ACTUALITE AOÛT

VENCE

Le 31 août 2018

Denitsa ILCHEVA décroche

 

Rassurez-vous la jeune artiste d’origine bulgare se porte bien. Ce sont ses œuvres exposées à la galerie de la résidence d’artistes La Palanque, place Anthony Mars, qui sont décrochées ce vendredi avec la participation d’amis.

L’ambiance est joyeuse autour de Denitsa qui, comme l’indique notre article du 17 août, est la première locataire de cette résidence qui porte le nom de son précédent locataire, Francis Aimé Palanque dit Palanc, pâtissier et artiste peintre bien connu des Vençois.

Denitsa va continuer à travailler à la chapelle Ste Bernadette où vous pouvez passer et converser avec elle… Elle est intarissable !

Marcel Orengo

VENCE

FESTIVAL TROBAREA

(par Danielle Vallée)

QUEL BONHEUR CE FESTIVAL QUI MET A L’HONNEUR L’ART DES TROUBADOURS DES XIIème et XIIIème SIECLES !

  • Bonheur d’avoir pour cadre la ville de Vence, au si riche passé historique, qui a dû voir quelques troubadours dans ses murs

  • Bonheur d’avoir un directeur de festival, Thierry Cornillon, homme passionné aux multiples talents, musicien, compositeur, arrangeur, chanteur, luthier, et passeur généreux de son savoir

  • Bonheur pour les néophytes de découvrir et de s’essayer à l’exercice de la calligraphie, sous la houlette de Corinne JOSSEAUX BATTAVOINE, qui  cultive cet art si important à cette époque médiévale, qui a laissé à la postérité de purs chefs-d’œuvre qui ont survécu à plus de huit siècles d’histoire.

  • Bonheur d’écouter un conférencier érudit car Robert ROURRET en ce 25 août après midi, a su mêler et démêler l’histoire des troubadours  replacés dans le contexte historique, avec toutes les implications politiques, religieuses et étrangères. Il a captivé l’auditoire en montrant toute la complexité des différentes sujétions et autres imbrications. Il a montré, par des extraits, combien les troubadours avaient une grande liberté de paroles et de ton.

  • (lire la suite ICI)

VENCE

Le 25 août 2018

L’annonce Trobarea

 

Les touristes de la place du Grand jardin n’en croyaient pas leurs yeux en cette matinée de samedi. En effet grâce à la magie de deux troubadours du groupe Trobarea, ils ont réalisé un bon en arrière de plusieurs siècles.

Deux jeunes musiciens, un garçon et une jeune fille ont annoncé à grands renforts de cornemuse et autre instrument du Moyen-Âge, les concerts et prestations qui auront lieu à Vence au cours des deux journées à venir. Méthode originale s’il en est pour attirer l’attention et les visiteurs.

Marcel Orengo

VENCE

Le 23 Août 2018

Bientôt le Festival Trobarea

Les 26 et 27 août se tiendra le festival Trobarea à Vence par la troupe d'artistes rassemblés autour de leur passion de la poésie des troubadours des XIIème et XIIIème siècle.

Le directeur artistique du festival, Thierry Cornillon, en avant-première, nous explique qui sont ces artistes et leur histoire. Il nous replonge également dans l'univers mal connu de ces poètes loin des images d'Epinal.

Trois belles journées en perspective pour petits et grands.

Marcel Orengo

VENCE

Les 17 et 18 août 2018

Visite de l’atelier de Denitsa ILCHEVA

 

Denitsa ILCHEVA est la première artiste à loger à la « Résidence d’artistes La Palanque » inaugurée le 6 juillet 2018 (voir notre reportage). Pour travailler sur ses œuvres, la municipalité lui a confié les clés de la chapelle Sainte Bernadette, lieu des plus agréables pour la création.

Au cours de ces deux journées chacun pourra contempler les tableaux de l’artiste et parler avec elle tout en buvant un verre.

