ACTUALITE JUIN

VENCE - Les 28, 29 et 30 juin 2019

Quelques extraits de FESTI'VENCE

TOURRETTES

Les 29 et 30 juin 2019

Une luciole est lumineuse.
C’est cette lumière que nous ont transmis tous ces artistes lors du traditionnel spectacle de fin d’année. 
Sous la plume et la mise en scène de grande qualité d’Annie Wucher, on a pu découvrir cette année les mythes et les légendes revisités à la façon tourrettane. 
Soulignons la prestation de Stéphanie Patout qui, comme d’habitude est hilarante, la grande qualité des costumes et la présence, cette année des enfants. 
Merci à ce club des violettes de proposer autant d’activités qui permettent à nos anciens de pouvoir se maintenir en forme physique et intellectuelle.

Frédéric Poma

VENCE

Le 28 juin 2019

Exposition d'oeuvres du sculpteur Arman au Musée de Vence

 

Inauguration vendredi 28 juin 2019 en présence de son épouse Corice.

L'exposition se tient jusqu'au 15 décembre.

VENCE

Le 25 juin 2019

Installation du Piano d'Arman devant le Musée de Vence

Les ouvrtiers sont à l'oeuvre pour mettre en place le piano d'Arman, une oeuvre en bronze de 250 kg, va faire son retour sur l'espace public vençois, d'abord exposé très prochainement sur le parvis du musée, il intégrera un espace spécifique dans le cadre du futur quartier Chagall.

Bonne nouvelle pour certains, mauvaise pour d'autres... la perception de chacun varie... L'artiste destructeur sera exposé au musée jusqu'au 15 décembre.

Marcel Orengo

TOURRETTES

Le 28 juin 2019

Le voyage des Doodles de George sculpteur

 

A l’entrée de l’exposition le grand Doodle « Tavana Rahi » accueille le public et les incite par sa prestance à poursuivre la visite et découvrir les autres Doodles, plus petits mais pas moins étranges.

Ces petits personnages imaginés par George, artiste tourrettane, ne laissent pas indifférent. Chaque pièce est unique et intrigue le visiteur.

Ici rien n’est comme ailleurs. De même l’exposition, elle se déplacera. Partie de Tourrettes-sur-Loup elle se terminera à Antibes en passant par La Colle-sur-Loup, Mougins, Villeneuve-Loubet et Biot. À chaque fois, une nouvelle scénographie. Le visiteur itinérant pourra collectionner les preuves dans son « carnet de voyage ».

Exposition à l’espace Muséal de Tourrettes du 28 juin au 15 septembre.

Marcel Orengo

1/0

Vence

Le 23 juin 2019
Concert de Gospel à Vence

 

                Dimanche dernier 23 juin, à l'église anglicane Saint Hugh, s'est déroulé un merveilleux récital de Gospel interprété par Sister Grace, utilisant les plus belles chansons de Louis Amstrong (The Good Book).

                La salle bondée se mit soudain au diapason de la chanteuse, tapant dans les mains et dansant à la demande de l'artiste. Celle-ci nous expliquera entre chaque chanson combien cette musique, issue de l'esclavagisme et de la souffrance, représente un élément universel et fédérateur. Ces chansons sont chargées d'histoire, et parfois deviennent un véritable sport dans les mouvements et les gestes. Entre les nombreux Alléluias qui accompagnent toujours le Gospel,  Sister Act a vraiment fait vibrer tout un public conquis par ces chants liturgiques.

                Née au Bénin (Cotonou), ses parents la poussèrent toute jeune vers ce style musical qu'elle perfectionnera en parfaite autodidacte aux États-Unis. Ayant assuré les premières parties de Manu Dibango, des Palatas Singers ou même du Golden Gate Quartet, considérée comme la plus belle voix de Gospel en France, Sister Grace nous entraina dans un registre proche de Woppie Goldberg dans le film Sister Act, acceptant avec joie cette comparaison. La venue sur scène d'un ensemble vocal nommé « Les Venc'chœurs » donna une amplitude sonore extraordinaire en fin de concert.

                Sister Grace nous a promis de revenir... À tout bientôt donc, on ne s'en lassera jamais.                                                          

Damien Courouble

VENCE

Le 23 juin 2019

« 100 MOTS POUR NICE - UN PESSUC DE NISSART » - SERRE ÉDITION

                ALEX BENVENUTO  a présenté, dimanche 23 juin, l’ensemble de ses ouvrages à l’Espace Culturel Leclerc, en collaboration avec l’association « Lire à Vence ».

