ACTUALITE MARS

Le 27 mars 2017

Le printemps des Poètes

Découverte du centre historique et stations poétiques

Un parcours conçu en station historique et en pauses poétiques. Un point final convivial conduira les participants au belvédère Fernand  Moutet

VIM

Le 27 mars 2017

Les Plantes : Sauvages et gourmandes, de la cueillette à notre assiette

Les intervenants, nous ont présenté l’ouvrage à la fois botanique et culinaire qu’ils ont co-écrit et que nous avons
eu le loisir de feuilleter tandis que Madame Lemayeur nous donnait des explications et qu’elle nous montrait aussi
des« herbes » fraîchement cueillies.
Ce livre joliment illustré, propose mois par mois des conseils de jardinage, des photographies de plantes, avec
leur intérêt médicinal et culinaire. Chacun de nous a pu s’apercevoir à l’occasion que, ce que nous arrachions
souvent comme « mauvaises herbes » pouvait être agréablement accommodé pour faire le délice de nos papilles
!!
Ainsi, il a été évoqué : pariétaire, laiteron, alysson, mélisse, salsepareille, romarin, coquelicot et j’en passe…
Bien des auditeurs ont été séduits et ont d’ailleurs acheté l’ouvrage que vous pourrez à l’occasion consulter à la
bibliothèque, voire commander si vous le désirez.

Le 24 mars 2017

LUMIÈRE

 

                « Lumière : l’aventure commence », c’est le long-métrage que nous propose Paul SADDIER cette semaine, dans le cadre de l’association Culture et Cinéma. 108 petits films de moins d’une minute qui nous replongent dans l’univers magique du début du cinéma, avec l’évocation de cette première séance mythique organisée par les frères Lumière, qui ne sont pas les premiers à avoir réalisé des films projetés alors individuellement, grâce à une invention : le Kinétoscope.

                Mais ce sont ces deux frères qui ont eu l’idée d’une projection collective payante, sur grand écran, et ouverte au public. La première aura lieu en décembre 1895 pour 35 spectateurs. C’est à ce même programme que nous sommes conviés à assister plus de cent ans plus tard.

                Sans doute n’aurons-nous pas les mêmes réactions que ces personnes de cette fin de XIXe siècle, à l’entrée du train en gare de La Ciotat, à la farce devenue classique de l’arroseur arrosé, ou encore à la sortie des employés des usines Lumière avec de si élégantes ouvrières. Mais grâce à une excellente musique d’accompagnement, et aux commentaires de Thierry Frémaux, nous avons passé une excellente soirée, la preuve en est que la séance a été applaudie, ce qui n’est pas si courant.

Raymond ARDISSON

(Photos Internet)

Le 18 mars 2017

PRINTEMPS DES POÈTES

CONSERVATOIRE DE MUSIQUE 

DUO POETIQUE TEXTES DE LEROI JONES

(lus par Y. Ughes) 


L’horreur du “triangle d’ébène” a été totale. Mais l’Afrique se redresse toujours, par le rythme et par la scansion des mots. L’œuvre de LeRoi Jones est intimement liée à l’histoire des Afro-Américains. elle dit les ghettos et la révolte, la crasse et la gloire. Les percussions en font émerger l’essence.

Le 16 mars 2017

Les P'TITES FRIMOUSSES VENÇOISES 

 

Les P’tites Frimousses étaient à l'honneur sur la place du Frêne ce jeudi pour une exposition très originale : le talent de ces jeunes artistes en herbe s'est exprimé autour de PICASSO. 

Cette Association d'assistantes maternelles agréées Vençoises a pour but de réunir, organiser des activités et des sorties en collectivités pour les jeunes enfants. 

Enfants, parents et assistantes étaient tous très fiers de leurs œuvres, élaborées à partir des photos de chaque enfant, découpées et dessinées à la manière du grand maître espagnol, décédé à Mougins le 8 avril 1973.

Dominique MAS

Le 12 mars 2017

PRINTEMPS DES POÈTES

ATELIER CHORALE - SALLE DES MEULES

 

                Arrivée au moins un quart d'heure avant le début de l'atelier, j'ai pu - avec une amie - assister aux ultimes répétitions de la Chorale sous la direction de Sarmad KHOURY. À 16 heures, la salle s'est très vite remplie et il a fallu aller chercher des chaises dans les réserves. Étaient notamment présents MM. Stéphan BERGEON, le directeur du Conservatoire, et Jacques VALLÉE pour la ville de Vence, Madame Sylvie TAFANY pour l'association PODIO.