Dans notre reportage Denitsa se confie : ses goûts, ses attentes, ses inspirations… Tout ce qu’elle souhaite échanger avec nous.

Bienvenue à Vence Denitsa !

Marcel Orengo

VENCE

15ème salon Antiquités Brocante Place du Grand Jardin à Vence

Du 8 au 19 août 2018 de 10 h à 21 h

 

Comme chaque année place du Grand Jardin, depuis la création de cet évènement par l’Association des Brocanteurs Vençois, c’est le portrait d’une fraîche jeune fille d’un siècle passé qui figure sur les grandes affiches et les cartes. Elle semble nous inviter à entrer dans le quadrilatère du Grand Jardin bordé de chapiteaux individuels sous lesquels les antiquaires et brocanteurs ont disposé mobiliers et objets d’art, tableaux, bijoux, statues, porcelaines, faïences, linge ancien.

Il n’y avait pas foule lorsque j’y suis allée les 9 et 10 août, mais j’y ai croisé des gens intéressés, qui par un cartel, qui par des bancs rustiques, ou tombés sous le charme de belles nappes. Comment ne pas avoir envie de dresser de belles tables, d’autant que le choix est vaste : faïences de Gien, service vieux Rouen du 19ème, délicates porcelaines de Limoges décorées de motifs floraux aux tons doux, sans compter les services à dessert, à thé, à café. L’un des stands est entièrement consacré aux arts de la table.

Je me suis également longuement arrêtée à un stand qui – outre du mobilier – avait mis en valeur des paravents : l’un d’époque Napoléon III, tout en broderie d’une grande finesse, un autre - aux motifs asiatiques - entièrement doré à la feuille d’or, et un troisième sobre à décoration d’inspiration japonaise.

Une entrée de stand propose deux bustes uniquement constitués de carton et de papier habilement façonné et enroulé pour évoquer les peuples du désert.

La diversité est grande, chacune ou chacun pourra donc faire provision, en fonction de ses centres d’intérêt, de ses goûts et de sa bourse. Et à tout le moins pourra emplir ses yeux de beauté et pourra enrichir ses connaissances en discutant avec ces femmes et ces hommes qui aiment leur métier d’antiquaire et brocanteur.

L’ouverture du salon jusqu’à 21 h présente l’avantage de pouvoir y flâner dans la fraîcheur du soir.

Danièle Vallée

VENCE

Le 6 août 2018

MESSE À LA CHAPELLE SAINTE ÉLISABETH SUIVIE DU PARTAGE DU PAN BAGNAT

 

A 18h30, heure annoncée pour la messe, l’espace devant la chapelle, pourvu de nombreux rangs de chaises, est bien rempli. Nous recevons tous un petit dépliant avec les textes de la liturgie et les chants prévus ainsi qu’une petite explication sur la signification de la croix de procession qui se déplace de la Cathédrale dans toutes les chapelles.

La procession, accompagnée des galoubets et tambourins de La Brissaudo, arrive devant la Chapelle et la croix est installée près de l’autel, avec les drapeaux aux couleurs de la Provence. La messe est célébrée par le Père Didier, qui va officiellement prendre ses fonctions de curé de la paroisse de Vence au 1er septembre, avec une consécration par l’évêque le 6 octobre dans la Cathédrale. Il est assisté du père David.

 

Après la messe, le Père Didier dit d’abord sa joie d’être là, parmi tous les fidèles présents. Il remercie les organisateurs et les gens du quartier qui se sont investis pour que Sainte Élisabeth soit dignement fêtée. Il parle brièvement de son parcours et l’on devine sa détermination et sa riche expérience. Nul ne peut douter que Vence sera enrichie par sa présence d’homme de foi.

Prendra ensuite la parole Estelle Lesueur, Présidente du Comité des Fêtes et Animations de Vence, qui remercie toute l’équipe qui a travaillé à la préparation de l’évènement et bien sûr à la confection des pans bagnats (au nombre de 500 !), avec l’aide de bénévoles occasionnels. Elle lance un appel pour que des candidates à sa succession se présentent. Elle souligne l’engagement et l’exigence qu’une telle charge représente mais aussi le bonheur qui en découle à voir les gens heureux.