                Sous sa direction voici « LES 100 MOTS POUR NICE - UN PESSUC DE NISSART »  est un ouvrage bilingue qui veut transmettre la passion de la langue niçoise, pour qu’elle reste vivante dans l’esprit et la pratique des petits enfants qui, à leur tour, l’enrichiront par de nouveaux apports. Et même si vous êtes « un estrangié » (personne qui habite au-delà de Valence) vous pouvez vous l’approprier.

                Cet ouvrage est pédagogique, issu de cours, écrits, et testés sur « les escoulan » de la médiathèque de La Gaude ; mais il s’adresse aussi aux pratiquants chevronnés.

                Vous suivez ainsi, et successivement, les chapitres :

  • La prononciation :  pas évidente pour un néophyte. Exemple : ai = se prononce comme »ail » ;  oui = comme dans « fenouil » ; ei = comme dans « soleil » ;  an = comme en français !

  • Puis le glossaire par ordre alphabétique, lisez, vous découvrirez des mots savoureux et d’autres que vous connaissez sans connaitre leur origine…

  • Les chiffres, les jours et les mois… Nissart e Geek : une langue est vivante, elle intègre les nouvelles technologies : la box = la boissoula » ; le logiciel = Lou logicou » ;  la souris de l’ordinateur = « la rateta » ;  internet = « la taragnia » (la toile d’araignée)…

Découvrez toutes les nouveautés du nissart…

                Puis des mots qui vous soulageront… mais tout en style ! Les expressions à placer au bon moment pour introniser les nouveaux arrivants… Sur les bancs de l’école, il est importent de posséder un peu de grammaire, en cinq leçons déjà, pour appréhender cette langue régionale : Petit Lexique culinaire ; quelques proverbes de la table et du vin… Un régal d’ouvrage !

                Achetez ce « pessuc » : ce que l’on peut saisir entre deux ou trois doigts, d’où l’expression : « es dou pessuc », c’est du premier choix ! (Édition Serre - 8,50 euros en vente dans toutes les bonnes librairies. 

JOY

VENCE

Le 21 juin 2019

Fête de la Musique

Fêtons l’Été en Musique !

 

                Ce rituel annuel ne peut que nous plaire, les esprits oublient les soucis et retrouvent leur âme d’enfant. C’est l’arrivée de l’été, pour beaucoup du repos, du soleil, des rencontres et des pique-niques en forêt. Mais ce soir, pourtant, ce sont les terrasses des cafés et des restaurants les privilégiées qui se remplissent.

                Tout est calme à l’ouest de Vence, 19h c’est trop tôt, seule la vieille ville – dite Cité historique - est animée. Passage Cahours, les notes bien connues des Stones, Satisfaction, arrêtent nos pas, les souvenirs des années soixante rejaillissent avec joie.

                À droite la petite Cour de la Prévôté, un Irlandais et une Irlandaise y vantent le malt au détriment du houblon, quant à la vigne, elle repassera ! Le whisky se chante, mais également se boit ! Les chanteurs le partagent dans les verres, offerts aux spectateurs présents… Puis ce seront deux chanteurs guitaristes, et Les Artistes de l’Ébène, comprenez les clarinettistes.

                La place Clemenceau offre une belle scène, de jour, sous la mairie, les choristes étaient mises à l’honneur, mais de lumière, que nenni ! On écoutera donc du Renaud le soir, sans trop le voir...

                Direction place Godeau, le Conservatoire de musique remplit l’espace, d’un côté la scène avec les élèves de tous âges, de l’autre la foule debout ou qui occupe toutes les chaises. Enfin, merci à eux, des musiciens énergiques venus tout droit de Lahnstein en Allemagne, ville jumelée à Vence, dont les notes tonitruantes réjouiront spectateurs et riverains !

                Retour par le quartier de l’Étoile, le bar Le Vençois s’est transformé en rock stage, en Speed Rock où Jean Pa se déchaîne, micro à la main, mais ses efforts seront vains sur la batterie de la caméra, qui, elle, a déjà entamé sa nuit…

 

Nelly Orengo

VENCE

le 19 juin 2019

Remise du prix départemental du concours des petits artistes de la mémoire.

                Mercredi, l’EHPAD du Domaine de La Conque, M. Gérard Brami et son adjointe Mme Gaëlle Léandri, recevaient M. Rémy Giaccuero, Directeur de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de guerre, pour la remise du Prix départemental du concours des Petits Artistes de la Mémoire.

                Six classes de cinq communes : Vence, Bonson, Nice, Saint-Jean-Cap-Ferrat et la Trinité ont participé à ce concours et cinq ont présenté leur travail sur l’histoire des Poilus. C’est en présence de Mme Catherine Le Lan, maire de Vence, M. Franck Vinesse, sous-préfet, et de MM Daniel Lallai et Jean-Marc Noaille, représentant l’Éducation nationale, que s’est déroulée la remise des prix.

