ACTUALITE JANVIER

VENCE

Le 28 janvier 2018 

Les vœux de Anne Sattonnet

 

   C’est une maman rayonnante qui monte sur l’estrade du Mas de Vence face à un public venu en nombre. Anne Sattonnet, Conseillère départementale mais également (et surtout ce jour) maman d’Émilie Satt, de son nom d’artiste, laquelle vient de remporter, avec son mari Jean-Karl Lucas, le privilège de représenter la France au concours de l’Eurovision 2018 avec la chanson « Mercy ».

   C’est donc avec les mots « Mercy Mercy » que la Conseillère commence son discours qui, dit-elle, « pour une fois sera court ». Avec son équipe au sein du Conseil municipal vençois, Anne Sattonnet précise qu’elle reste vigilante et disponible sur les grands projets de la ville.

  Entourée de Charles-Ange Ginésy, président du Conseil départemental, et d’Éric Ciotti, redevenu député de la Nation, Anne Sattonnet trace un bilan de l’année 2017 non sans avoir rappelé le rôle majeur tenu avec compétence par Éric Ciotti et Charles-Ange Ginésy, dans leurs fonctions respectives.

 Marcel ORENGO

TOURRETTES

Le 26 janvier 2018

La culture tire les Rois

(texte à venir)

SAINT-PAUL DE VENCE

Le 20 janvier 2018

Un Jour une Voix

Samedi soir à l'auditorium de Saint-Paul avait lieu la demi-finale du concours Un Jour Une Voix , Vingt neufs candidats dans trois catégories concouraient pour pouvoir participer à la finale qui se déroulera à Villeneuve-Loubet, retrouvez un court extrait du spectacle dans la vidéo.

Jean Seguin.

VENCE

Le 19 janvier 2018

Présentation des œuvres créées par les artistes partis en résidence de création en 2017

La chapelle des Pénitents blancs recevait la présentation des œuvres réalisées dans le cadre des « résidences d’artistes », à l’initiative de l’association « Cités des arts en Méditerranée » présidée par Catherine Ambacher, en présence de Loïc Dombreval, député, et Catherine Le Lan, maire de Vence.

 

Les quatre artistes se sont rendus en 2017 à Ein Hod en Israël pour Marysia Milewski et Serge Pesce, et à Sidi Bou Saïd en Tunisie pour Marie Roux et Grégory Oriol. Au cours de la soirée, outre la projection de deux films réalisés sur les lieux de résidence par Frédéric Lamasse et David Rivière, chaque artiste a exposé ses œuvres pour les plasticiens et donné une représentation pour les musiciens.

 

Rappelons le principe de fonctionnement de ces résidences de création, à savoir, une année sur deux, Vence accueille les artistes, musiciens et plasticiens des autres cités.

 

L’association Cités des arts en Méditerranée les accompagne tout au long de leur séjour durant les différentes périodes de résidence : recherche, création et diffusion. Elle organise des moments de restitution et de conférences ainsi que des rencontres publiques en présence des artistes.

 

L’année suivante, Cités des arts en Méditerranée lance un appel à candidature auprès des artistes de Vence et de sa région, pour choisir les artistes musiciens et plasticiens qui seront accueillis en résidence de création soit dans le village d’artistes de Ein Hod, soit à Sidi Bou Saïd au Centre de Musiques Arabes et Méditerranéennes, soit dans les cités qui viendront se joindre au projet dans l'avenir.

 

Marcel ORENGO

 

Le lien vers le site de Cités des arts en Méditerranée ICI

VENCE

Le 19 janvier 2018 

 

Frontières et  murs dans le monde : Le retour

 

                Conférence de Robert Escallier, professeur à l’université de Nice, dans le  cadre de l’association Université dans la vie. Dans le monde antique la frontière est souvent définie par la présence d’une chaîne de montagne, ou un cours d’eau, fleuve ou rivière.

                De nos jours elles sont le plus souvent voulues par les gouvernants. C’est seulement au XIXème siècle que la frontière comme tracé linéaire s’est imposée, et sous cette forme elle est aujourd'hui remise en question sous les coups de la mondialisation. Problématique : en affaiblissant le rôle des États, la mondialisation fait-elle disparaître les frontières ?

                Une frontière doit donc jouer le rôle d'un filtre laissant passer certaines choses, et bloquant certaines autres. Aussi, la question des frontières pose celle du protectionnisme. On assiste à une renaissance des thèses protectionnistes. Craint-on que la mondialisation engendre l’émergence d’une culture mondiale, c'est-à-dire l'uniformisation des normes et des valeurs à l'échelle planétaire ?

