ACTUALITE JANVIER

VENCE

Le 30 janvier 2019

« Musique et partage »

 

Le Conservatoire de Vence, en collaboration avec EUTERPE, l’association des parents d’élèves présentent « Musique et partage », rencontre intergénérationnelle à la maison de retraite La Vençoise.

 

Les jeunes artistes en herbe et les anciens ont partagé un moment exceptionnel ce mercredi.

 

Heureuse initiative 

VENCE

Le 27 janvier 2019

La Marche pour le climat

Un Vençois sur vingt à l'assaut de l'urgence climatique dont un élu, Patrice Miran ! C'est proportionnellement plus que Nice, plus que Paris ! 

 

C'est un véritable événement que ces Vençois ont créé ensemble ce dimanche en demandant si nombreux une justice climatique et d'exiger des actions concrètes de nos dirigeants et grandes entreprises pour répondre à l'urgence climatique que nous traversons. 

 

De la joie, des pancartes dans tous les sens, de la musique rythmée, une farandole géante. L’une des participantes nous confient « La ville toute entière s'est arrêtée de vivre et nous a observé. Un élan se créé dans la ville. Les consciences se réveillent et les Vençois se réuniront à nouveau et s'organiseront afin de créer des changements concrets dans notre réalité locale ! ».

 

Des personnes venues des villages alentours ayant rejoint le cortège parti de l'Ara à 11h et dont l'action s'est terminée dans la joie, la bonne humeur et surtout l'espérance vers 14h place du Grand - Jardin. 

 

Prochain rendez-vous du collectif afin de définir de nouveaux objectifs : vendredi 1er Février à 19H dans la salle sous la mairie de Vence.

Suite au prochain épisode ! 

 

Emmanuèle Le Breton - Pillard

SAINT-PAUL

Le 26 janvier 2019

Demi-finale du concours "Un Jour Une Voix"

Avec une trentaine de candidats répartis en trois catégories : les moins de 16 ans, les plus de 35 ans et… les entre 16 et 35 ans, le public avait largement de quoi faire le plein de chansons tout au long de la soirée.

Les choix musicaux étaient très éclectiques suivant le participant. De la chanson douce au rock, tous les genres étaient représentés. Et, bien entendu, le trac était présent surtout parmi les plus jeunes.

Sept candidats ont été retenus dans chacune des catégories ; ainsi les 21 chanteurs et chanteuses se retrouveront pour la Finale avec de nouveaux morceaux.

Félicitations aux organisateurs et bénévoles et bien sûr… Aux artistes !

Marcel Orengo

VENCE

Le 26 janvier 2019

"HYSTÉRIE AU COUVENT" à LA SALLE DES MEULES

Dans un couvent presque désert, les quelques sœurs qui subsistent mènent une existence paisible et monotone. Deux événements exceptionnels vont troubler la quiétude religieuse de l'endroit : l'arrivée d'une nouvelle pensionnaire en quête du sens de la vie, et un accident de la route qui oblige les religieuses à héberger un homme blessé pour la nuit.

Cette comédie de Jérôme Vuittenez ou le burlesque flirte par moment avec le mauvais goût, est jouée par une troupe locale avec un tel abattage et un dynamisme qui nous fait souvenir que nous sommes au pays de Rabelais. En tout cas beaucoup de rires dans la salle et c’est là l’essentiel.

Raymond Ardisson

Photos et vidéo : Emmanuèle Le Breton-Pillard

VENCE

Le 20 janvier 2019

Réjouissances musicales avec "Filka Gipsy Quartet"

Organisé par Syrinx avec l'aimable participation de la direction de l'Espace Leclerc, un concert de musique des pays de l'est était donné dans le magasin de la place du Grand jardin.

Et il y avait foule.

Les musiciens et la jolie chanteuse ont endiablé l'espace avec des airs connus et entraînants.

Heureuse initiative qui sera répétée tout au long des prochaines semaines.