                Le jury, après beaucoup de difficultés pour départager les candidats, les travaux étant tous de qualité, le Premier prix a été attribué à l’école Nikaia de Nice, le prix Coup de Cœur Émotion à la Trinité, le prix Coup de Cœur Artistique à l’école Nikaia de Nice, trois autres prix pour l’excellent travail effectué pour les écoles Marc Chagall de Vence, celle de Saint-Jean-Cap-Férrat, et celle de Bonson.

Jean Seguin

                  

SAINT-JEANNET

Le 17 juin 2019

Premier conseil municipal des enfants

                Le Conseil Municipal des Enfants, élu le vendredi 19 octobre 2018 sur l’initiative du CCAS et pour une période de deux ans - équipe de onze enfants scolarisés en CM1-CM2 - s’est tenu ce mardi soir devant un auditoire composé d’élus de la commune et de parents, après cinq réunions préparatoires en mairie.

                Ainsi, ont été élus : Tom ANGUILLA, Camille DA CUNHA, Cantin DUPERIER, Anaïs FOURNIGAULT, Macéo FOURNIGAULT, Chiara GATTO, Baptiste MAURETTE, Calista MINZANI, Lorelei MUNIER, Lunajoon RION et Alexis SENICOURT.

                La cérémonie d’investiture s’est déroulée le 10 novembre suivant, en présence du maire du village, Jean-Michel SEMPÉRÉ, également président du CCAS, des parents, de Monsieur Jean-Michel SEMPERE (Maire de Saint-Jeannet et Président du CCAS), Mesdames Dominique DUYCK, Christiane MOCERI, Marcelyne MICHON, et Claude MARGHERETTAZ. Chaque enfant a reçu un porte-documents et les accessoires nécessaires au travail d’un élu, sans oublier la traditionnelle écharpe tricolore. Onze jeunes candidats motivés, débordant d’idées et prêts à se mettre au travail.

                Après avoir souligné l’aspect officiel de la Salle du Conseil et des symboles de la République, vint le moment de l’élection du Maire et de ses trois adjoints. Les onze conseillers municipaux ont donc nommé, à bulletin secret, Tom ANGUILLA : maire, Cantin DUPERIER : Adjoint, Chiara GATTO : Adjointe, Alexis SENICOURT : Adjoint. Une merveilleuse aventure à vivre ensemble, félicitations à tous !

                En ce 17 juin, quelque peu hésitant – et on peut le comprendre – le maire des enfants (Tom) a été initié tout au long du conseil par le maire (l’autre, Jean-Michel SEMPERE) aux subtilités de la présidence de la réunion. Trois propositions étaient à l’ordre du jour : mise en place d’une cabane à troc ; installation de récupérateurs d’eau de pluie ; création d’un cours de dessin pour les enfants. Un prochain sujet traitera de l'éclairage public avec, outre des lampes à LED, un système de mise en route et fermeture automatique. Réunion sérieuse puisque débouchant sur du concret mais détendue avec des applaudissements, choses rares dans un conseil municipal. 

Marcel Orengo

TOURRETTES

Le 16 juin 2019

Concert avec le Chœur de Tourrettes et l'ensemble Vocalita

                Le public venu en nombre dans l’église Saint-Grégoire a assisté avec un plaisir non retenu un concert composé de deux parties, et intitulé « Cartes postales en chansons de France et d’ailleurs ».

                La première partie, avec le Chœur de Tourrettes-sur-Loup, interprétait des compositions françaises variées comme « Couleur café » ou « Le Barbier de Belleville ». La seconde partie laissait place à l’ensemble Vocalita de Grasse, avec un choix plus classique comme « Dieu ! Qu’il la fait bon regarder » de Debussy, ou des chansons venues d’ailleurs comme « Takeda Lullaby » du Japon.

                Enfin, le concert s’est terminé par les deux Chœurs réunis, pour interpréter « Le Baylère » et « That lonesome road ».

Marcel Orengo

VENCE

Le 15 juin 2019

Présentation du programme Festi'Vence 10ème édition

Ce matin, en l'espace culturel Leclerc, s'élève la voix mélodieuse d'un violon accompagné de la douceur d'une harpe. Mais qu'est-ce ? Ce sont les virtuoses de l'Orchestre Philharmonique de Nice, venues faire entendre quelques notes de ce que sera le programme de Festi'Vence 2919. Violaine Darmon au violon, et Helvia Briggen à la harpe précèdent l'annonce de Marc Duthilleul, président de l'association Syrinx qui organise le festival.