 

Elle sera suivie de Monsieur Jacques Chave, bien connu pour se donner tout entier à la mise en valeur du patrimoine religieux vençois. Il est heureux d’annoncer que les travaux de rénovation de la Chapelle du Calvaire ont enfin commencé, après tant d’années de promesses et d’attente.  Il rend hommage à Madame Le Maire et à son Conseil Municipal, dont une grande partie est présente au premier rang, pour leur implication. Il donne des détails sur quelques aspects techniques qui sont encore en négociations avec les organismes qui interviennent dans cette rénovation et l’on comprend que ce n’est pas simple, entre les souhaits et les impératifs avec DRAC, Architecte, et autres.

La fête de Sainte Élisabeth, c’est aussi la présence de la Reine de Vence et de ses deux demoiselles d’honneur, en atours provençaux, qui ont pris place au premier rang. Et qui ensuite vont aider à la distribution des apéritifs.

 

Ensuite place aux agapes. Les tables sont déployées, les chaises sont déplacées. Petits toasts à la tapenade, pissaladières et chips sont à disposition. Les convives prennent place, se regroupant par connaissances, par affinités ou par hasard !

Les pans bagnats disposés dans des corbeilles sont apportés à chaque table, avec l’apéritif qui cette année est un vin blanc aromatisé à la pêche.  Le groupe de LO CEPON nous régale avec ses airs traditionnels. Puis va laisser place à l’animation d’un bal populaire qui voit de nombreux danseurs sur la piste de danse improvisée près du stand de l’association Emma, qui propose boissons et desserts à des prix très raisonnables.

 

La nuit est d’une douceur exceptionnelle, les conversations vont bon train, c’est plein de vie, cette vie simple si précieuse dont il faut savoir apprécier chaque seconde. En disant « À la prochaine Sainte Élisabeth »

Danièle Vallée

VENCE

Les Nuits Du Sud 2018

par Simon PEGURIER

20ème anniversaire oblige l’année 2017 avait été une année d’exception pour les Nuits Du Sud avec pas un mais deux festivals : Le Printemps des Nuits du Sud et le festival d’été. 

Cette année retour aux affaires courantes pour notre festival avec 8 soirées espacées entre le 19 juillet et le 03 août.

Pour l’attaque de sa troisième décennie le festival a perdu sa couleur «musique du monde» pour devenir un festival totalement éclectique

Tour d’horizon. Le festival démarre par Gaël Faure que nous avons découvert grâce à la nouvelle star. Son spectacle ne retourna pas les foules, mais pourtant nous pouvons remercier 1000 fois Gaël d’être venu à Vence, car il avait dans ces valises le légendaire Alain Souchon

(...)

Lire la suite du texte ICI

Pour les vidéos

 