                Il faut noter que les États gardent leur importance dans le cadre de la mondialisation. En effet, ils sont toujours souverains en matière monétaire et douanière. Ils peuvent ainsi infléchir les flux de marchandises ou les flux financiers. Par exemple, la Chine maintient artificiellement une monnaie faible pour favoriser ses exportations. Un certain nombre de frontières s'ouvrent de plus en plus, avec des conséquences territoriales de part et d'autre. Dans le cadre de l'espace Schengen, certains États de l'Union européenne n'exercent plus aucun contrôle aux frontières internes depuis 1995. Ce cas reste toutefois exceptionnel. En revanche, d’autres demeurent fermées pour des raisons politiques ou économiques. Ainsi la frontière entre Israël et le territoire palestinien de Gaza, ou entre la Corée du Nord et la Corée du Sud depuis la fin de la guerre de Corée.

                Spécialiste en géographie économique le conférencier sut répondre dans la mesure du possible aux questions que pose ce résumé. Un sujet intéressant, bien qu’un peu austère. En fin de conférence, Robert Escallier répondit à quelques questions, qu’un public pas toujours spécialisé dans ce domaine parfois ardu pouvait se poser.

Raymond ARDISSON     

VENCE

Le 14 janvier 2018

 « Les Cornes » d'Alexandre Popov

 

 Une majestueuse paire de cornes s'invite chez Hélène et Stéphane. « Tiens, tiens ? A qui sont-elles destinées ? »  Chacun son tour, on les endosse tout en soupçonnant l'autre de trahison. Quel est cet O ? Olivier ? Odilon ?  Quel est ce L ? Léa, Lidia, Liliane ?   Hum... qui trompe l'autre ?

Une comédie, allègrement interprétée par Sylviane Palomba et Olivier Martineau, fondateurs de la Compagnie « La Chance du Débutant » , a bien intéressé le fidèle public du Théâtre de l'Avant-Scène.              

France-Hélène-la Courge

TOURRETTES

Le 13 janvier 2018

Le Choeur de Tourrettes chante Noël

Programmé le 16 décembre 2017, le « Concert de Noël » du Chœur de Tourrettes-sur-Loup, sous la direction de Jacques Maes avec Jackline Marion au piano, a été reporté au 13 janvier 2018 à la suite du décès de l’un des chanteurs. Hommage lui a été rendu avant ce concert.

 

Le programme était composé de différents chants de Noël, de France et du monde. Un voyage à travers le temps et l’espace, pour le plus grand plaisir des spectateurs venus nombreux dans l’église Saint Grégoire.

 

Marcel Orengo

Vence

Le 12 janvier 2018

Garibaldi ou le rythme du Phénix

[Yves Ughes]

 

                Dans le cadre de l’Université dans la vie du Pays Vençois, une conférence de Jean-Louis REPPERT.

                N’est pas conférencier qui veut. Tout un chacun ne sait pas obligatoirement lier plaisir et savoir, connaissances et joie du partage. Dans cette difficile pratique, M. Jean-Louis Reppert a su exceller ce vendredi 12 janvier, à la médiathèque municipale, devant une salle comble, en évoquant la vie et l’œuvre de Giuseppe Garibaldi.

                Nice, une ville pour deux héros ?

                Il y eut un excellent film qui avait pour titre : Un canapé pour deux. Voici que Nice peut se prêter à un pastiche : deux héros se disputent son nom.

                Masséna :  il a tout pour lui, un lycée porte son nom, un cinéma, une statue et, surtout, la place centrale et prestigieuse de la ville. Il est vrai que sa carrière a été fulgurante, mais elle n’en a pas moins été ponctuée par le bruit des casseroles : elles ont des formes diverses qui vont d’un autoritarisme exacerbé à un goût de la rapine et du pillage. Fort de ces données, le conférencier le souligne avec conviction : « Masséna n’est pas un héros ». Il n’entre dans l’Histoire que parce que l’Histoire est écrite par les vainqueurs.

                Il nous reste donc à découvrir L’autre héros de Nice : Giuseppe Garibaldi. Et l’on ne s’ennuie pas un instant en suivant cette vie tumultueuse et tempétueuse, qui renaît toujours de ses cendres.

(Lire la suite ICI )

VENCE

Le 9 janvier 2018

A la médiathèque de Vence 
des Bébés-Lecteurs, il en pleut
au gré des mots et sur le moelleux des coussins.

