ACTUALITE DECEMBRE

Le 23 décembre 2016

Le froid de Saint Martin

La pièce se déroule en l'an 1239. Une année particulièrement froide au point que les loups sont aux portes de la ville de Vence.

La population se tourne vers le curé Antoine Agnelon  pour obtenir une température plus clémente.

Le bon sacristain Martin - interprété par l'auteur de la pièce, Jean-Marie Rami - croit avoir la solution en priant Saint Martin. Y parviendra-t-il ?

Les comédiens du Cepon ont fait revivre cette période de l'histoire vençoise, revue et quelque peu corrigée par l'auteur, avec chaleur et enthousiasme devant un large public.

Après le spectacle les spectateurs ont pu se régaler avec les treize desserts concoctés par les membres de l'association.

Nous vous proposons quelques moments de la pièce.

Marcel Orengo

Le 16 décembre 2016

Question de Liberté pour NOMAD

 

Furtivement, quelques pas dans la chapelle des Pénitents Blancs pour s’assurer que l’exposition d’art contemporain se présente bien, que les 33 artistes engagés préparent l’accrochage de leurs toiles, déposent leurs œuvres, toutes destinées à la vente au profit de la construction du REFUGE, un centre d’hébergement à Dakar destiné aux enfants de la rue.

 

Myriam MAJESTÉ, présidente, nous détaille le projet : « Cette construction est essentielle pour assurer la protection et la réinsertion des enfants des rues ! Plus ils ont passé de temps dans la rue, plus il est difficile de les réinsérer dans la société.

Les impacts sont multiples :

1. Assurer la protection des droits des enfants : une fois intégré au Refuge, l’enfant bénéficie d'un environnement propice à son développement où il recouvre ses premiers droits, avoir un toit, être nourri, vêtu et soigné.

2. Assurer un soutien psychoaffectif : afin de lui redonner confiance, l’enfant est soutenu moralement et affectivement (écoute, dialogue, séances de sensibilisation au travers de causeries, école de la vie), médicalement (bilan de santé, aide psychosociale).

3. Assurer un soutien scolaire et un accès à des activités culturelles et sportives : l’enfant a la possibilité de suivre toutes les semaines des activités culturelles, sportives, ludiques, socialisantes, pédagogiques (alphabétisation et activités de maraîchage comme activités de stabilisation) et d’accompagnement dans les démarches d’État Civil.

 

L’exposition se tiendra du 17 décembre 2016 au 8 janvier 2017 dans la lumineuse chapelle vençoise.

 

Nelly ORENGO

Le 11 décembre 2016

Concert de Noël

Cathédrale de Vence

 

Ce dimanche, la cathédrale commence à fêter Noël. Les Concerts Syrinx honorent la tradition populaire ainsi que les grands compositeurs. Ainsi Alain Joutard dirige-t-il le chœur « Musiques en  jeux » accompagné de « l'Ensemble instrumental départemental ». Flûte, hautbois, clarinette, saxophone, violon, alto, violoncelle et harpe emplissent notre église de mélodies joyeuses arrangées par Jean-Louis Luzignant.

Quelques noms plus célèbres tels Fauré, Ravel, Poulenc et Bizet constituent également le programme. Le public se régale.  

France-Hélène filme

Le 30 décembre 2016

Noël à Vence

Vendredi en début de soirée Vençois et visiteurs ont pu assister en prélude du match de hockey à un spectacle de danses avec la troupe des Texas Girls suivi du spectacle de feux des Ladies Khandroma.

Nous vous proposons quelques extraits  en vidéo.

Jean Seguin

Le 17 décembre 2016

Le saut de la mariée

 

Au Théâtre de l'Avant-Scène, on se demande pourquoi la mariée a sauté :  par désespoir ? Par accident ? Par homicide volontaire ou non ? C'est ce que va s'efforcer de découvrir le gendarme corse de Guillaumes. Il ne faut surtout  pas déplaire au préfet mais la femme de l'auberge a de forts soupçons... La pièce, astucieusement interprétée par Annie Zeff, Christophe Portmann et Frédéric Juchet, s'inspire d'un fait divers théâtralisé par Christine Bernard. Peut-être sera-t-elle rejouée aux « Tréteaux de Vence 2017 ».  Nous y serons.          

