ACTUALITÉ NOVEMBRE

VENCE

CEREMONIE ANNIVERSAIRE DE L'ARMISTICE DU 11 NOVEMBRE 1918 et

HOMMAGE RENDU A TOUS LES MORTS POUR LA FRANCE

 

C’est dans un contexte très particulier, que nous nous sommes réunis cette année, au pied du Monument aux Morts, à Vence pour commémorer l’Armistice du 11 novembre 1918, et rendre hommage à tous les Morts pour la France.

Dans le respect des consignes sanitaires dues à la pandémie, la cérémonie s'est déroulée en format très restreint et sans public.

Monsieur le Maire de Vence Régis Lebigre accompagné de son adjoint Monsieur  Hafid Belhocine a ouvert la cérémonie en présence de Monsieur Loic Dombreval, Député des Alpes Maritimes, Monsieur Charles-Ange Ginesy, Président du Département des Alpes Maritimes, Monsieur Jean-Pierre Daugreilh, Conseiller Régional, Monsieur Frédéric Poma, Maire de Tourrettes sur Loup, et les présidents des associations patriotiques :Jean-Claude Pelou, Bernard Joudon, Pierre Spigolis, Antoine Ranaldi, Ange Giuge étant accompagnés chacun de leur porte drapeau. Les forces de l'ordre étaient présentes en grand nombre pour protéger ce moment de recueillement.

Un dépôt de gerbe et l’appel des « Morts pour la France » a eu lieu.

Un hommage très émouvant à nos aînés qui n'ont jamais cessé le combat pour sauver leur Patrie ainsi qu'à nos militaires en action sur le terrain.

Une grande pensée pour les familles des victimes des attentats récents.

Souvenons-nous que nous sommes là pour transmettre cet héritage fragile et fantastique qu'est La Liberté, l'Egalité, la Fraternité et la Paix que nous ont transmis nos ainés.

À nous de continuer avec votre soutien.

"A nous le souvenir, à eux l’immortalité "

 

Vive la FRANCE !! Vive VENCE

 

Luce Gayet

Vence au fil de l'eau !

 

Nichée aux pieds de majestueux baous, protégée par la croix qui domine l'un d'entre eux, Vence est une cité au sein de laquelle l’eau a toute son importance : avec son fleuve, la Cagne, ses deux rivières, le Malvan et la Lubiane, ses deux sources, le Riou et la Foux, son charmant lavoir, Vence entretient depuis toujours une histoire très singulière avec ce précieux liquide de vie.

 

Cela se manifeste par la présence de nombreuses fontaines que l’on peut découvrir en se promenant dans la petite ville comme au fil de l'eau. 

 

Chacune d’entre elles a son histoire ou sa particularité : par exemple la Basse Fontaine, place Antony Mars, immortalisée par Raoul Dufy. La plus connue pour sa beauté et son emplacement privilégié est la fontaine du Peyra rénovée en 1822 et classée aux monuments historiques.

 

Pour rajouter à leur spécificité, certaines des fontaines Vençoises sont alimentées par une eau de source : la Foux. On lui prête de nombreuses qualités : fraîche et pure, faiblement minéralisée et pauvre en sodium, elle aurait également des vertus diurétiques. On peut néanmoins lui reprocher un soupçon de calcaire et bien trop de chlore. 

 

Déjà canalisée par les romains, elle est évoquée dès le premier siècle après Jésus Christ, un aqueduc venant des sources de la Foux alimentait la ville et ses thermes. Selon la légende, la Foux, à laquelle était prêtée des vertus miraculeuses, a permis à l’épouse de Néron, Poppée, de santé fragile, de repartir en pleine santé. L'Empereur Gallien, au IIIème siècle y amena son fils à Vence pour la même raison.

 

L’évêque Lambert, Saint patron de la ville avec Véran, aimait à se retirer pour prier auprès d'une petite source qui se jette dans la Lubiane à laquelle on va rapidement accorder des vertus miraculeuses, et de nombreuses guérisons qui vont faire de l’endroit, entre le XIIe et le XIXe siècle, un lieu de pèlerinage. Aujourd'hui, la petite source coule toujours au même endroit, des marches en pierre et un oratoire qu'il serait bien de restaurer rappellent l'importance de ce lieu.

 

Elle suffira pendant presque 2000 ans à approvisionner les Vençois. Elle n'alimente aujourd’hui qu'une partie des fontaines et la piscine municipale.

Appréciées par la population comme autrefois par les agriculteurs, les eaux de la Foux qui alimentent les fontaines participent grandement à l’histoire et aux traditions Vençoises. Chaque année depuis 2007, un samedi de la fin du mois de mai, ces pièces d’eau artistiques et historiques sont fêtées et honorées, en musique, en chants, en danses et en fleurs comme des pièces majeures du patrimoine Vençois avec le passo Carriero musicau animé avec talent et bonne humeur par la banda de Lo Cepon.

 

Vous en reprendrez bien une petite gorgée ?

Emmanuèle Le Breton

La situation sanitaire étant ce qu'elle est, nous vous proposons de revivre le mois de novembre 2019

VENCE le 18 novembre 2020

Illuminations de Noël – Quartier de Sainte-Colombe

De nombreuses familles aiment décorer de guirlandes lumineuses leurs maisons ou leurs balcons pour les fêtes de fin d’année. Une belle tradition qui illumine les cœurs ! Voici le témoignage d’une de ces familles qui pare de lumières son habitation, une maison bien connue des habitants du quartier de Sainte-Colombe. Pour l’illustrer, une vidéo regroupant les images de quelques-unes de leurs installations au fil des ans.

« Depuis une trentaine d’années, nous installons des illuminations de Noël dans notre jardin. C’est mon père qui a initié cette tradition et dès que j’ai été en âge, je me suis moi aussi complétement investie dans cette activité festive. Nous avons commencé très modestement et petit à petit cela a pris de l’ampleur. Heureusement, nous pouvons compter sur l’aide des amis et de la famille, notamment sur celle de ma sœur ainée et de ma nièce.

Notre objectif : Nous faire plaisir bien sûr, mais surtout répandre un peu de magie de Noël. Le plus important pour nous c’est d’apporter un peu de lumière, de joie et d’espoir aux passants. Tous les ans, nous recevons des lettres de remerciements, des témoignages souvent très touchants de personnes qui apprécient notre modeste contribution à l’ambiance des fêtes. Et sincèrement, c’est le plus beau des cadeaux que l’on peut nous faire, alors merci à tous

Les préparatifs débutent en septembre – octobre. Nous réfléchissons aux nouveaux aménagements possibles en consultant notre liste de guirlandes, en visionnant les films et les photos des installations passées, en regardant ce qu’il se fait ailleurs et surtout en faisant marcher notre imagination ! Chaque année, dans la mesure du possible, nous essayons d’ajouter de nouvelles décorations ou de transformer les anciennes.

Ensuite, il faut penser aux branchements électriques et c’est parfois un vrai casse-tête ! Il ne faut pas oublier de les protéger. L’année dernière nous n’étions pas loin de tout perdre à cause des inondations. Du coup, cette année, il va falloir sécuriser davantage notre installation !

Cette phase de réflexion achevée, nous vérifions si nos guirlandes fonctionnent et on peut se mettre au travail ! »

Une prochaine vidéo nous montrera cette phase d’installation.

Isabelle Seguin

VIM

vence-info-mag

Copyright : VENCE-INFO-MAG 2015