                Comme à chaque fois, une chorale dirigée par Sarmad Khoury, c'est la certitude d'un moment de bonheur et de qualité. Pour être dans le thème « AFRIQUE - LES AFRIQUES », le premier chant a été une berceuse zoulou traditionnelle, dont le texte a été distribué aux auditeurs présents, car la volonté et le plaisir de ce chef de chœur est de faire participer le public, après quelques indications d'ordre pratique et musical de sa part pour les ignares en ce domaine, comme moi.

(...)

Le 31 mars 2017 

Gilbert GUIZOL nous dit tout

 

Après Jacqueline Rougeot, épouse Turcan, Lucien Isoardi et Francis Ferrero, c’est Gilbert Guizol qui est interviewé par Jean-Claude Hubi. Gilbert se raconte, les années de sa jeunesse, les fêtes au long de l’année, l’école, les parents et la nourriture, les jeux, et bien sûr la guerre et l’Occupation. Les belles années en quelque sorte !

 

Le film sera prochainement visible dans le cadre du témoignage des anciens Vençois. Film émanant d'une Commission extra-municipale pour collecter la mémoire audiovisuelle de nos anciens.

Nous vous proposons, dans ce making-of, quelques images des prises de vues, des fragments du témoignage, une sorte de mise en bouche. 

Marcel Orengo

Le 25 mars 2017

FRANTA

2ème volet de l'exposition

"LE TEMPS D'UNE OEUVRE"

Chapelle des Pénitents Blancs

Plus l’on côtoie Franta, plus on pénètre son œuvre  Une œuvre empreinte de la fascination pour l’Homme. Homme victime et Homme bourreau.

Franta est tourmenté par la souffrance humaine provoquée par l’homme sur l’homme. L’apogée de cette souffrance s’est manifestée lors de son voyage en Afrique, et plus particulièrement sur l’île de Gorée, reconnue par la Conscience universelle comme le symbole de la traite négrière, avec son cortège de détresse, de larmes et de mort.

Aujourd’hui, à la Chapelle des Pénitents Blancs, s’ouvre le second volet de l’exposition « Franta, Le Temps d’une Œuvre ». Le public et les amis du peintre-sculpteur sont venus nombreux. La petite chapelle est comble. Au cours de sa prise de parole, Franta déclare : « Aujourd’hui ça va beaucoup mieux ».

L’exposition se tient du 25 mars au 21 mai 2017.

Marcel Orengo

Le 24 mars 2017

tumultueuse intégration des immigrés italiens.


Personnellement je dois beaucoup, sinon tout, à l’Université. Quatre années durant, j’ai vécu de merveilleuses heures d’études à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines du boulevard Carlone, à Nice.
J’y ai découvert ce que peut l’intelligence quand elle est ouverte aux autres, généreuse autant que méthodique, quand son action se fait à la fois lumineuse et précise. Tous mes professeurs m’ont fasciné par leur profondeur, leur passion et leur simplicité.
L’Université devient alors un merveilleux lieu d’optimisme, puis qu’elle transmet un héritage radieux à des jeunes qui ne demandent qu’à le faire produire.
Ce que j’ai éprouvé il y a plus de 40 ans, je l’ai retrouvé à la médiathèque de Vence, lors de la conférence que le professeur émérite Ralph Schor a consacré à l’immigration italienne.
L’esprit incisif, la solidité des arguments et de la documentation, mais également l’humour et le verbe vif, tout a concouru pour que le temps s’écoule sans qu’on ne le voit passer.
Jacques Brel le disait en son temps : “la bêtise, c’est de la paresse”. Dès les premiers moments de son intervention le Professeur Schor s’en prend aux clichés, à ces si nombreux et perfides lieux communs
que cultive notre instinctive paresse intellectuelle.

(...)

Le 21mars 2017

PRINTEMPS DES POÈTES

LECTURE A LA GALERIE CHAVE 
Association Podio. Lecteur : Yves Ughes


La poésie ne vit pas que dans les livres, elle existe aussi par l’oralité. Cette lecture met en place un miroir sonore : l’œuvre d’Aimé Césaire entre ainsi en correspondance avec celle de G. Ribemont-Dessaignes. Deux rythmes pour une même révolte.

Le samedi 18 mars 2017

Pour la première fois, Vence met le végétal dans l’assiette !

