.

Les musiciens ont joué sous la direction de Marc Duthilleul, professeur de clarinette : Rémy, Thomas, Sylvie, anciens élèves du Conservatoire, et Éric à la clarinette basse, accompagnés pour certaines œuvres musicales par le jeune Yann, apprenti clarinettiste, dans la salle de la Médiathèque en présence d’un auditoire attentif.

Le prochain concert-surprise sera proposé au Musée de Vence le 1er avril prochain.

 

Marcel Orengo

🎃Vous l'avez demandé, La Courge l'a fait

Compte-rendu du Conseil Municipal du 27 Février 2017

Après avoir constaté qu'aucun mâle viril de cette municipalité n'a été fichu de mettre une chaise pour le noble postérieur de votre courge, cette dernière fut contrainte d'en trouver une, le plus bruyamment possible.

   Bref, quelques pinaillages sur les points 1, 2 et 3 à la suite desquels Jean-Pierre Daugreilh (FN) a obtenu de faire partie de la commission des appels d'offre, et hop, on attaque la culture, vaste sujet ou bien étroit selon la conception de la culture. Evelyne Temmam a son chapeau, nous sommes sauvés. Mais quand même, sont absentes Ghislaine Beltrame et Marie-Laure Maurel. 

4. De Varsovie (Pologne), on signe un accord concernant la Villa Alexandrine. On en a même parlé à la télé polonaise. En plus des plombiers polonais, on va donc avoir aussi les peintres.

5. Des budgets. Loïc Dombreval insiste sur le fait que les impôts de la municipalité n'augmenteront pas, cependant  (...)

Le 24 février 2017

Après les jardins familiaux, les jardins partagés se préparent à réjouir les Vençois !

 

Ce vendredi à 18 h 30 à la villa Berthe à Vence, l'Écologie Pour Vence, Patrice Miran, Pauline Czartoryska et de nombreux Vençois très motivés participent au projet de lancement de jardins partagés à Vence.

 

Un  jardin partagé est un jardin conçu, construit et cultivé collectivement par les habitants d’un quartier ou d’un village, Il ne se décrète pas mais prend son sens parce qu’il répond aux attente des habitants d’un lieu. Réunis en association les habitants gèrent le jardin au quotidien et prennent les décisions importantes collectivement. En ce sens chaque projet est unique par son aménagement et son fonctionnement.

 

Ces jardins se fondent sur des valeurs de solidarité, de convivialité, de lien et de partage entre les générations qui propose de produire ensemble légumes, fleurs, fruits, aromatiques, médicinales... ce qui leur donne une saveur et une beauté très particulière en ces temps d'individualisme et un embellissement pour la commune accueillante.

 

Un jardin partagé est fait pour tous, les moins expérimentés apprennent par l’échange avec d'autres qui partagent l'aventure, cela permet de tisser des liens, on y cultive le respect du vivant en prohibant l’usage des pesticides et en encourageant les jardiniers à expérimenter des techniques de paillage, de compost...

 

Ils sont de petites oasis de charme de verdure et de couleurs situés généralement au plus près de l’habitat dans l'objectif optimal de pouvoir s'y rendre à pied depuis son domicile.

 

D'ores et déjà sont prévus pour ce projet un terrain en contrebas du Square Moutet en centre ville qui sera une bien jolie vitrine de Vence, un autre avenue de pins près des tennis de l'ARA ainsi que des cultures potagères en pot notamment proches de la chapelle Sainte Anne.

 

Si vous souhaitez intégrer ce projet et le finaliser avec l'Écologie Pour Vence, n'hésitez pas à prendre contact avec le président de l'association au 06.21.60.33.74 ou bernard.barbaroux@gmail.com

 

Emmanuèle Pillard - Le Breton

Le 17 Février 2017

Je t'aime, moi non plus

 

Les relations entre mère et fille ? Pas si simples ! Même si la mère est passée par là au même âge, elle ne peut s'empêcher de tenter de protéger la post-adolescente rebelle. Passée par là : où ? Dites-moi ! Les études... hum , les petits boulots, les amours passagères, les enfants très jeunes. Et puis, mamie qui s'en mêle aussi . Non mais !