                BÉBÉ - LECTEUR. Pris séparément, les deux mots avancent paisiblement dans l’esprit. Ils tracent une image, et une attitude culturelle. Bébé + Lecteur : il suffit de les rapprocher pour que se dessinent un pari, une gageure ; une mission qui semble relever de l’action impossible. Un bébé gazouille, s’agite, quand il commence à marcher il part dans tous les sens. Il est réputé mignon mais ingérable. Tout le contraire de la concentration et de la permanence qu’on exige du lecteur. La médiathèque de Vence réussit parfaitement à unir les deux mots, dans une dynamique et un tempo époustouflant. De 10 à 11 heures, une fois par mois, dans un sage tournoiement, les enfants de 1 à 3 ans rencontrent les livres et… que la fête commence.

                Quelques sons sont émis à la périphérie du cercle formé par les parents et les enfants. Les lèvres forment un “O” et les yeux s’écarquillent. Chez les petits, bien sûr... Mais les parents...

(Lire la suite ICI)

VENCE

Le 7 janvier 2018

« le Monde Merveilleux de Louis XIV »

 

A la Cour de Versailles, qui ressemble furieusement à l'Elysée, le roi Louis XIV, entouré de ses dames : Montespan, Henriette d'Angleterre, la Grande mademoiselle, la Princesse Saleya et sa mère Anne d''Autriche ainsi que du Docteur Diafoirus et du Cardinal Mazarin, montre son inquiétude : une mystérieuse lettre circule. Mais Louis pourrait bien s'appeler Nicolas, François ou Emmanuel. Ce que les spectateurs ont apprécié puisqu'ils ont enchainé les rires. La mode étant à l'auto-félicitation, je félicite la Courge pour ses bons comédiens, ses textes tant comiques que caustiques, ses costumes ; son pianiste Fréderic et son régisseur. Ne loupez pas la prochaine qui aura lieu le 3 février à La Colle sur Loup et une autre, le 25 mars à l'Auditorium de Saint Paul de Vence.

Vous ne le regretterez pas.

VENCE

Le 27 janvier 2018

Voilà, c’est fait !

 

   La chanteuse vençoise Émilie Satt, accompagnée de son époux Jean-Karl Lucas, ont remporté hier soir la première place de l’émission « Destination Eurovision » sur France 2. Le suspens dégagé au moment des notes a été intense tant les classements étaient bouleversés au fur et à mesure des votes du jury international. Au final, c’est le vote des téléspectateurs français qui a tranché et propulsé le couple musicien « Madame Monsieur » avec « MERCY », chanson écrite par Émilie sur une musique de Jean-Karl.

  Les spectateurs ont été visiblement touchés par cet hommage humaniste et réaliste, relatant la naissance sur un bateau d’une petite fille prénommée « Mercy », témoignant ainsi de la situation insoutenable qu’est celle des migrants fuyant la guerre, livrés à la mer tels les « boat people » dont la presse s’était faite écho il y a quelques décennies.

     À présent, rendez-vous au Portugal le 12 mai prochain pour la 63ème édition du concours de l’Eurovision où, à n’en pas douter, la concurrence sera rude. Rappelons que la dernière victoire de la France à ce concours remonte à 1977 avec Marie Myriam, qui avait interprété la chanson « L’Enfant et l’oiseau ».

    En septembre 2016, VIM (Vence-Info-Mag) avait réalisé une interview réalisée à Vence dans le jardin d’Anne Sattonnet, Conseillère départementale… et maman d’Émilie. Ce jour-là, Madame et Monsieur avaient accepté de jouer les rôles d’interviewer/interviewé pour notre plus grand plaisir, vidéo que nous vous proposons de revoir. Ils nous avaient alors confié leurs collaborations successives avec des grands noms de la musique, dont la chanteuse de jazz américaine Stacey Kent, avec les chansons écrites par Émilie Satt : « La Vénus du mélo » et « Raconte-moi » ; ou encore des artistes de rap, dont La FouineKery JamesGeorgio...

Marcel ORENGO

VENCE

Le 27 janvier 2018

Inauguration de l’espace permanent Henri Matisse au musée de Vence

 

Les visiteurs pourront admirer une sélection essentiellement graphique des œuvres du Maître appartenant à la collection municipale de la ville de Vence.

 

Ainsi, des planches de la revue JAZZ, des études de Martiniquaise, des eaux-fortes pour le frontispice des Fleurs du Mal de Charles Baudelaire, des chasubles confectionnées pour la Chapelle du Rosaire.