Vingt concerts gratuits dont quatre le vendredi 28 juin à partir de 18h puis neuf le samedi 29 Juin à partir du 10h 30 et enfin sept le dimanche à partir de 10h30.

On se régale d'avance.                       

France-Hélène - La Courge

VENCE

Le 15 juin 2019

La permaculture fêtée à la villa Berthe !

                Ce samedi de 10h à 14h a eu lieu la fête de la permaculture, organisée par L'Écologie Pour Vence à la Villa Berthe, Maison des associations vençoises.

                La permaculture est bien plus qu'une alternative à l'agriculture moderne, c'est un mode de vie, équitable et durable. Les douze principes en sont :

1 . Observer et interagir

2 . Collecter et stocker l’énergie

3 . Créer une production

4 . Appliquer l’autorégulation et accepter la rétroaction

5 . Utiliser et valoriser les services et les ressources renouvelables

6 . Ne pas produire de déchets

7 . Partir des structures d’ensemble pour arriver aux détails

8 . Intégrer plutôt que séparer

9 . Utiliser des solutions à de petites échelles et avec patience

10 . Utiliser et valoriser la diversité

11 . Utiliser les interfaces et valoriser les bordures

12 . Utiliser le changement et y réagir, de manière créative.

 

                Bravo à tous les participants de cette Fête de la Permaculture à la Maison des associations vençoises, dite Villa Berthe, et en premier lieu à l'Écologie Pour Vence, sous l'impulsion de qui, de plus en plus, nombreuses lasagnes sont réalisées à Vence notamment dans les écoles, grâce aux intervenants Pascale Senejoux et Karim Caillol.

                Un pique-nique bio partagé, local, limité en déchets et très convivial, a agréablement clôturé ce temps d'apprentissage et de jardinage.


Emmanuèle Le Breton - Pillard

VENCE

Le 15 juin 2019

Ouvrage de dames

 

 Ce soir, à la salle des Meules de Vence-Cultures, la Compagnie de l'Observatoire dirigée par Jacques Guillamaud, donne un spectacle théâtral. La première partie propose des extraits de « Règles de savoir-vivre » de Jean-Luc Lagarce. Claude-France Montin y est La Tante et Fatima Benshikh est la Nièce.

La deuxième partie se compose d'un texte de Jean-Claude Danaud : « Un Ouvrage de Dames ». Isabelle de Montfort y est la Veuve, Valérie Godet est Sophie. Nathalie Ivkoff mademoiselle Petitpas.

Votre Courge, ayant déjà vu la pièce ailleurs, voulait partir : elle est restée !!!  C'est dire que c'était très sympathiquement interprété. Nous la recommandons.  

France-Hélène La Courge

VENCE

Le 15 juin 2019

Des Bik'-Air à Vence

 

                Nous avons pu découvrir les premiers vélos électriques mis en place à Vence, fonctionnant avec une assistance électrique sans bornes ni station, et ceci grâce à un accord entre la ville et BIK’AIR.

                Le but étant de se géo-localiser depuis l'application mobile Bik'Air, il suffira ensuite de scanner le QR-Code, afin de libérer le vélo et profiter de l'assistance électrique. Il en coûtera quinze centimes la minute à l'utilisateur, et ce dernier pourra le reposer après utilisation, attaché à une borne ou à un poteau.

                Un camion spécialisé viendra ainsi réceptionner les vélos qui encombrent la chaussée, assurant la maintenance en cas d'usure ou autres « bobos ».

                Saluons tout de même Patrice MIRAN, responsable de l'Écologie à la Municipalité, en lui souhaitant que ce projet se montre fédérateur dans la région ; mais, de cela, nous n'en doutons pas. 

Damien Courouble                                                                                                    

VENCE

Le 14 juin 2019

SPECTACLE À LA MÉDIATHÈQUE ÉLISE ET CÉLESTIN FREINET

 

« LETTRES INATTENDUES », rédigées par les participants à l’Atelier d’écriture, de et sous la direction de Marie-Agnès COUROUBLE

 

                Une ambiance sobre et intimiste : une longue table rectangulaire nappée de blanc éclairée de plusieurs petites lampes de chevet. Sur une musique très rythmée se fait l’entrée de la « troupe » : trois femmes et deux hommes, écharpe blanche autour du cou, qui prennent place à la table, face au public.