Vence

16 janvier 2019

L’Association Vençoise du Souvenir Français

 

                Quelques mots sur les origines de cette association présente dans de nombreuses villes et villages de notre pays : elle voit le jour à l’initiative d’un professeur alsacien, François-Xavier NIESSEN (1846-1919). La France vaincue, il refuse l’annexion de l’Alsace-Lorraine par l’Allemagne et veut montrer les liens qui unissent les Alsaciens-Lorrains à la France et maintenir le souvenir des provinces perdues. Il pense que l’entretien des tombes doit permettre de garder présent le souvenir des « Morts pour la France » et le sentiment de l’unité nationale.

                C’est dans cet esprit que ce mouvement - à travers cérémonies, entretiens de cimetières militaires, constructions de monuments mémoriels - perdure jusqu’à aujourd’hui. L’association vençoise, créée il y a cinquante ans par le directeur d’école Francis Fumas, est riche d’une centaine de membres, et ne manque jamais une cérémonie ou manifestation intervenant auprès des jeunes, dans un esprit conforme au devoir de Mémoire. On a pu le constater lors des ces cérémonies au monument aux Morts du 11 novembre dernier.

                Un projet qui devrait aboutir bientôt : la pose d’une plaque en l’honneur du Colonel BELTRAME, assassiné après avoir pris la  place d’un otage.

                Ce mercredi dans une ambiance amicale, c’est pour les membres présents et leur président Jean-Claude PELOU la traditionnelle galette des rois. Ma petite chienne a eu sa part, ainsi que le pin’s de l’association, ce qui ne lui a pas ôté son flegme habituel.

Raymond Ardisson

Vence

Mardi 15 janvier 2019 

Association des Sentiers Vençois

 

L’association des Sentiers Vençois est sur le bon chemin, on ne peut qu’en être convaincu après avoir assisté hier soir à leur réunion assortie de délicieuses galettes des Rois.

Sous la houlette de son dynamique président Gilles Nougaret, les projets sont nombreux, dans un premier temps nettoyer le chemin conduisant à la centrale électrique du Moulin de la Clue au bord de la Cagne, et tenter de mettre en valeur cet élément du patrimoine industriel de notre commune.

Sur notre territoire de nombreux autres sentiers attendent d’être répertoriés, nettoyés, et ensuite entretenus, un patrimoine pédestre trop longtemps ignoré.

À cette réunion on notait la présence de Patrice Miran, Premier adjoint représentant notre premier magistrat Madame Catherine Le Lan, et Patrick Scalzo, conseiller municipal.

Cette jeune association fait appel à toutes les bonnes volontés et recherche aussi un local qui lui serait utile pour entreposer les outils nécessaires au débroussaillage. Pour tout renseignement s’adresser au bureau des Associations à la mairie de Vence. 

Raymond Ardisson

VENCE

Le 12 janvier 2018

CONFERENCES Paul CLEMENT et Bertrand ROUSSEL

 

                La Salle des Meules se voit remplie en peu de temps, en ce samedi 12 janvier 2019, pour la Soirée Conférences  organisée par le ROTARY CLUB DE VENCE et les docteurs Isabelle et Dominique LAFFORGUE, au profit de la Fondation David TAFANI.

                Est-il besoin de présenter le ROTARY, ce club dont l’objet est de « cultiver l’idéal de servir », et qui le démontre une fois de plus en désignant comme bénéficiaire de la soirée la Fondation David TAFANI, du nom de ce jeune homme emporté par un cancer. Ses parents, Pierre et Sylvie TAFANI, ont créé la fondation qui porte le nom de leur fils, avec pour objectif majeur d’apporter aux malades un soutien moral et affectif, par le biais de nombreuses actions, notamment en facilitant l’expression artistique des malades, en organisant des expositions, des concerts, en diffusant une revue culturelle et artistique, en faisant des dons pour la recherche contre cette maladie…

                Sylvie TAFANI vient exposer au public le nouveau projet de la Fondation pour 2019 : introduire la musique à l’hôpital, permettre à des malades d’apprendre à jouer d’un instrument, envisager la création de petits groupes musicaux, toujours pour le plus grand bénéfice et le mieux-être des patients. Deux conférences pour cette soirée et un point commun chez les deux conférenciers : leur passion pour le passé, et même le très, très lointain passé, des millions d’années !