France-Hélène

Le 17 décembre 2016

Feux d'artifices, vin chaud et soupe à l'oignon

 

Comme chaque année, le Comité des fêtes et la municipalité ont offert aux Vençois et visiteurs de passage un feu d’artifice en musique afin de célébrer les fêtes de fin d’année.
Après le discours de M. Loïc Dombreval, maire de Vence, le public s’est rassemblé sur les remparts et le belvédère Fernand Moutet afin d’assister au spectacle proposé par les artificiers. Ceux qui le désiraient pouvaient se réchauffer en dégustant gratuitement du vin chaud et de la soupe à l’oignon. 

Isabelle Seguin

Le 17 décembre 2016

La patinoire à Vence

Ce samedi à 14h, notre très dévoué Maire Loïc Dombreval, a assumé avec sourire, gentillesse et compétence, entre autres nombreuses manifestations où il était attendu (Sainte Barbe chez nos amis pompiers, vernissage "Question de Liberté" de l'association NOMAD à la chapelle des pénitents blancs, feux d'artifices et soupe à l'oignon... Et d'autres peut-être que je ne connais pas ), l'inauguration de la patinoire !

Un moment touchant ponctué de rires de pitchouns et d'adultes ayant gardé juste ce qu'il faut de leur âme d'enfant.

Emmanuèle Pillard - Le Breton

20161217_220030
20161217_214620
20161217_140554
20161217_141216

Le 10 décembre 2016

A Vence, un repas républicain Voisin, voisine 

 

La preuve par l’exemple. Des tables, des ballons. Un programme qui s’inscrit déjà dans l’apéritif. La table est signe de convivialité, invitation au partage. Les ballons sont tricolores et aériens. Certains d’ailleurs déjà se détachent et prennent le chemin des airs.

La salle paroissiale est comble, en ce soir du 8 décembre, elle accueille tous les convives ayant répondu à l’appel d’un repas républicain, et ayant pu trouver place. Car affluence il y a : plus de 180 repas retenus auprès de l’Office du Tourisme qui s’est fait le relai de la Commission Extra Municipale Laïcité-Vivre Ensemble.

Et la soirée s’ouvre, animée par tous les bénévoles qui oeuvrent dans le cadre de cette commission et qui sont la manifestation de l’investissement gratuit et généreux de cette action collective qui unit les citoyens.

La soirée s’ouvre sous l’impulsion de Madame Anne Ferrero, Conseillère Municipale à la démocratie participative, et animée par Anthony Thiberguen, professeur d’Histoire au lycée Matisse et partieprenante de la dite commission.

(...)

Le 16 décembre 2016

De la Basse Fontaine,

du blanc, des éclats

à fleur de peau

à flanc de rue

Tout Vençois connaît la place de la Basse Fontaine, celle qui se situe dans la ville en écho à la fontaine du Peyra.

En harmonie aussi. Et tout Vençois connaît la Librairie de la Basse Fontaine, ses collections qui font frémir les bibliophiles, ses collections d’affiches qui ponctuent la mémoire artistique de la ville, ses méandres qui incitent à l’heureuse flânerie esthétique.

Mais du nouveau a explosé et s’est affirmé ce vendredi 16 décembre, avec le vernissage d’une nouvelle galerie récemment forée en ce lieu de livres et d’oeuvres d’art.

On descend quelques marches et l’on se retrouve dans un lieu reconquis, qui donne à voir des oeuvres fortes, et qui donne sur la rue, l’éclairant de ses lumières, par les reflets de ses murs blancs, et par les travaux des peintres qui ponctuent le parcours. Cinq noms de plasticiens : Ardouin-Dumazet -

(...)