                Marie-Agnès, tout de blanc vêtue (qui fête aujourd’hui ses 89 ans), esquisse quelques pas de danse ; à son tour s’assoie, en retrait de la scène, sur le côté. De là, au fur et à mesure du spectacle, elle va annoncer chaque séquence sur le thème des lettres : de la Lettre au facteur à la Lettre au Marquis de Sade, en passant par la Lettre à un virus, à un fauteuil, à un tableau, à un auteur dont on n’a pas aimé le livre, sans oublier Lettre de jalousie, Lettre de menace et même Lettre à Dieu. Les écritures sont variées, autant que les voix qui les mettent en valeur.

                Un exemple avec un court extrait d’une des lettres à Dieu : « Ainsi, vous aussi vous faîtes votre Jupiter, bien à l’abri sur votre Olympe, à vous gaver de lait et de miel ? Pendant que nous, pauvres mortels, nous errons entre nos déserts médicaux et nos déserts spirituels. Méfiez-vous ! La révolte gronde. On finira par casser la gueule à vos anges… ».

                Ou bien encore ces quelques lignes extraites de la lettre à un piano : « Dans le fond tu as autant d’histoires d’amour que d’enfants passés dans cette maison, alors, je te présente Louise, qui elle, va t’apprendre le RAP, et là je ne puis que te plaindre… ».

                Et le langage très actuel n’est pas absent pour écrire à Molière : « J’ai vu ta photo sur mon livre de Français. C’est quoi cette perruque frisée et tous ces rubans ? T’es une meuf ou un keum ? Un jour j’ai demandé au prof si on pouvait mettre le sonnet de Trissotin en rap. Elle m’a flanqué une heure de colle ».

                Une heure dix de divertissement, sans aucun temps mort, suivie d’un pot convivial préparé par Maria Plaud, responsable de la section Adultes de la Médiathèque, autour de Marie-Agnès Courouble et des « participantes et participants de l’atelier d’écriture » qu’elle anime, avec un public. 

Danielle VALLÉE

VENCE

Le 12 juin 2019

REMISE DE LA CLEF DE LA CHAPELLE DU CALVAIRE APRÈS SA RESTAURATION

 

                L’air est doux, l’ambiance est détendue. Des discours officiels, sous les arbres du parc, où il y a bien peu de chaises, il faut retenir que la persévérance et la patience ont fini par être les vainqueurs des atermoiements des municipalités successives depuis des lustres, invoquant tour à tour le manque de moyens et autres prétextes pour écarter des urgences le sauvetage de ce bâti ancien qu’est l’ensemble du Calvaire.                L’opiniâtreté de Monsieur Jacques CHAVE, dont aucun Vençois n’ignore le dévouement à la sauvegarde du Patrimoine Religieux Vençois,

trouve ce soir un début de réalisation. Car il le sait bien, le combat n’est pas terminé. Il reste encore tant à faire, il pense à la Chapelle Haute, il pense aux autres petites chapelles enclavées dans des propriétés privées. Et il ne faudrait pas non plus oublier le Prieuré, ai-je envie d’ajouter.

                La clef – imposante – de la porte est symboliquement remise par Madame Le Maire au Père Didier, qui souligne qu’il se voit pour la deuxième fois recevoir la clef d’un lieu de culte vençois.

                Le public est invité à se rendre à la chapelle pour y écouter le Chœur de Femmes du Conservatoire de Vence. Le Chef de chœur, Sarmad Khoury, en préambule, demande qu’aucun applaudissement ne ponctue chaque morceau interprété, afin que  le concert ce soir soit une méditation à la ressemblance de ce lieu.

                Les dernières chaises finissent par se stabiliser, les dernières conversations profanes s’achèvent, les chanteuses ont pris place dans les chapelles latérales, chacun attend que leurs voix s’élèvent. Las, c’est une intempestive sonnerie de téléphone qui interrompt le silence. Quelques minutes d’agitation, puis les voix pures s’élèvent vers les voûtes. Mais voilà qu’une nouvelle fois, alors qu’un nouveau chant va commencer, une sonnerie va perturber tout le monde. Et cela se reproduira encore une troisième fois. Bien difficile méditation dans ces conditions. Heureusement, tout revient à la normale et l’on peut apprécier pleinement voix et accompagnement au  piano. Les applaudissements nourris remercient les interprètes et leur Chef de chœur, qui ont mis la nature à l’honneur, comme en témoignent les titres de quelques-unes des œuvres chantées ce soir :  « Les Hirondelles », « La Messe des Roses », « Beau Soir ».

                La soirée continue par un pot festif sous la verdure de La Conque. Merci aux organisateurs d’avoir préparé un cocktail sans alcool à l’agréable saveur pour accompagner les mets variés. Des petits groupes se forment, se défont, papillonnent, discutent, profitant de cette soirée quasi estivale, en ce lieu si calme qui constitue un des attraits de la ville. 