                Ce sera d’abord Paul CLÉMENT, Docteur en Archéologie et amoureux du Pays vençois, qui nous parlera de la « VIE À VENCE À L’ÉPOQUE ROMAINE » pour la période allant du Ier siècle avant J.C. jusqu’au IIIème siècle après J.C. Il rappelle combien les tribus ligures étaient belliqueuses avant l’arrivée des Romains. Néanmoins, la civilisation romaine s’est imposée et VINTIUM est devenue une vraie ville, disposant d’un forum et surtout le point de passage de nombreuses voies, la plus importante étant celle reliant VENCE à CASTELLANE. Ces voies romaines, signe de civilisation, ont hélas aussi servi plus tard, pour les invasions barbares. Il regrette que des vestiges de cette époque aient été ignorés, laissés en plein vent, dispersés, voire volés ! Des diapositives sur grand écran illustrent ses propos.

                Puis ce sera le tour de Bertrand ROUSSEL, Docteur en Archéologie, Directeur des Musées d’Archéologie de Terra Amata et Cimiez de la Ville de Nice. Le titre de sa conférence est mixte, affirmation et interrogation : « QU’EST –CE QUE L’HOMME ? CE QUE NOUS DIT LA PRÉHISTOIRE ». Son exposé, sans l’aide d’aucune note, émaillé de nombreuses datations, de précieuses précisions, tiendra l’auditoire en haleine. Les périodes de la Préhistoire ne semblent plus avoir de secret pour lui.

                Il connaît particulièrement bien le site de Terra Amata. Il invite le public à venir découvrir le musée, celui de TERRA AMATA ayant été entièrement revu et réinstallé. Il souligne l’importance de la découverte du feu, qui va modifier le rapport de l’homme à l’environnement, à la manière de vivre. Il parle des évolutions, des découvertes récentes qui changent le regard des scientifiques, des constantes remises en question nécessaires pour mieux comprendre.  Archéologie, paléontologie, philosophie, une même quête sans point final.

                À la fin de cette brillante présentation, des questions posées par le public, des réponses avec beaucoup d’humour… et d’humilité. Et un tonnerre d’applaudissements. Le ROTARY nous a fait un beau cadeau en ce début d’année.

Danielle VALLEE

LA GAUDE

Le 11 janvier 2019

Exposition Annuelle du Photoclub IBM Côte d’Azur

Monique TOSELLO, adjointe à la culture, représentant le Maire Bruno BETTATI, a inauguré ce vendredi l’exposition annuelle  du Photoclub IBM Côte d’Azur.

L’adjointe à la culture a adressé toutes ses félicitations au président Christophe DENTINGER  et à son équipe pour la qualité de cette exposition ainsi que  pour l’originalité du thème,  « Le Corps dans tous ses états » qui  a permis aux photographes de l’équipe de faire preuve, une fois de plus, d’une belle compétence photographique mais également d’une grande créativité.

Un nombreux public de connaisseurs et de photographes des clubs voisins a pu apprécier les œuvres exposées sur les murs de La Coupole qui seront visibles jusqu’au 13 janvier prochain.

Maurice ZANELLA.

VENCE

Le 27 janvier 2019

Les voeux de Anne SATTONNET

Entourée d’Éric Ciotti, Charles-Ange Ginésy et Pierre Laffitte ainsi que de nombreux élus et amis, Anne Sattonnet a présenté ses vœux dans les salons du Mas de Vence comme à son accoutumée.

Trois discours marquant de la conseillère départementale et conseillère municipale, du président du département et du député pour ce qu’il est convenu d’appeler un lancement de campagne électorale municipale en bonne et due forme.

En effet, passés les commentaires sur l’utilité patente du Département pour les communes (sécurité, enseignement, vie sociale et vie culturelle), le discours se veut plus incisif à l’égard de l’ancien premier magistrat et de sa remplaçante… Propos sur le rôle du département repris par Charles-Ange Ginésy puis Éric Ciotti.

L’hymne La Marseillaise clôture le moment politique pour se poursuivre par un moment convivial autour de buffets garnis.