Gaël Faure : https://youtu.be/yK7gEns2-1M

Alain Souchon : https://youtu.be/E-0SnthWKXk

Jude Todd : https://youtu.be/iDpJ2PnFHv0

Kyo : https://youtu.be/V--zPLCSBlY

Kristel : https://youtu.be/fhPcgwSC_V4

Alonzo : https://youtu.be/iFy7Uw88AKM

Luz Casal : https://youtu.be/q_hp3OkVUNE

Havan Meets Kingston : https://youtu.be/iysm5LmfNXo

Roberto Fonseca : https://youtu.be/EEwCwL_K3bQ

Feu ! Chatterton : https://youtu.be/3ZbOD9c7OXA

Imarhan : https://youtu.be/WjlIa7te7ZU

Trust : https://youtu.be/1g4ZXtBacjA

Alsarah & The Nubatones : https://youtu.be/eTC_O0eMVO8

Al Mc Kay’s Earth Wind & Fire Experience : https://youtu.be/tntQjQXEvJg

Julian Marley & The Uprising : https://youtu.be/PXf5FS0z1Hs

Sergent Garcia : https://youtu.be/89K62_7NHA0

Les remerciements de Téo Saavedra  : https://youtu.be/89K62_7NHA0

Best Of : https://youtu.be/mvUr3cBsyRg

VENCE

Le 27 aout 2018

74 ème anniversaire de la libération de Vence

et du Pays Vençois

                Ce 27 août 2018, Vence fête l’anniversaire de sa libération. En effet les dernières troupes d’occupation sont parties le 27 août 1944 de notre ville. 74 ans déjà et toujours autant de monde chaque année à ce rendez-vous de la mémoire.

                Les officiels et les participants se rendent route de Coursegoules après le domaine St Martin, où une plaque rappelle qu’en ce lieu, des Vençois, des résistants, et trois soldats de l’armée américaine ont sauté sur des mines laissées par l’occupant alors en retraite. Le maire de Tourrettes-sur-Loup Damien BAGARIA et Catherine LE LAN, maire de Vence, rappellent ces tragiques événements puis des gerbes sont déposées par le Souvenir français, l’association franco-américaine, la mairie de Tourrettes, et la mairie de Vence.

                Une autre cérémonie protocolaire va se dérouler un peu plus bas où une autre plaque commémorative a été placée sur le mur d’enceinte du domaine St Martin, où les nazis ont exécuté un résistant, Joseph Chierico, après l’avoir torturé. Au nom du Conseil Départemental, Madame Anne SATTONNET dépose une gerbe. Puis au nom de la mairie, Madame Catherine LE LAN fait de même. Après avoir entendu La Marseillaise, les cars loués pour l’occasion conduisent les participants pour la deuxième partie de ces patriotiques commémorations suivis par les véhicules d’époque conduits par les membres de l’association du 509e Géronimo, chacun en uniforme de G.I.

             Durant les manifestation mémorielles de la libération de Vence j'ai engagé la conversation avec un  Vençois qui m'a dit qu'il y avait, le concernant et sa famille, une particularité assez rare. son père, et non pas son grand père avait fait la guerre de 14. Ce dernier né en 1891 avait participé au conflit puis après un mariage tardif son fils était né en 1942 un cas parait il peu courant.  

                Après les cérémonies protocolaires en ville, aux monuments des martyres de la Résistance et aux morts des deux dernières guerres, en fin d’après-midi, dans les jardins de l’HEPAD La Vençoise, un apéritif d’honneur animé par les musiciens de Lo Cepon, et une surprise : deux jeunes femmes membres de l’association du 509e Géronimo en uniforme de W.A.C women’s Army Corps nous ont interprété en duo des « boggie woogie »  et « slows » d’époque, dont l’indémodable « In the moon »,  nous transportant  pacifiquement aux années 40.

 Raymond ARDISSON

Exposition de véhicules militaires

et

Cérémonies route de Coursegoule

Cérémonie au monument de la Résistance 

Cérémonies au  monument aux Mort

Apéritif d'honneur à La Vençoise

VENCE

Le 25 août 2018

Éric OLIVA dédicace « Le Vase Rose »

 

« Né à Casablanca en 1967, Éric Oliva embrasse très tôt une carrière dans la Police nationale. Exerçant à Paris puis à Marseille, il travaille aujourd'hui à la PJ de Nice. Passionné par son métier et les fonds sous-marins, c'est après avoir lu les livres de Clive Cussler que se déclenche sa passion pour l'écriture. S'ensuivent 4 romans très bien accueillis, dont Du soleil vers l'enfer qui obtient le Prix Fondcombe 2014. Avec Le Vase rose, Éric Oliva nous entraîne dans une sombre histoire d'un père en quête de vérité ». Voici ce que dit de lui son éditeur Taurnada.

Nous l’avons rencontré à l’Espace Culturel Leclerc à Vence où il a bien voulu nous accorder une interview au cours de sa séance de dédicaces.