Danielle VALLÉE

VENCE

Le 12 JUIN 2019

On peut CLAMER seul ou à plusieurs.

 

Huitième soirée de la saison avant la pause estivale, animée par NEIMEN. À 19h un temps d’écriture, à 20h début des CLAMES, lisez des textes courts de votre composition ou de vos auteurs préférés. On peut CLAMER seul ou à plusieurs.

 

Catherine et Philippe, les patrons, vous accueillent au KFé MALTE, qui est certes un bar, mais qui ne sert pas qu’à s’abreuver, au sous-sol, se trouve une cave meublée chaleureusement de banquettes à rayures rouges, lieu intime où l’on peut " se nourrir" de poésie.

 

La première partie de la soirée, est le temps de l’élaboration de l’écriture à partir d’exercices littéraires, mathématiques, ludiques … cadavres exquis …  On improvise sur des mots tirés au hasard …  avec un thème ...  On se met en condition, on crée son texte, on le partage librement, on le dit, on le CLAME !

 

NEIMEN, poète, auteur compositeur, vous donne un cadre, vous aide avec bienveillance à vous exprimer, seul ou à plusieurs, et même en musique. On peut lire aussi de la poésie contemporaine mise à disposition des participants … La revue poétique trimestrielle L’ETINCELLE permet de découvrir et de lire d’autres voix. Parfois la cave est pleine, l’escalier occupé ! La poésie crée du lien social, on partage du plaisir qui permet de sortir de sa timidité, de se dévoiler, parfois la culture inhibe, comment se confronter à tous ces poètes reconnus ? Ces séances mensuelles sont spontanée et créatives. Une belle constatation, le public est jeune !

 

Catherine, écrit elle aussi, une écriture intimiste, discrète, spontanée, loin des conventions conceptuelles qui rebutent parfois le public non averti …

Philippe, quant à lui, est « un talent caché » de l’écriture. Il ne peut pas tout faire, il faut bien quelqu’un pour servir les clients au bar, c’est le principe de réalité !

 

Allez au Kfé MALTE pour déguster une des bières de leurs spécialités, découvrez et participez le 12 JUIN au dernier CLAME ! Poésie de la saison.

Pour le plaisir de la poésie, les gens s'y rencontrent.  Kfé MALTE a participé au Printemps des poètes, « La beauté » a habité ce lieu discret, digne du label, " Vence, ville en poésie ».

 

Kfé MALTE 16 rue du Marché - entrée libre - consommation sur place

VENCE

Le 11 juin 2019

Débraye, ça fume !  

ou l’AVF saisie par les délires d’un rallye-surprise.

 

- Mon premier est un animal, pas particulièrement sympathique ; il hante les égouts et annonce, dans le roman d’Albert Camus, la Peste.

- Mon second est l’action que j’accomplis quand je saisis un livre, un journal…

- Mon tout est une action réussie, organisée par l’AVF le mardi 11 juin. Mon tout est donc un Rat-Lis : le rallye-surprise qui nous a conduits du parking Sainte-Anne de Vence à Notre-Dame du Brusc, en passant par trois étapes à découvrir successivement.

 

                Il est 7h30, le parking est vibrant, il frissonne au gré des voitures qui arrivent en rangs serrés, pour recevoir leur numéro de participant, une belle casquette rouge et leur feuille de route. Nous sommes tous membres de l’AVF, les visages s’éclairent parce qu’ils se reconnaissent et se retrouvent, heureux de prendre part à l’aventure.

                7h45, les moteurs sont encore éteints mais les véhicules chauffent ! Ça fume sans débrayage. Il faut bien avouer que la première énigme est particulièrement coton, elle demande bon sens, logique, approche rationnelle.

                8h05, la première voiture s’élance, jusqu’à 9 heures les véhicules suivent. La première destination est codée : Il faut la faire chauffer quand on voit le loup. Tout le monde se rend à… La Colle-sur-Loup, bien entendu. Découvrir le lieu de l’étape est une chose, encore faut-il se garer (mais un relais de l’équipe accueille les naufragés tâtonnants) et résoudre les énigmes qui sont égaillées dans le village. Voici l’Hôtel-Dieu, l’ancienne prison ; on y croise même Eugène Sue, allez savoir pourquoi ?

                Les équipes sont ainsi amenées de lieux en lieux, de La Colle à Valbonne (église, blasons, poulies...), puis à Mougins (Picasso, Fort Lamy, étoiles…), enfin à Notre-Dame du Brusc.