Marcel Orengo

VENCE 

Le 24 Janvier 2019 

SALLE DES MEULES – CONFÉRENCE DE L’OISEAU-LYRE

 

                Avant l’extinction des lumières pour la projection, Madame Georgopoulos, à l’initiative de cette conférence, a signalé que le conférencier, Christian Loubet, en était à sa 31ème intervention dans le cadre de l’Oiseau Lyre.

 

                « AVATARS ET AVENTURES DE ZEUS (un prétexte pour la peinture érotique ?) » : ce titre de la conférence proposée ce jeudi était une invitation à se replonger dans nos souvenirs scolaires au temps où l’on nous enseignait la mythologie grecque, sans référence aucune à l’érotisme bien entendu.

                Je me souvenais très bien du Zeus que l’on m’avait fait découvrir : un dieu grec, fils du Titan Cronos et de la Titanide Rhéa, ce père qui avalait ses enfants à la naissance, de peur que l’un d’eux ne devienne son meurtrier. Et Zeus a eu la chance d’avoir la vie sauve car sa mère Rhéa a usé d’un subterfuge, en remplaçant l’enfant par un gros caillou, avalé sans ciller par Cronos. Rhéa enverra Zeus sur le mont Ida où il sera élevé par la nymphe Amalthée, nourri de son lait, puisque ladite nymphe a été transformée en chèvre !

                Je me souvenais aussi de l’attrait qu’éprouvait Zeus pour toute jeune beauté qu’il voyait. Il concrétisait cette attirance grâce à son incroyable capacité de transformation : une fois en taureau pour emporter Europe, la fille du roi de Thyr, une autre fois en cygne pour séduire Léda, mariée à Tyndare le roi de Sparte, ou bien il se change en Apollon pour féconder Callisto qui avait fait vœu de chasteté ; mais il peut aussi prendre la forme d’un nuage pour posséder la très belle Io ou encore plus poétiquement devenir pluie d’or pour investir et féconder la princesse Danaé. À celles-ci, il faut ajouter Léto, la fille d’un Titan, Thétis, une nymphe océanide, Alcmène, fille de roi, la belle Antiope, Sémélé, une simple mortelle, sans oublier sa femme Héra, qui au demeurant est également sa sœur !

                De tous ces accouplements naîtront des enfants, qui peupleront la mythologie grecque. Pour n’en citer que quelques-uns dont les noms réveilleront sûrement des souvenirs en vous : Artémis, Apollon, Athéna, Héphaïstos, Hermès, Héraklès, Dyonisos, etc… Et Zeus ne se limite pas aux femmes. Il est très attiré par les beaux adolescents et c’est ainsi qu’en se transformant en Aigle, il enlèvera l’éphèbe Ganymède.

                Et le conférencier, pour qui toute cette généalogie semble tellement familière, tout en portant un regard très critique sur le personnage de ZEUS, va nous faire découvrir que ZEUS, ses conquêtes et leurs enfants, ont inspiré une grande quantité de fresquistes et de peintres, voire de sculpteurs, qui, de la Renaissance à l’époque contemporaine, en fonction de leur propre sensibilité, vont traiter ces rencontres avec une vision parfois sensuelle, fantaisiste, gaie, réaliste, orientale, voire érotique.

                De très belles projections ont illustré tous les propos de Christian Loubet avec des œuvres de Véronèse, Corrège, Vasari, Garofalo, Bellini, Titien, Rubens, Botticelli, Breughel, Van Everdingen, Watteau, Boucher, Ingres, Goya, Vélasquez, Gustave Moreau, Klimt, Dali, Rodin  Niki de Saint-Phalle, et j’en oublie certainement.

 

                Une approche différente de la mythologie, illustrée par des talents variés, un rapprochement intéressant qui a permis au public nombreux de la Salle des Meules de passer un après-midi enrichissant culturellement. 

Danielle VALLÉE

ZEUS.GIF

VENCE

Le 22 janvier 2019

Remerciements pour le Téléthon 2018

 

Ce mardi à 18h a eu lieu dans la salle du conseil municipal de la Mairie de Vence la cérémonie de remerciements des associations qui ont œuvré en faveur du Téléthon.