La pièce « M... comme Mozart, Maman et Moi » écrite, mise en scène et jouée par Laurence Laouadi que nous avons vue plusieurs fois à Vence avec le même bonheur  est également interprétée par Sophie Satti, elle-même auteur et comédienne. Laurence campe une mère sensible et passionnée, préoccupée de sa fille. Sophie réplique, décidée mais tendre. Le tandem fonctionne si bien que le théâtre de l'Avant-Scène n'y suffirait plus . 

La Courge pour Vence-Info-Mag

Le 18 février 2017

Exposition Marie-France Vidal et Evelyne Sie

 

Aujourd'hui a eu lieu le vernissage de l'exposition Marie-France Vidal et Evelyne Sie à la galerie Coup d'Œil, 9 avenue Marcelin Maurel à Vence accompagné du traditionnel petit apéritif convivial où de nombreux Vençois se sont rendus.

 

Évelyne Sie est née en 1967 dans la région parisienne et habite depuis une vingtaine d’années à Saint-Paul de Vence. Elle partage aujourd’hui son temps entre une activité de pharmacienne assistante et sa passion pour la peinture. Toutes ses toiles sont réalisées à la peinture acrylique et généralement composées à partir de photographies. Ses thèmes favoris sont très variés : on y retrouve bien souvent les couleurs chaudes des marchés colorés de Provence, les couleurs « sable » de la plage, les couleurs « rouge » des spectacles et du cirque, les chapeaux, les chiens, les enfants,…tout un monde qui évolue, se croise aussi dans ses œuvres, mais qui reste mystérieux, joyeux et drôle. Elle donne également des cours d’initiation à la peinture acrylique, car transmettre sa technique aux autres permet de s’enrichir, de trouver des nouvelles idées et d’évoluer.

 

Née en 1964, c’est à Vence où elle grandit que Marie-France Vidal laisse s’épanouir son talent après 16 années à Paris consacrées aux écoles et ateliers de la capitale. Imposée dans le milieu artistique azuréen au gré de ses expositions et des cours qu’elle dispense, Marie-France a su nous surprendre par l’évolution de sa créativité. Sa parfaite maîtrise des techniques mixtes l’invite à « jouer » audacieusement avec des couleurs tour à tour minérales ou chatoyantes, les volumes, et les matières tantôt rustiques, tantôt précieuses, sans pour autant se départir de sa véritable signature : un esthétisme exceptionnel. Outre ces patchworks picturaux et ces envoûtants collages, les silhouettes élancées et énigmatiques de ses compositions en bois flotté, aux confins du figuratif, nous invitent à partager un autre univers exploré depuis quelques années par cette artiste aussi discrète que talentueuse.

 

L'exposition restera visible jusqu'au 26 février, rendez-vous en ce joli lieu où des pièces aussi variées que des tableaux hyperréalistes et de magnifiques objets en bois flotté ne manqueront pas de vous séduire.

 

Emmanuèle Pillard - Le Breton.

Le 18 Février 2017

Le Carnaval de Kreado

 

(texte à venir)

Le 11 février 2017 

Lei Boufet dans les rues vençoises

 

Les Bouffets, "Leï Boufet" en provençal,  mènent la danse cette année encore afin de chasser l’hiver et favoriser les cultures printanières, l’origine de cette tradition trouve en effet ses racines dans les civilisations agraires. Les hommes flattent les divinités et les astres pour rendre la terre fertile et chassent les mauvais esprits qui bloquent la régénération végétale.

Des figures précises sont exécutées, l’enroulement, le renversement, le dédoublement, utilisant le soufflet empli de farine pour insuffler des forces aux végétaux endormis, armés de grelots attachés à leurs chevilles. Les jeunes gens sont habillés de blanc et sautent en file et en cadence sur un pied (à « péd cauquet »), soufflant au postérieur de l’ami placé devant.

Ils s’arrêtent pour chanter quelques couplets sur les places ou devant la maison d’un élu ou d’une personnalité, et recommencent un peu plus loin, au son des galoubets et des tambourins, précédés d’un porteur de lune en papier, symbole des cycles de dame Nature.