(lire la suite ICI)

NICE/VENCE

le 9 juin 2019

Des danseuses de Vence à Nice

Melting Pot  spectacle de fin d'année de l’école de danse Choreame

                « Une fois de plus vous m’avez époustouflée, une fois de plus vous m’avez épatée, une fois de plus vous m’avez émue, huit ans de bonheur, de joie avec vous ! Merci mes élèves pour ce spectacle haut en couleurs.

                J’ai beaucoup de chance d’être entourée par une équipe professionnelle, merci Sophie,  Coralie, Mino, Michel. Je souhaite le meilleur à notre Romain. Merci aux mamans en backstage. De beaux moments de partage, accompagnés d’une pluie d’amour. Merci à nos nombreux intervenants. Merci à ma famille, mon Amoureux, mes enfants et mes ami(e)s. Et enfin merci à vous les parents de laisser vos enfants s’exprimer en toute simplicité ! ».

                C’est ainsi que s’exprime Vanessa Guillot face à tous les professeurs, les élèves (plus de 300) et parents, après un gala de fin d’année une fois de plus très réussi. Des envolées de costumes sur une scène niçoise, faute d’en avoir trouvé une sur Vence conforme à ses désirs. Un programme certes copieux en ce début juin, près d’une quarantaine de ballets et intervenants, de la diversité et de l’originalité. 

Nelly Orengo

SAINT-PAUL DE VENCE

Le 8 juin 2019

Gala de fin d'année de l'association Art Vocal et Harmonie

Samedi  soir l'auditorium de Saint-Paul-de-Vence affichait complet pour le spectacle de fin d'année de l'association AVH, présidée par Serge Serra.
Comme l’an dernier  le spectacle était divisé en deux parties distinctes, en première partie  les nouveaux élèves  et en seconde partie les anciens,  la scène se passe au camping des souvenirs dirigé par Melle  Léa qui a beaucoup de difficultés avec  son personnel et des clients un peu bizarres mais Melle Léa avec son humour  va tout régler  grâce à des chansons et des chorégraphies variées. Pour terminer la soirée  chanteurs et public ont entonné la célèbre  Bella ciao

Les anciens et nouveaux élèves de M. Serra ont comme toujours proposé une représentation de qualité qui a charmée le public.

Jean Seguin

 

GATTIERES

Le 2 juin 2019

Fête des paysans et des producteurs

Organisée pour la 5ème année par le comité des fêtes de Gattières, présidé par Philippe Bordon, avec l’aide de nombreux bénévoles, cette sympathique manifestation a attiré de nombreux visiteurs.

Cette année encore les stands offraient un large choix de produits : des légumes, des fleurs de courges, de l’huile, de la tapenade, du miel, du fromage de chèvre et de brebis, de la charcuterie, mais aussi des objets en bois d’olivier. Une collection de vieux tracteurs était également présentée. Des chèvres venaient compléter cette vitrine de l’agriculture locale.

Les enfants n'ont pas été oubliés, les organisateurs avaient prévu des manèges, un toboggan et un jeu de pèche au canard qui a eu un grand succès auprès des tout petits. Il était également possible de faire une promenade en carriole tirée par deux percherons.

Les Baragnas Brothers ont animé en musique la fête en parcourant les allées, et les associations de Gattières ont proposé un spectacle de danse.

Les visiteurs avaient la possibilité de manger sur place grâce au stand du comité des fêtes qui proposait pan bagnat, saucisses, merguez et boissons fraiches.

Isabelle Seguin

VENCE

Exposition à la Bibliothèque Pour Tous 

Annie BERTRAND : peintre et comédienne

 

                Native de Salon de Provence, Annie Bertrand à sa retraite – terme que je déteste et qui évoque une armée en déroute – quitte Paris, revient à sa Provence natale, et a plus de loisirs que lui en accordaient sa profession et la vie trépidante de la capitale.

                Elle aime le théâtre et à Vence elle va pouvoir franchir le pas qui sépare la salle de la scène, grâce à Jacques Fournée et son théâtre de l’Avant-scène. On la verra dans plusieurs pièces de Ionesco, Cocteau, Anouilh ou Goldoni. Elle aura aussi le plaisir de jouer avec plusieurs Vençoises une pièce écrite par son amie Marie-Agnès Courouble : « La boutique des veuves ».

                Elle meuble également ce temps des loisirs avec des randonnées en montagne et la peinture, où elle va vite faire preuve d’un talent remarqué, qu’elle décline avec des gouaches et des collages, exposant dans plusieurs galeries à Vence et à Tourrettes-sur-loup. On peut voir pour quelques jours encore plusieurs de ses œuvres à la Bibliothèque Pour Tous. BPT – La Pastourelle - Avenue Marie-Antoinette - 06140 Vence - tél : 04 93 58 81 88. 