Un deuxième succès pour l’Association Vence Télédons - AVT et les auteurs de ce Téléthon 100% associatif : son président Dominique Brun, sa secrétaire Jeanne Farrugia, sa secrétaire adjointe Sandrine Raupijare, sa trésorière Chrystelle Gineste-Logelin, sa trésorière adjointe Josette Hamiot, ses membres actifs Marie-Eve et Barthélémy Clérico, En présence de Frédéric De Lapeyre de Bellair , coordinateur Téléthon 06 zone ouest.

N'ont pas été oubliés tous les bénévoles qui les ont rejoint, toutes les associations, les partenaires, les sponsors, les entreprises, les commerçants, les services municipaux.

Ces héros de la solidarité, de l’engagement, de l'altruisme, de la fraternité et de la bienveillance ont relevé avec brio ce nouveau défi.

L'événement 2018 a permis de recueillir 16436.14 € pour le Téléthon. 

Les dix associations qui ont réunies les plus gros fonds :

1) AVG : 3000€

2) Show Indra : 1250€

3) ESAT les oliviers : 1120€

4) Ski club : 873€

5) Collège de la Sine : 761,50€

6) Tarot club : 700€

7) Bridge club : 630€

8) Les tricoteuses : 585€

9) Bahia : 470€

10) Volley Ball : 428,20€

 

Que l'année 2019 soit couronnée de succès individuels et collectifs pour que Vence continue de vibrer d’humanité et de briller d’audace !

Emmanuèle Le Breton - Pillard.

SAINT-JEANNET

Le 19 janvier 2019

SELON LA LATITUDE - LOLA CHUNIAUD

                Ce samedi 19 janvier nous nous sommes rendus à St Jeannet, à la chapelle St Jean-Batiste qui est utilisée maintenant comme salle de spectacle, et, sans rapport – en principe - pour les réunions du Conseil municipal d’un village qui se définit maintenant comme « La Porte des Baous ». Un spectacle où nous sommes allés de confiance car nous en ignorions tout. Un spectacle gestuel de déclamations, de danses par la jeune artiste Lola Chuniaud qui explique la nature de ce « One woman show » et les sources de son inspiration :

                « Il existe des femmes et des hommes qui se sont découverts, ont construit des îles hors du commun.  Ils sont allés au bout de ce qu’ils portaient en eux. Certains brûlés à l’aveuglante liberté ne reviendront jamais, déserteurs des voies tracées par la société des hommes. De la France du 16e siècle à la Russie de Dostoïevski, en passant par Bruxelles, le Maroc et le Pakistan de Malala Yousafzai, c’est dans leurs histoires que, seule en scène, « Selon la latitude » vous invite. Un spectacle qui rassemble et met en voix des textes non dramatiques, c’est-à-dire non théâtraux, autour d’un thème. Pour choisir la thématique je me suis posé la question : Qu’est-ce que je veux dire du/au monde ?

                Ma recherche a commencé : je suis une jeune fille qui aime voyager, vivre dans des pays étrangers, partir à l’aventure, à la découverte de notre planète. Un jour pourtant, je rencontre des femmes et des hommes qu’on enferme parce qu'ils ne peuvent tout simplement pas vivre ici, des hommes et des femmes qui n’arrivent plus à s’exprimer. Je m’interroge, il est pourtant inscrit noir sur blanc : Article 1 :  tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits… Certes, selon la latitude nos libertés sont différentes, mais alors ? Comment trouver sa forme de liberté ? Son refuge de liberté ? Sa latitude... »

 

                Au cours de ce spectacle plusieurs extraits de poésies et de textes ont été déclamés par l’artiste :

-  Les vraies richesses, Jean Giono

- Discours de la servitude volontaire, Étienne de la Boétie

- Entretien avec Moulay Taib

- Discours de Malala Yousafzai à l’ONU

- Éloge de la cancritude, André Chédid 

- Une vie, Guy de Maupassant

- Ophélia, Arthur Rimbaud 

                Un spectacle très applaudi dans une salle comble, nous avons bien failli rester dehors. Un peu surpris au début, l’originalité du thème et son intelligence m’ont conquis, le talent de la jeune artiste a fait le reste. Bravo. 