Des photos des célèbres photographes Henri Cartier Bresson et Robert Capa immortalisent le séjour de Matisse à Vence.

 

Informations pratiques, droit d’entrée, visites guidées et ateliers pour tous les publics :  Téléphone : 04 93 24 24 23 – info@museedevence.com

JOY

VENCE

Le 25 janvier 2018

CONCERT DE LA CLASSE DE MUSIQUE TRADITIONNELLE

À L’AUDITORIUM DU CONSERVATOIRE DE MUSIQUE

 

   C’est sous l’oreille attentive et le regard bienveillant de leur professeur, Patrick ROUGEOT, que les élèves de la classe de musique traditionnelle du Conservatoire de Musique de Vence ont joué devant le public présent.

  Des airs traditionnels, provençaux, niçois, français, piémontais et européens, exécutés au galoubet seul, au galoubet et tambourin, à l’accordéon, ont réjoui nos cœurs, au travers de compositions très variées, allant de « La Marche du Roi René » à « Viven toujou en mountagna » de Zéphirin Castellon, de la « Coupo Santo » à l’« Hymne à la Joie ».

   Des farandoles entraînantes à des airs rythmés imitant le piaffement des chevaux, différentes marches, ont permis à chaque élève de montrer le résultat de leur travail, du pitchoun tout timide avec son petit accordéon aux jeunes, parfois stressés, aux adolescents déjà aguerris, aux adultes heureux de partager leur musique. Tous ont été chaleureusement applaudis par un public conquis.

  Et c’est avec « NISSA LA BELLA », réunissant élèves et professeur, que le concert s’est gaiement achevé.

Danielle VALLÉE

LA GAUDE

Le 20 janvier 2018

Cérémonie des vœux

  La Coupole était trop petite pour accueillir les nombreux Gaudois venus assister à la cérémonie,  Bruno Béttati, maire de La Gaude, entouré de son conseil municipal a présenté ses vœux pour l’année 2018 à ses administrés en présence de Charles-Ange Ginesy, président du conseil départemental, de Loïc Dombreval, député de la deuxième circonscription des Alpes-Maritimes, et de nombreux élus de la rive droite du Var.

La cérémonie s'est terminée  autour  d'un buffet  et du verre de l'amitié.

Jean Seguin

Saint Jeannet

Le 20 janvier 2018

« Bienvenue au Club »

 

La Chapelle Saint Jean Baptiste, astucieusement transformée en salle de spectacle, accueille la Troupe de l'Équipe Santé du Secours Catholique de Cagnes-sur-Mer qui joue : « Bienvenue au Club ».  A l'origine Michelle, Marie-Claude, Roxane et Lucette tiennent la scène. Mais voilà que Lucette, malade, doit être remplacée au pied levé par Tessa, la souffleuse ; elle-même suppléée par Cyril. Eh, bien figurez-vous que nous avons ri à gorge déployée pendant tout le spectacle. Le naturel des comédiens, la pertinence du texte, le décor et même un magnifique vieux téléphone, ont contribué au grand plaisir des spectateurs. Soutenue par le Lyons de La Gaude, la soirée a permis d'aider une association dévouée aux handicapés.        

Merci à eux tous.          

France-Hélène-la Courge

VENCE

Le 18 Janvier 2018

CONFÉRENCE « FABERGÉ ET LES TSARS – HISTOIRE D’ŒUFS » PROPOSÉE PAR « L’OISEAU LYRE »

 

                Pour la première fois depuis la création de « L’Oiseau Lyre », Madame L. GEORGOPOULOS n’est pas là en ce jeudi 18 janvier pour nous présenter le thème de la conférence et le conférencier. « Cette absence est due à d’impérieuses raisons » nous précise l’homme qui prend la parole au nom de la Présidente. Nous n’aurons pas non plus l’habituel petit résumé remis avec l’achat du billet. Nous allons néanmoins passer plus d’une heure et demie dans le faste de la Cour de la Russie des deux derniers tsars, et dans le royaume de l’excellence joaillère due aux talents de plusieurs membres de la famille Fabergé.

                Il est impossible d’évoquer Fabergé sans évoquer Alexandre III et Nicolas II, et Monsieur Issa Stève Betti, professeur en Histoire de l’art, va faire vivre pour nous ces liens très forts entre créativité et personnalités, où l’objectif de l’artisan-artiste est à la fois de surprendre et de faire plaisir aux «clients », dont les plus connus sont les tsars de Russie mais aussi d’autres familles royales d’Europe et d’Asie, des banquiers tels les Rothschild ou bien la duchesse de Marlborough, le prince Youssoupov, ou encore la famille des industriels Kelsh.