  

"Rien ne saurait être plus bénéfique à la santé humaine, ni accroitre les chances de préserver la vie sur Terre que l’évolution vers un régime végétarien "

Albert Einstein

 

Dans le cadre de la journée mondiale sans viande qui aura lieu lundi 20 mars 2017, l’association L214, la Ville de Vence (Service du Développement durable et Station touristique, Organisateur et coordinateur de la manifestation à la Ville de Vence : Florent Bosco, chargé de projet stratégie Environnement & Tourisme), l’association l’Ecologie Pour Vence, le restaurant l’Auberg’In et la Biocoop Planète Paradis Bio sont associés pour organiser la première édition d’une journée de manifestation le samedi 18 mars 2017  intitulée « Vence met le végétal dans l’assiette ! » sur le thème de la transition écologique alimentaire.

(...)

Le 17 mars 2017 

Lecture de poèmes

à Vence pour le Printemps des Poètes

 

Lecture des poèmes réalisés par les membres du FAM, FOJ de Vence et le Foyer de vie La Marcelline de Villeneuve-Loubet

Natalia Florescu

Le 11 mars 2017

La 7eme étape du Paris-Nice passe à Vence

Samedi 11 mars, le Paris-Nice traversait le bassin vençois. Amateurs de cyclisme, supporteurs et curieux de passage s’étaient rassemblés le long du parcours pour voir passer la « course vers le soleil ».Comme chaque année les automobilistes voulant traverser Vence se sont retrouvés bloqués par les embouteillages et se sont joints, bon gré mal gré, aux spectateurs. 

Arrivant de Nice via Saint Laurent du Var , Gattières et  Saint Jeannet  les concurrents de cette étape de 177km qui se termine au col de la Couillole, allaient recontrer les premières difficultés en grimpant le col de Vence.

Jean Seguin

Le 8 mars 2017

Rose Wald expose 

C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai découvert cette grande dame, bourrée de talent, qui expose certaines pièces de son immense collection  à la Galerie Bleue, 3 Descente des Moulins, à Vence du 8 mars au 1er avril 2017.

Mélange de diverses matières, de peintures et de tissus, son oeuvre nous fait voyager dans un univers à la fois un peu suranné ("A la recherche du temps perdu", de Proust, me revenait en tête lors de mon voyage au fil de ses toiles) et extrêmement moderne par l'audace de sa technique.
Elle a également fait du "styling" pour les plus grandes maisons de couture (voir plus bas)

Ne ratez surtout pas l'exposition de cette immense artiste !

Dominique Mas

Video à venir

Jusqu'au 16 avril 2017

Deux artistes vençois exposent à Nice

Ica Saez et Albino exposent jusqu'au 16 avril à l'église Saint Pierre D'arène à Nice, dans le cadre de l'évènement "la messe des Artistes" sur le thème de l'exode.
Ica présente deux oeuvres, dont une qui questionne sur le devenir de ceux qui ne peuvent partir, et dont la vie s'arrête.

Marcl Orengo

Le 11 mars 2017

« L’ÉCOLE DE LA SAVANE »

 

Dans le cadre du Printemps des Poètes, l’École maternelle des Baous et l’Ensemble de percussions du Conservatoire de Vence nous plongent dans l’univers africain avec un spectacle musical haut en couleurs où le son des percussions accompagne le chant et la danse.

Embarquez-vous pour un beau voyage au cœur de la savane !

Les enfants des classes d’Hélène Labate, directrice de l’école, Nathalie Delouche et Sandrine Lerrant, nous encouragent à rencontrer les animaux sauvages à travers des textes inventés par eux et mis en musique par Grégory Oriol, professeur de percussion au Conservatoire.

 

Natalia Florescu

Le 11 mars 2017 

BABEL HEUREUSE

à Vence pour le Printemps des Poètes

 

               (texte à venir)

Le 10 mars 2017 

le cadre du Printemps des Poètes.

Patrick Poivre d’Arvor et Caroline Glory

ou comment l’archet fait vibrer la corde des mots.

 

C’est désormais de notoriété publique et publiquement reconnu, partagé, apprécié : Vence a reçu le “Label Ville en Poésie”, en février 2016.

Comme une reconnaissance des foisonnants Printemps des Poètes conçus et réalisés dans les années précédentes.

En cette année 2017, les fruits tiennent la promesse des fleurs. Il suffit de se reporter au programme général pour s’en rendre compte : la poésie fait partie du tissu de notre ville. Elle y apporte couleurs et rayonnements. Pour le plus grand nombre de concitoyens.

Comme un point fort de ce programme, s’est tenu une soirée recevant l’invité d’honneur de cette année, au cinéma Casino : Patrick Poivre D’arvor. Il est venu lire “lettres à Lou” de Guillaume Apollinaire, accompagné par la violoncelliste Caroline Glory.

(...)