🍅 vous l'avez demandé, la Courge l'a fait

Le 12 décembre 2016

Compte Rendu du Conseil Municipal

[La Courge]

 

Hommage de notre Maire aux disparus de cet automne. Lucien Isoardi ; Cathy Dubourg ; Léopold Badalassi ; Camille Double ; Karine Candau ;  Jacqueline Chabault ; Raymond Maurel.

En préambule une question de Jean-Pierre Daugreilh (Front National) : «  combien y a-t-il de migrants dans Vence ? » (Réponse de la Courge : il suffit de leur demander de passer clandestinement  en Mairie pour les compter)

Pt 3 : la Conque. Lire l'excellent article de la Courge du 9 décembre 2016 à ce propos.

Pt 4 et 5 : La Régie Culturelle va gérer toute la culture surtout Matisse et Franta, Jean Iborra étant  directeur des affaires culturelles. 7 postes au Conseil d'Administration 5 de la majorité et 2 autres et  38 000 de budget de départ.

Pt 6 à 12 Les dépenses augmentent et les recettes diminuent. Par exemple, la Métropole doit payer la navette (gratuite pour vous et moi mais pas pour la ville ) et on attend, on attend… L'état nous gruge de 2 millions, olé . Et quand on parle de sous dans la salle du Conseil, ça fait vite monter la mayonnaise. On va rajouter du budget à des établissements publics et à des associations de ballon.  On va vendre un truc pour redresser les finances de la SEM  ( ? )

(...)

Le 7 décembre 2016

Le Noël des résidents et des enfants du personnel à La Vençoise

Gaëlle Léandri, directrice de l'ONAC, Gérard Brami, directeur de La Vençoise, et  Jean-Luc  Belvisi, attaché de direction, ont reçu Loïc Dombreval, maire de Vence et  président du conseil d'administration, et Laurence Impéraire-Boronad, adjointe déléguée aux affaires sociales,  venus souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année aux résidents, au personnel et à leurs enfants.
Pour l'occasion Loic Bettini  a présenté son spectacle de marionnettes " Les marionnettes font leur cirque". Il a captivé les jeunes enfants mais aussi parents et résidents. La représentation s'est terminée par l'arrivée du Père Noël et la distribution des  cadeaux.

Isabelle Seguin

Le 3 décembre 2016
Lancement des illuminations à Vence

Samedi soir, M. Loic Dombreval, maire de Vence, entouré de ses adjoints et de conseillers municipaux, a officiellement lancé les illuminations de Noël sur la place du Grand jardin.
Monsieur le maire a tenu à rappeler le travail des services techniques ayant œuvré plus d’un mois à l’installation de ces décorations lumineuses. Il a également évoqué la peine nationale pour ce premier Noël après les attentats du 14 juillet à Nice tout en insistant sur le fait que Noël est une fête de paix, d’espoir et de rassemblement.

Isabelle Seguin

🍅 vous l'avez demandé, la Courge l'a fait

Le 9 Décembre 2016

Mairie de Vence

Vous avez dit : « Parc de la Conque ? »

 

« C'est quoi ? C'est où ? » Saviez-vous que 20% des Vençois ignoraient l'existence de ce parc ? Bon, ça veut dire quand même que 80% le connaissent, ouf . Le questionnaire proposé aux 20 000  Vençois, tant dans sa version papier que par sa formule internet, a été rempli 553 fois. Voici ce que ça donne. On veut garder la Nature et les Arbres. On veut qu'il soit mieux indiqué par des panneaux visibles et nombreux. On y désire un espace d'activités animées et même culturelles !!... tout en gardant le joli paysage, les fleurettes et les oiseaux. Il faudra, bien sûr, qu'on puisse pique-niquer, boire un coup, se promener, jouer aux boules, sous le regard bienveillant d'un gardien-jardinier- (tavernier ? ) ci-hébergé ou non. Les PMR y auront un bel accès et les chiens seront tenus en laisse. La fontaine en pierre claire, qui a laissé place aux deux monuments aux morts de la Place du Grand Jardin et qui moisit dans les ateliers municipaux, pourrait bien resurgir pour désaltérer les passants. Voilà pour l'essentiel. Puis il y aura aussi une gloriette, un beach volley, un théâtre, une ligne d'équilibre pour les acrobates ( je n'ai pas retenu le mot anglais ) et un parking souterrain de trois étages, pour ceux qui croient au Père Noêl . Il nous reste à prier Sainte Rita ou à faire partie du comité de suivi. Inscription gratuite « parcdelaconque@ville-vence.fr » puis  choix par tirage au sort.