                Tout commence avec Gustave Fabergé, protestant d’origine picarde, qui, à la suite de la révocation de l’Édit de Nantes par Louis XIV, va émigrer en Allemagne, puis en Russie.

(...)

LIRE LA SUITE  ICI

VENCE

Le 13 Janvier 2018

Les vœux de Madame le Maire

C'est au gymnase Jean Dandreis  Catherine Le Lan  Maire de Vence a présenté ses vœux aux  Vençois en présence de nombreux élus de la Métropole et des communes voisines .

Un buffet bien garni a cloturé la cérémonie.

Jean Seguin

VENCE

Le 11 janvier 2018

CONFÉRENCE ORGANISÉE PAR « L’OISEAU LYRE » À LA SALLE DES MEULES

 

                Ce 11 janvier 2018, madame GEORGOPOULOS présente ses vœux aux personnes qui ont pris place dans la Salle des Meules. Elle dit tout le plaisir qu’elle a de recevoir Monsieur Yvan GASTAUD, conférencier bien connu des fidèles de l’Oiseau Lyre, puisqu’aujourd’hui c’est sa vingt-cinquième intervention à l’Oiseau Lyre.

                Le sujet : MATA HARI, personnage trop souvent classé comme simple courtisane ayant joué un rôle d’espionne, pendant la première guerre mondiale, ce qui lui vaudra d’être condamnée à mort par un tribunal militaire français et fusillée à l’âge de 41 ans. En réalité, le personnage n’est pas que cela et c’est tout le mérite de Monsieur Gastaud de nous en faire découvrir la complexité et d’amener les auditeurs à se poser des questions.

                Pour cela, il va nous parler de sa vie, depuis sa naissance le 7 août 1876 à Leeuwarden, aux Pays-Bas, jusqu’à sa mort le 15 octobre 1917 à Vincennes, en replaçant les différents évènements de sa courte vie dans le contexte de l’époque, illustrant ses propos de nombreuses photos et documents historiques.

                J’ai retenu que son enfance de fille aînée entourée de trois frères,

'Lire la suite ICI)

VENCE

Le 7 janvier 2018

Syrinx, Concert de Musique de Chambre Piano Violon

Anne Queffélec et Olivier Charlier

 

Pour ce premier concert de l’année, laissons la plume à Marc Duthilleul :

« Une façon merveilleuse de débuter l'année.
Deux artistes d'un immense talent Anne Queffélec et Olivier Charlier, tous deux habitués des plus grandes scènes mondiales, qui nous ont ravis de trois pièces de style différent ce soir : du talent, de l'émotion, du sérieux et de l'humour même avec la présentation très intéressante que nous a offerte Anne.
Merci à eux, merci au public qui comme l’a signifié Anne a été (comme souvent) d'une remarquable écoute, et merci au dévouement de toute l'équipe Syrinx qui a permis cette réalisation, ainsi qu'à Véronique Poullot (professeur au conservatoire de Vence) qui a eu la responsabilité et le plaisir bien sûr, de tourner les pages.
Cela nous donne toute l'énergie et l'envie pour vous proposer toujours cette qualité. »

Nous vous offrons quelques moments de cette soirée.

Marcel Orengo

TOURRETTES

Le 6 janvier 2018

Les vœux du maire

Les traditionnels vœux du maire se sont déroulés ce samedi en présence de nombreux élus de la CASA et de municipalités voisines comme Vence et saint-Jeannet.

Deux buffets bien garnis ont conclu la cérémonie avec boissons et mets agréables pour le plaisir des nombreux Tourrettans venus écouter les discours.

Marcel Orengo

VENCE

Le 6 Janvier 2018

Le baleti de l'an nou

 

Comme chaque année et comme le veut la tradition, le premier samedi de janvier « l'an nou, l'an que ven » est salué par le Baleti de Lo Cepon. Cette année encore, la salle paroissiale est pleine et l'ambiance bat son plein. Patrick a invité un orchestre « Garrig » qui emporte les danseurs dans des rythmes endiablés.  Tandis que Julie et ses acolytes servent boissons et nourriture, on peut admirer notre premier adjoint Patrice Miran et notre déléguée à la Sécurité Josiane Gattacieca qui tourbillonnent avec dynamisme au milieu d'autres danseurs tout aussi effrénés.    

France-Hélène-la Courge

VIM

vence-info-mag

Copyright : VENCE-INFO-MAG 2015