Propos recueillis par Raymond Ardisson

VENCE

Jeudi 17 janvier 2019

CONFÉRENCE SALLE DE L’EUROPE À LA VILLA ALEXANDRINE

 

                Fidèle au poste, Madame L. GEORGOPOULOS, présidente de l’association L’OISEAU-LYRE, accueille « son » fidèle public à l’entrée de la salle de l’Europe, un public d’ailleurs clairsemé en ce jeudi 17 janvier 2019. Pourtant, le thème de la conférence promet d’être intéressant pour qui est passionné par le riche passé vençois : « LES SEIGNEURS DE VILLENEUVE ET LA COMMUNAUTÉ DES HABITANTS DE VENCE DU XIVe au XVIIIe SIÈCLE ».

                L’écran de projection est en place et le rétroprojecteur est installé de telle sorte que les spectateurs auront le choix entre cligner des yeux, subir stoïquement, ou se pousser aux extrémités des rangées pour échapper aux rayons éblouissants d’un soleil rasant, entrant par les impostes vitrées des deux portes côté sud…

                Mauvais début ! Un diplôme de guide conférencière, une maîtrise en Histoire de l’art fièrement annoncés en début de séance ne suffiront pas à nous faire échapper aux hésitations pour la recherche du mot juste, à une élocution entrecoupée de « heu… » répétitifs, à des redites, à des anecdotes relevant plus de la légende que de faits historiques.

                Je n’ai pas ressenti non plus une connaissance en profondeur du passé vençois, ni même une passion pour la vieille ville. Des questions éludées, des réponses imprécises, des sources non citées, sauf une mention bien vague « Les Archives », puis sur insistance d’un auditeur : « Les Archives Départementales ».

                Est-ce que j’en sais plus sur les Seigneurs de Villeneuve à l’issue de cette conférence ? La réponse est négative. Dommage ! Surtout quand on connaît l’exigence de la Présidente de l’Oiseau-Lyre qui a habitué les Vençois à de remarquables séances. Retenir l’attention d’un auditoire et le captiver ne sont pas chose facile. La jeune conférencière en a fait l’expérience.

Danielle Vallée

VENCE

Le 12 janvier 2019

Les voeux de madame le maire

Un gymnase Dandréis transformé en salle de réunion communale, avec drapeaux et décors tricolores, accueille les Vençois et les élus de diverses communes voisines pour la traditionnelle présentation des vœux du maire, en l’occurrence Catherine Le Lan.

Au total une heure trois quarts de discours, avec en ouverture le président du Conseil départemental, Charles-Ange Ginesy, puis le député du canton, Loïc Dombreval, écouté par un petit groupe de « gilets jaunes » présents au fond de la salle et, pour terminer et conclure, Catherine Le Lan.

Évidemment beaucoup de vœux ont été émis mais aussi beaucoup de recadrages sur différents points de la vie locale.

Nous vous proposons deux vidéos. La première présente l’introduction des vœux de Catherine Le Lan et sa conclusion sous forme de remise de Médaille de la Ville à trois personnes : le capitaine Jérôme Zorzut et le capitaine Bruno Koeger, respectivement responsables des Pompiers et de la gendarmerie, tous deux quitteront la ville cette année suite à une promotion. Et puis une Vençoise, Marie-Ève Clérico-Orengo, pour ses très nombreuses implications dans la vie locale et la vie associative.

Dans une seconde vidéo nous vous montrons quelques mots de Charles-Ange Ginesy, dont sa petite « maladresse verbale » au sujet du député, du fait qu’il aurait été « achevé »… En fait il parlait du bâtiment de la mairie de Vence ! Suivra Loïc Dombreval et son invitation au dialogue avec les gilets jaunes et, enfin, Catherine Le Lan qui dévoile le retard des travaux de la place du Grand Jardin.

Bon visionnage ! 