Le 8 mars 2017 

Repas des Femmes

 

                Anne Sattonnet, Conseillère départementale et Première adjointe au maire de Vence, après avoir été Adjointe à l’Urbanisme, l’Environnement et le Développement économique, est très engagée dans la vie politique de notre département depuis plus de vingt ans. En cette Journée internationale des Droits des Femmes, elle organise pour la seconde année consécutive une rencontre autour d’un déjeuner à la Table du Mas, afin de réunir quelques femmes exerçant plus ou moins des responsabilités sur la région, et leur permettre ainsi de faire connaissance, d’échanger leurs expériences et leurs idées.

                Un repas exclusivement féminin, avec la volonté de ne pas se laisser intimider par les pressions masculines ci et là, et bénéficier des nouveaux modes de communication pour faire entendre sa voix. La réponse est rapide, les dames présentes ne font pas de la figuration dans le monde du travail, et qu’elles épaulent un mari ou qu’elles soient chefs d’entreprises, elles s’investissent toujours avec force et conviction malgré les charges familiales.

                Après une présentation sommaire de chacune d’elles, Anne Sattonnet souhaite porter un toast à la Femme en général, et à Laurette Georgopoulos, présidente de l’association L’Oiseau-Lyre, hospitalisée, ayant fait récemment une chute grave avec fracture du bassin.

                « Une femme peut faire deux choses à la fois, et souvent beaucoup plus ! »

Nelly ORENGO

Le 3 mars 2017                                                        

Power to change

La rébellion énergétique 

                            

Un film de Carl Fechner présenté au cinéma Casino par Bernard Barbaroux président de l’association « L’Écologie  pour Vence »

 

                Ce film m’a entraîné dans un voyage à la découverte d’un pays, l’Allemagne, où des milliers de personnes  transforment cette vision en une réalité concrète. Des pionniers combatifs, des bricoleurs amateurs, luttant pour la révolution énergétique grâce à des technologies innovantes et surprenantes. Passionnés et pleins d’espoir, ils acceptent les revers et célèbrent leurs succès.  L’avenir de l’Énergie du monde est lié à des sources décentralisées et propres, 100% renouvelables. Ce film est un plaidoyer impressionnant pour une mise en œuvre rapide de la révolution énergétique. En ces temps d'élections, il est à recommander à ceux qui veulent comprendre quels sont les grands enjeux de nos sociétés modernes, pour préserver notre avenir et notre planète largement menacés : le documentariste a rencontré divers acteurs de la transition énergétique en Allemagne, pionnière en la matière. Le tableau se veut exhaustif, au risque, de mon avis en tout cas, de passer trop vite d'un sujet à l'autre. Reste l'impression réconfortante que, malgré les lobbys du nucléaire, du pétrole ou du charbon, la révolution est en marche. Lentement mais sûrement.       

                Après la projection, Patrice Miran, ingénieur écologue et Adjoint pour l’environnement à la mairie de Vence, répond aux questions des spectateurs.

Que pensez-vous des propositions en matière d’écologie du candidat Mélenchon ?

Retour du rôle de l’État dans le secteur de l’énergie et de l’industrie, instauration et planification des ressources naturelles par le biais du rôle de l’État. Retour de la puissance publique dans la fixation des prix. Eh bien ce n’est pas du tout ce qui fonctionne. Il faut, comme démontré dans le film, laisser aux particuliers l’initiative dans le domaine de l’écologie. On retrouve chez Mélenchon les traces de sa culture communiste avec les résultats de jadis que l’on connait. Adaptons chez nous des solutions qui fonctionnent comme en Allemagne, en Australie ou dans les pays scandinaves, laissées presque toujours à des initiatives privées.

Je suis surpris que dans notre région, qui bénéficie d’un fort ensoleillement, il y ait relativement peu de panneaux solaires ?

L’ensoleillement dont notre climat nous fait bénéficier, et le coût moins élevé de l’électricité que dans les pays cités dans la réponse précédente, peuvent expliquer cette relative désaffection, il faut aussi y ajouter des règlements d’urbanisme pas toujours adaptés et, ce qui n’est pas négligeable, le coût des panneaux produits en France et la non homologation pour l’instant de ceux produits à moindre coût en Chine. Nos voitures de plus en plus nombreuses posent un problème, qu’en faire lorsqu’elles sont hors d’usage ? Elles prennent le chemin de la casse, les pièces en état sont recyclées, le reste aussi en fonction des métaux. Mais il est vrai aussi que des véhicules sont souvent abandonnés dans la nature, des méthodes bien regrettables.

Raymond Ardisson (Photos AR Internet)

VIM

vence-info-mag

Copyright : VENCE-INFO-MAG 2015