Marcel Orengo

VENCE

Le 19 Août 2018

Un petit concert du Dimanche Matin

 

Les Concerts Syrinx ont encore frappé ! Avec la complicité de « l'espace culturel Leclerc », Marc Duthilleul et Jacques Vallée ont invité Jean-Paul Alimi et Tom Gilroy. Le premier, directeur du conservatoire de Musique de Saint-Laurent-du-Var enflamme un piano endiablé. Le second à la voix d'or s'exprime tant avec un saxophone qu'avec une flûte traversière. À en voir le nombre de spectateurs attentifs, leurs morceaux de jazz ont séduit l'assemblée. On a même vu des enfants innocents swinguer sur leurs rythmes entraînants.               

France-Hélène La Courge

LA GAUDE

Le 18 août 2018

NUIT DU CONTE A LA GAUDE

 

La Compagnie de la Hulotte organise fidèlement, année après année, une nuit du conte, dans des villages de l’arrière-pays. Pour l’édition 2018 c’est à LA GAUDE, sur le thème « CONTES ET CHANTS DU MONDE »

Ce samedi 18 août, dès 18 h, les enfants ont pu ouvrir leurs petites oreilles, dans la cour Pagnol, où trois conteuses et une chanteuse vont les ravir et les faire participer.

Et à 21 heures, c’est dans un grand bois privé, derrière la Citadelle, qu’après une rude montée depuis le Bas Village, vous êtes invités à prendre place sur des petits bancs ou de simples rondins de bois. Quelques projecteurs discrets permettent d’avoir une idée de la configuration des lieux, chargés d’histoire puisque nous nous trouvons à l’endroit exact du premier village de l’époque néolithique de La Gaude. Cela donne envie d’en savoir plus….  Mais l’heure est aux contes. Et nous allons voyager et dans le temps et de par le vaste monde.

. Une halte en Tunisie avec Youssef au grand cœur qui va partager ses provisions de bouche avec des animaux rencontrés sur son chemin et qui en retour recevra d’eux des aides précieuses qui lui permettront de devenir l’époux de la fille du roi, avec une fin digne des contes : « Et ils eurent beaucoup d’enfants et ils vécurent heureux » Noureen Kelly, la conteuse, a habilement fait participer le public.

Les contes abordent tous les thèmes, y compris celui de la mort. Et c’est Clara PINERO qui nous fait découvrir de bien belles histoires des rives de la Méditerranée, où l’humour permet d’apprivoiser la mort mais où la sagesse finit par l’emporter, car une vie sans mort, ce n’est plus une vie !!

Catherine BOUIN nous emmène pour un beau voyage sur cette terre de braise, le BRESIL. Elle suggère, elle incite notre imagination à colorer ces grands espaces, elle donne envie de découvrir ces terres de contraste.

Quand arrive le tour de Sandrine MARNEUX, nous oublions la Gaude, nous sommes en Inde, par la magie de sa parole évocatrice. Subtilement, histoire après histoire, se dégagent toute la force tranquille et la sagesse du Conseiller du Roi, personnage central.

Entre chaque conteuse, Marie-Pierre FOESSEL, de sa belle voix, nous emmène elle aussi en voyage. Elle invite le public à entonner les refrains, elle se montre très indulgente et ne cesse d’encourager et même de féliciter.

Je ne doute pas que la soirée se soit poursuivie autour de tisanes aussi parfumées que les contes et chansons, mais pour des impératifs horaires, j’ai dû quitter les lieux avant que ce soit l’heure du partage.

Si je dois choisir un seul mot pour qualifier cette soirée, je choisirai celui d’ENCHANTEMENT.

Un grand merci à tous ces talents réunis. Et de perdure longtemps la NUIT DU CONTE

Danielle Vallée

SAINT-PAUL

Le 12 août 2018

À la Sainte Claire, les Saint Paulois enchantent le ciel !