Marcel Orengo

VENCE

Le 5 janvier 2019

Le Baleti du Cepon

 Après la Salle Falcoz et la Salle Paroissiale , voici le Baleti de cette année sous le chapiteau de la place du Grand Jardin. Les copains de Lo Cepon se sont débrouillés pour que cette année encore, on puisse déguster leurs spécialités sous la musique traditionnelle de Patrick Rougeot et sa bande et d'autres encore.  Au milieu de la ronde piste, on voit tournoyer les couples sur des rythmes endiablés ou se tenir par la main pour les danses du pays.  Une chaude ambiance dans cette froidure de l'hiver.

France-Hélène  La Courge

VENCE

Le 5 janvier 2019

Concert du Nouvel An

 

Le Conservatoire de Vence et l’association Euterpe ont organisé un concert du nouvel an sous le chapiteau Magic Mirror avec les anciens élèves (mais toujours fidèles) du conservatoire en présence d’élus et de nombreux spectateurs de tous âges.

Ce sont les ensembles « Les Artistes de l’Ébène » (du nom du précieux bois dont sont faits leurs instruments) et « Azimut » sous la direction respectivement de Marc Duthilleul et Mauricio Lozano.

Au programme des œuvres connues, un hommage au livret de Jurassic Park et un final digne du concert viennois. Les spectateurs ont participé en rythmant la musique par des claquements de mains.

Un bel après-midi.

Merci les artistes !

Marcel Orengo

VENCE

Samedi 12 janvier 2019

ATELIER D’ÉCRITURE À LA SALLE DES MEULES

 

            En ce samedi 12 janvier 2019, je participe à l’atelier d’écriture organisé à la Salle des Meules par l’association L’ÉCRITURE NOMADE, installée à Vence depuis septembre 2018, un retour au pays natal pour son animatrice, Sophie GONZALBES, riche d’une expérience de vingt années dans le domaine de l’écriture et de l’animation.

            Neuf personnes ont déjà pris place autour de l’animatrice, toutes et tous venus par le bouche à oreille. Moi, je suis accueillie pour le magazine en ligne VENCE INFO MAG qui rend compte des activités qui ont lieu dans le Pays vençois.

            En préambule, l’animatrice lit aux « écrivants » que nous sommes, novices dans cette activité pour la plupart, nos droits et devoirs. Elle met l’accent sur la bienveillance dont chacun doit faire preuve vis-à-vis des textes créés pendant la séance et elle suggère de laisser la spontanéité s’exprimer dans les écrits. Elle compare le déroulement de la séance à un menu où il y aurait entrée, plat de résistance et dessert, mais avec un large choix.

            Feuilles blanches ou colorées et stylos sont à disposition, au centre de la table. Les feuilles tournent, les feuilles se remplissent à partir des consignes, les feuilles sont lues ou non lues si tel est le choix de l’écrivant, les participants échangent, partagent, dans l’émotion, la bonne humeur, le rire, ou le silence. Deux heures qui m’ont permis de découvrir un extrait d’une poésie tirée de NOTES DE CHEVET, ouvrage de SEI SHONAGON, poétesse japonaise du 11ème siècle, lu par l’animatrice et point de départ d’un exercice de l’atelier.

            Deux heures que j’aurais volontiers prolongées…

            Deux heures qui donnent envie de recommencer.

            Deux heures d’oubli du monde extérieur pour être soi, dans la créativité, l’imaginaire, le voyage.

            Et Sophie GONZALBES a plus d’une corde à son arc, elle sait composer avec différents publics, jeunes, adolescents, adultes, handicapés, elle intervient dans des établissements spécialisés comme les Établissements Spécialisés d’Aide par le Travail (ESAT). Elle innove par la rencontre de mondes différents, elle a par exemple en projet un atelier mixant écriture et œnologie.

            Vous pouvez la retrouver sur son site www.lecriturenomade.com. Et si vous voulez la joindre, vous pouvez utiliser mail ou téléphone :  lecriture.nomade@gmail.com - 06 87 43 06 43. 

Danielle Vallée

collage.gif

VIM

vence-info-mag

Copyright : VENCE-INFO-MAG 2015