Les enfants font la ronde et font sauter le « paillassou » en chantant également. Les villageois offrent quelques victuailles, charcuterie, ganses et sucreries, agapes améliorées par un petit vin de pays pour rendre la procession plus joyeuse. Enfin, les baleti terminent la soirée devant un bon feu de cheminée où l’on brûlera la lune cartonnée, la Masco, pour annoncer le renouveau… 

Nelly ORENGO

Le 5 Février 2017

« Léonie est en avance »  Feydeau

 

Léonie est enceinte de neuf mois, mais …. catastrophe ! Elle n'est mariée que depuis huit ! Or, chez une De Corvée de Pluches de Main matin de Bonne Heure, c'est une faute de goût . Père et mère ne peuvent accepter une telle honte et c'est le pôvre mari qui doit battre sa coulpe !!

La sage-femme s'affaire, la bonne se démène ; tout cela mené de main de maître par un metteur en scène dynamique et des comédiens infatigables qui ont géré à merveille l'étroitesse de l'espace scénique du Petit Théâtre de l'Avant-Scène. Petit certes, mais gentil et unique. 

Avec Lydia Bensoussan, Véronique Lheureux, Martine Mauro, Virginie Théobald, Xavier Drapier et Sylvain Millefiori dans une mise en scène de Philippe Lecomte. Nos spectateurs ont hâte de les voir ou revoir cet été pour «  Les Tréteaux de Vence 2017 »            

La Courge

TOREILLE EN COLERE

MAIS POURQUOI ?       Regardez notre vidéo !

Une association pour sauver les palmiers de la chapelle du rosaire

Pour sauver le patrimoine botanique, côtoyé et peint par Matisse, l'association "Les Palmiers du Pays Vençois" a proposé aux Sœurs Dominicaines, propriétaires des lieux, son concours.

Une convention signée en juillet 2016 prévoit que ces membres prennent directement en charge le financement des traitements de sauvegarde. Michel Ferry, chercheur à l’INRA, spécialiste de la botanique des palmiers, apporte son soutien scientifique à ce projet. La Ville de Vence soutient également cette initiative.

(...)

Le 3 février 2017

Forum Citoyen pour la Place du Grand Jardin

 

Dormez citoyens, point de révolution sur la place du Grand Jardin.  La partie nord avec les terrasses des bars, dont usent et abusent les pipelettes de mon acabit, restera inchangée : pas question d'enlever les monuments funéraires noirs, signés et payés comme des œuvres d'art (eh oui). Il faut donc aménager ou faire aménager par des aménagistes, diplômés et rémunérés, la partie sud, celle recouverte de sable blanc tel la plage de Copacabana. Il faut des pergolas pour que le promeneur soit abrité du soleil, pergolas végétalisées et fleurdelisées intégrant les édiles des parkings ; d'ailleurs pour l'oeil sensible du même promeneur, on va enlever le bâtiment qui abrite l'agence de voyage et masque la villa Alexandrine.  Puis on espère que lesdites pergolas cacheront  le Villeneuve «  hyperimpactant visuellement »  (donc franchement moche). Le sable qui fait éternuer les mamies sera remplacé par un sol en pierre calcaire.... blonde qui absorbe le soleil. Comment végétaliser le centre de la Place compte-tenu de toutes les contraintes ?

Petites ou grandes jardinières conviviales et plantées d'arbustes, de fleurs ou de plantes potagères, vous pourrez y cueillir vos tomates tout en bavardant ? Mais jardinières amovibles qui seraient écartées ou enlevées pendant les manifestations bruyantes de l'été. Les Services Techniques vont efficacement s'occuper de cela. Quant au marché du Vendredi, il restera, bien sûr, ainsi que les autres manifestations telles les brocantes du mercredi ou autres fêtes ponctuelles. Hélas pour les rêveurs, il n'y aura pas de gloriette ou autre kiosque à musique au milieu, dommage ! plus de tatapoum ni de wc pour chiens comme dans les villes du nord, pour abriter les fanfares de la mauvaise pluie. Tout cela pour 1,5 million d'euros hors taxes ;  mais rassurons-nous, la Métropole en prend une grosse partie en charge, surtout le dallage. Vous pouvez vous exprimer, une grosse boîte à idées trône sur la Place . Inauguration en 2018 ? Nos caméras y seront.             

La Courge

VIM

vence-info-mag

Copyright : VENCE-INFO-MAG 2015

 

DSC00250