Raymond ARDISSON (Photos A.R.)

VENCE                       

Le 1er juin 2019

ATELIER DE DÉCOUVERTE DE LA GÉNÉALOGIE   

 

                Ce samedi 1er juin dans les locaux de Vence Culture, Descente des Moulins, invitation à venir découvrir la généalogie avec Florent FASSI, président du Cercle généalogique Maralpin. Créé en 2015 par des passionnés, ce cercle souhaite apporter un nouveau regard sur les recherches généalogiques, par ses activités et l’exploitation plus étendue des archives.

                Le cercle propose à ses membres un travail d’équipe par un apprentissage des méthodes et un approfondissement des connaissances dans un esprit convivial de partage. Partant du principe qu’au-delà d’une liste de noms et de dates, les archives permettent de reconstituer la vie de nos ancêtres ; il est intéressant de se replonger dans l’histoire familiale et son contexte régional pour mieux les comprendre. Il organise pour ses membres des formations, des ateliers de perfection et d’initiation, animés par des diplômés bénévoles (Diplôme Universitaire de généalogie et histoire des familles).

                Chaque mois sont animés deux rendez-vous : paléographie pour s’initier aux techniques et à la découverte des difficultés les plus courantes, et méthodologie pour se former aux différents outils de recherche.

                Pour plus de renseignements, s’adresser au Cercle Généalogique Maralpin : Maison des Associations Nice-Est - 50 boulevard de St Roch, deux fois par mois les lundis de 18h à 20 h ; ou à la Maison des Associations Nice-Nord, le 3e samedi de chaque mois, sortie A-8 « Nice Nord ». Voir les actualités et informations sur le site www.cgmaralpin.com.

Raymond Ardisson

                Madame Claude JOYARD nous présente d’abord un historique de la gravure, ou estampe, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. Le Moyen-âge nous a surtout laissé des gravures sur bois. La Renaissance voit se développer l’imprimerie grâce à Gutenberg, et est caractérisée par la gravure sur cuivre en taille directe, ou en eau-forte, conventionnelle ou libre (Dürer). L’âge d’or des Pays-Bas est notamment représenté par Rembrandt, et plus près de nous, Daumier, Gustave Doré et Munch sont très connus pour leurs gravures. Quelques anecdotes illustrent le propos comme celle des porcelaines en provenance du Japon qui, emballées dans de vielles estampes, les feront connaître en Occident, ce qui influencera beaucoup de peintres impressionnistes.

                Outre les techniques traditionnelles de gravure sur bois ou métal, Madame Joyard nous parle d’innovations comme l’aquatinte, magnifiquement utilisée par Goya, la manière noire ou le carborundum qui présente des reliefs importants. Dans l’art contemporain, les artistes utilisent toutes ces techniques librement et gravent sur toutes sortes de supports.

                La lithographie, ou gravure sur pierre, a fait son apparition à la fin du 18ème siècle et a été très utilisée par les artistes mais aussi dans un but commercial (emballages, étiquettes, etc. ). Elle est maintenant elle est

remplacée par l’offset pour le côté industriel, mais les artistes ont continué à l’utiliser pendant de nombreuses années comme dans l’atelier Chave. La sérigraphie peut aussi être associée à l’estampe bien qu’elle utilise des pochoirs, l’artiste le plus connu illustrant un dérivé photographique de cette technique est Warrhol.

                Nous avons ensuite admiré un « Livre d’Artiste », portfolio réalisé dans les années 90, rassemblant des œuvres d’artistes vençois et de la région comme Arman, Tobiasse, Carzou, Eppelé, Ritchie, Nall, Franta, pour ne citer que les plus célèbres. Également présenté, un très beau livre illustré par Michel Joyard : « Le Spleen de Paris » de Baudelaire et un carnet de voyage « Les petits chevaux de Strumica », relatant la visite de l’artiste en Macédoine et qu’il a agrémenté de 51 monotypes. Claude Joyard nous a rappelé que bien qu’imprimée un certain nombre de fois, l’estampe est une œuvre d’art, numérotée et signée par l’artiste qui en a contrôlé tout le processus.

                Des visites à l’atelier de Michel Joyard sont prévues dans les semaines à venir. L’artiste et graveur Camille Marty était également présent et a pu nous parler de son travail.

                Les bibliothécaires et lecteurs de Bibliothèque pour Tous remercient Claude Joyard pour sa passionnante présentation.

VENCE

Le 3 juin 2019

Histoires d’Estampes 

VIM

vence-info-mag

Copyright : VENCE-INFO-MAG 2015

 

rémy_rallye