 

C'est une tradition qui éblouit chaque année tout le village de Saint-Paul-de-Vence, en clôture des festivités de la Sainte-Claire. Après le marché sur la place De-Gaulle, la procession vendredi soir ou encore le grand bal samedi soir, la fête se termine dimanche soir sur un magnifique feu d'artifices suivi du traditionnel embrasement du village qui, comme chaque année, a fait briller les yeux des petits et des grands.

 

Rendez-vous l'année prochaine !

 

Emmanuèle Pillard - Le Breton

VENCE

Jeudi 9 août au samedi 11 août 2018

Pour cette 2ème projection de la 4ème édition de « Jardin sur court », le public a été au rendez-vous malgré le report de date de l’événement, qui est passé du 9 au 11 août suite à de mauvaises conditions météorologiques le premier soir programmé.

 

Cette soirée organisée par la ville de Vence, avec la participation de l’association « Culture et Cinéma », était présentée par Madame Évelyne TEMMAM, adjointe au Rayonnement Culturel et Relations internationales, qui a vivement remercié Marie LALANDE, laquelle organise une grande partie de cet événement et sélectionne les films en compagnie de Paul SADDIER et Jacques LEMAIRE.

 

14 films étaient programmés parmi les 300 visionnés par le Comité de sélection :

 

BIG BOOOM de Marat Narimanov

HOLLYWOOD STEPS OUT de Tex Avery

J’ATTENDRAI LE SUIVANT de Philippe Orreindy

GIRLS ARE LIKE PIZZA de Cédric Dubourg

SUPPORTER de Florence Hugues

JE SUIS UNE BICHE de Noémie Merlant

PAPA de Christophe Switzer

COCU de Pierre Amstutz Roch

POCHETTE SURPRISE de François Uzan

T’ES UN BONHOMME de Sylvain Certain

PUT DOWN de Rick Limentani

DÉNOMINATEUR COMMUN de Quentin Lecocq

JE SUIS TON MEILLEUR AMI de David Chausse et Antoine Sabbagh

LES INDES GALANTES de Clément Cogitore

 

Le vote du public a désigné « LES INDES GALANTES » comme vainqueur, suivi de très près par « PAPA » dont le réalisateur, Christophe SWITZER, bien connu du public vençois, était présent et a eu la gentillesse de répondre aux nombreuses questions du public. 

Une belle soirée à renouveler l’an prochain, Marie Lalande ?

André MARIE

pour VIM

VENCE

Les 4, 5 et 6 août 2018

La Fête de la Sainte Elisabeth

 

Les « vieux Vençois » l’appellent « la pluie de la Sainte Élisabeth » car, souvent, une ondée fait son apparition au cours des trois jours de festivité. Cette année elle a fait fort en pointant le bout de son nez quelques minutes à peine après le lancement de la fête par le groupe folklorique La Brissaudo.

 

Après deux farandoles autour de la fontaine du Peyra, danseuses et musiciens, suivis de touristes et habitués, prennent la direction de la place Clemenceau en empruntant la rue du Marché. La petite troupe n’ira pas bien loin, stoppée à la hauteur de la poissonnerie Vitiello par un violent orage.

 

Qui de protéger son fragile instrument, qui de protéger sa belle robe provençale et ses petits escarpins. Une bonne âme, Gisèle (la reine du poulet rôti), distribue des sacs en plastique pour les instruments et quelques effets personnels.

 

Votre serviteur ayant trempé sa chemise (aux sens propre et figuré) en aidant les petites danseuses, les musiciens, tout en protégeant sa caméra, s’en est retourné chez lui pour se sécher. Pendant ce temps, la pluie s’est arrêtée et la fête a pu reprendre son cours. C’est comme ça dans le Midi, après la pluie vient le beau temps !

 

Ayant raté le discours de madame le maire, Catherine Le Lan, voici un lien en remplacement

 https://www.facebook.com/Lelan.Catherine/videos/232030210786897/?t=4

 

Marcel Orengo

VIM

vence-info-mag

Copyright : VENCE-INFO-MAG 2015