La Courge

Le 4 décembre 2016

Spectacle de Noël à La Vençoise

Cette année encore les « Zamis de Magali » ont proposé avec la participation des Texas Girls un sympathique spectacle de Noël aux résidents de La Vençoise.
Une histoire contée, des danses et des chants de Noël composaient cette représentation pleine de joie de vivre. L’esprit de Noël était, en cet après-midi de décembre, bien présent à la maison de retraite !

Isabelle Seguin

Les 2, 3 et 4 décembre 2016

Le Téléthon à Vence

Après le lancement officiel par le maire et de nombreux élus et le concert donné par les élèves du Conservatoire de musique de Vence à la salle Falcoz, nombreuses ont été les manifestations organisées pour récolter de l'argent au profit de cette action nationale.

Notons le dîner-spectacle donné par Show Indra à la salle paroissiale avec les danseuses, chanteurs et bénévoles. Un tour du monde en musique qui a enchanté les spectateurs et soulevé leur enthousiasme.

Marcel Orengo

Le 2 décembre 2016

« Le vin et l’huile dans les Alpes-Maritimes antiques »

par Paul Clément, docteur en archéologie

 

                La Maison des Associations, Villa Berthe, rue des Alliés, reçoit ce vendredi Paul CLÉMENT dans le cadre des conférences organisées par l’association «L’oiseau Lyre ». Un archéologue qui, durant deux années, a exploré notre région à la recherche des traces de la viniculture et l’oléiculture antiques. Recherches qui lui ont valu l’obtention d’une thèse en archéologie, ethnologie et préhistoire.

                De très intéressantes découvertes : contrepoids de pressoirs, un tracé à même le roc avec bassin de décantation et autres. En pierre bien sûr, toutes autres traces ayant disparu, à l’exception d’amphores retrouvées lors de campagnes de fouilles sous-marines, et dont le résidu du contenant à pu être analysé. Ou des fresques grecques ou romaines ayant le vin ou l’huile pour sujet, et leur transport.

                Le conférencier, à l’aide de documents, nous évoque ces cultures dont les premières traces remontent à plus de 5OOO ans.  Grecs, Étrusques, Égyptiens et Romains connaissaient la vigne et l’olivier et savaient en extraire huile et vin. Certains oliviers parmi les plus anciens dans notre région, et que l’on exploite encore aujourd’hui, fournissaient déjà de l’huile à l’époque Gallo-romaine. Les traces de ces antiques productions se trouvent sous forme de cuves à fouloir – le vin était foulé au pied – à Peille et à Autreville près de Coursegoules, ou, plus nombreuses, concernant l’huile à St Jeannet, Vence au quartier de l’Éreste, à Vallauris et Biot. Essentiellement des contrepoids de pressoirs.

                Une conférence, on le croira volontiers, très appréciée et applaudie par les nombreux spectateurs, et qui se termina par une brève allocution de la présidente de l’association « L’oiseau Lyre », Madame Laurette GEORGOPOULOS, qui remercia le conférencier et donna le thème de la prochaine rencontre, proposée par l’une des plus anciennes associations de notre ville.

 

Raymond ARDISSON

Le 2 décembre 2016

« Qu'est-ce qu'on attend ? »

 

                Ce vendredi à 20h30, au cinéma Casino, l'Écologie Pour Vence nous a conviés à découvrir ce beau documentaire qui met la nécessaire transition à l'honneur, puis à écouter les intervenants et participer au débat. La salle est comble et le public attentif.

                Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune française ? C’est pourtant Rob Hopkins, fondateur du Mouvement des Villes en Transition, qui le dit. « Qu’est ce qu’on attend ? » raconte comment une petite ville d’Alsace, de 2 200 habitants, s’est lancée dans la démarche de transition vers l’après-pétrole en décidant de réduire son empreinte écologique. Deux registres sont présentés aux personnes qui entrent, puis sortent, de la projection du film :

 

                - L'un pour l'inscription de leurs coordonnées s'ils souhaitent recevoir les actualités de l'Écologie Pour Vence, et/ou adhérer à l'association ainsi que s'inscrire aux Familles À Énergie Positive. La seconde réunion du lancement du défi des FAEP aura lieu le samedi 10 décembre, de 10h à 12h, au premier étage du bar-restaurant Le Clémenceau face à la mairie, occasion de faire connaître ou poursuivre une aventure à la fois économique, écologique et ludique. 

                - L'autre pour informer de l'évolution des Jardins familiaux à Vence, et de leur évolution positive à court et moyen terme. La réunion de lancement des jardins partagés se tiendra le mercredi 11 janvier 2017 en mairie, à 19h00 salle du Conseil au deuxième étage.

 

                Présentation puis débat, avant et après le documentaire, animés par Bernard Barbaroux, président de l'Écologie Pour Vence, accompagné de l’ingénieur écologue Patrice Miran, Adjoint à l'Écologie à la Mairie de Vence, et de Daniel Abbye, membre du mouvement « Département en Transition 06 ».

 

                Un film dont on sort heureux et confiant, plein de bonne volonté et d'envies de belles aventures simples mais innovantes, et subjugué par les sourires et la joie de vivre des villageois d'Ungersheim, qui semblent avoir trouvé la clef qui est peut-être tout simplement celle du bonheur…

 

Emmanuèle Pillard - Le Breton

DE L’USAGE D’AVOIR LE BRAS LONG


     Jusqu’alors il suffisait de s’arrêter quelques secondes et d’allonger le bras pour poster son courrier dans la boîte jaune « postée » au bord de l’avenue Victor Tuby, ainsi l’usager ne causait aucune gêne et repartait aussitôt. Désormais, la boîte est scellée en arrière, près du trottoir, entre le passage piétons et une place de stationnement « Handicapé » ! De plus, un poteau empêche de s’en approcher en voiture ! Donc :

     SOIT ledit usager a le bras extrêmement long, pour atteindre la boîte et poster son précieux courrier,

     SOIT il est obligé de descendre de son véhicule en stationnant, au choix : sur le passage piéton ou sur le bord de la place Handicapé ! Bonjour les embarras et les noms d’oiseaux qui ne manqueront pas de s’exprimer !

      La Poste ne manquera pas quant à elle de justifier le nouvel emplacement par le fait que des véhicules « ont mis à mal la stabilité » de sa boîte jaune ! Il est vrai que les incivilités ne sont pas que des légendes…

     Nonobstant, le nouvel emplacement est absurde, et va créer des embouteillages près de deux emplacements sensibles de la voie publique. Nous ne désespérons pas que La Poste reconsidère sa position et celle de sa belle boîte jaune, dans laquelle nous pouvions jusqu’ici jeter de façon désinvolte et rapide notre cher courrier, en allongeant à peine le bras !

      Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? la formule n’est pas éculée ! Que l’automobiliste qui arrivera à poster son courrier depuis la voie, sans empiéter sur le passage protégé et la place bleue réservée, en allongeant seulement son bras (c’est sûr, il l’a long) nous le fasse savoir, la rédaction de Vence-info-mag lui réserve une récompense !

JOY

VIM

vence-info-mag

Copyright : VENCE-INFO-MAG 2015