ACTUALITÉ FÉVRIER

VENCE

Le 26 février 2019

Souvenir Français Comité de Vence

 

Au Collège de la Sine, à Vence se tenait mardi 26 février 2019 une belle rencontre entre les anciens combattants et les élèves de la classe de 3ème 1 "Art et Culture " 
Notre Maire, Catherine Le Lan et Madame la conseillère municipale, Josianne Gattaciecca, étaient à nos côtés toute au long de cette journée .

A l'origine de cette initiative: une professeur d'histoire passionnée : Madame Cécile CIAIS, qui a organisé un travail de mémoire autour d'une correspondance écrite entre les collégiens et nos anciens combattants .
A l'issue de ces correspondances, les participants se sont retrouvés lors d'un atelier photo avec la photographe d'art Caroyl La Barge.
Ensuite, les élèves se sont assis par petits groupes autour des anciens combattants, pour les écouter raconter... ce qui n'est pas toujours facile pour nos anciens, mais qui grâce à la spontanéité des enfants s'est très bien passé, chacun ayant appris de l'autre .S'en suivra une grande biographie.🇫🇷

Ces rencontres se clôtureront par un vernissage le 14 juin prochain et les élèves seront évalués, ce qui leur permettra d'avoir des points supplémentaires pour l'obtention du brevet des collèges.

Notre Comité a permis cet échange passionnant et nous avons étés tous, très impressionnés par l'implication de ces élèves. Nos anciens combattants étaient ravis.
Bravo à tous !!
Avec un grand merci à Madame Pastorelli, Principale du collège, sans qui tout cela n'aurait pu être possible. 

Luce Gayet

Vence 

Le 22 février 2019 

Un atelier d’initiation à l’enluminure

 

                Spectacles, conférences, et multiples ateliers, dont un atelier d’écriture auquel je participe. Chaque jour de l’année il faut beaucoup de bonne volonté pour s’ennuyer à Vence. Je découvre ce matin un atelier d’initiation à l’art médiéval de l’enluminure. Anastasia Chassaing donne deux fois par semaine des cours et m’éclaire un peu sur cet art  que je connais mal et qu’elle enseigne  dans une salle du Centre culturel, Descente des Moulins.

                Le mot « enluminure » se définit par lui-même : d’origine latine illuminare, il signifie « illuminer », mettre en lumière un texte. Les fonctions des peintures dans les livres étaient diverses et se sont modifiées dans le temps avec l’évolution des besoins, de la pensée, de la littérature…

                L’histoire de l’enluminure remonte au tout début du Moyen Âge, c’est-à-dire vers la fin du IVème siècle. C’est l’époque de la naissance du livre sous la forme que nous lui connaissons aujourd’hui : le « codex ». Le codex remplace petit à petit le volumen, son ancêtre, qui se présentait sous la forme d’un rouleau. Dans tous les pays le besoin d’illustrer les livres se développe, et avec lui toute la diversité des styles propres à chaque région, civilisation et époque.

                Malheureusement, l’invention de l’imprimerie à la fin du XVème siècle acheva le temps des livres construits, écrits et peints par la main de l’homme, qui fut substituée au fil des siècles suivants par les machines. Il ne faut surtout pas renier cette découverte qui révolutionna les mondes littéraire, scientifique, théologique, démocratisa la diffusion des savoirs et de la culture et facilita l’accès de l’alphabétisation au plus grand nombre. Mais l’artisanat de l’enluminure subsista encore quelques décennies puis finit par disparaître au début du XVIIème siècle, et emporter avec lui le savoir-faire que nos ancêtres avaient mis des centaines d’années à établir…

                Ce matin un jeune couple est au travail, un travail minutieux on s’en doute. En raison de deux fois par semaine, éventuellement quatre fois, les cours peuvent se suivre sur une journée ou en demi-journée. Pour une journée le tarif est de cinquante euros, mais il comprend toutes les fournitures nécessaires. Le parchemin les couleurs, l’encre, plusieurs pinceaux et plumes et d’autres accessoires et liquides.

                Madame Chassaing me présente quelques enluminures qu’elle a réalisées. Passionnée par cet art qu’elle pratique depuis plusieurs années, elle a transmis le même enthousiasme à ses deux élèves de ce matin-là. Une rencontre bien enrichissante avec une artiste, dans un art pour le moins original et qu’elle maîtrise parfaitement. À noter qu’elle exposera bientôt à la médiathèque, suivie sans doute d’une conférence.

Renseignements au 06 20 61 49 35.

 

Raymond ARDISSON

VENCE

Le 27 février 2019

Un piano pour l'EHPAD La Vençoise

Vence 

Le 20 février 2019

 Inauguration du cinéma Casino de Vence après rénovation

Ce mercredi 20 février 2019 à 17h30, en présence de Mesdames et Messieurs les élus, de Jean Iborra, directeur des Affaires culturelles et administrateur du musée de Vence, de Nicolas Chasey, directeur des Services techniques, de Jérôme Bucher, directeur du Centre technique municipal et son équipe, et bien entendu Karine et Stéphane Degransart, nouveaux gérants du cinéma vençois, a eu lieu l’inauguration de la rénovation du cinéma Casino de Vence :

        - Un espace dégagé réunissant les deux halls en un seul ;

        - un nouveau comptoir mixte de billetterie et de vente de sucreries et boissons ;

    - de nombreux espaces d’affichage et un écran lumineux pour informer des horaires, des séances et diffuser les bandes annonces ;

        - un mobilier d’accueil et de repos, face à la billetterie, pour attendre confortablement dans une ambiance cosy ;

        - le tout équipé d’un éclairage original ;

   - des sanitaires et la salle du rez-de-chaussée sont désormais accessibles aux personnes à mobilité réduite.

 

Remerciements à Bruno Soma, responsable du Service maintenance bâtiments, et aux membres de son équipe Grégory Lebecq, Kevin Noël, jean-Pierre Delhomme, Fabrice Radano, Christophe Mario, Franck Koszela, Thierry Campello, Davy Bodart et Eric Cecarrini.

Petit bémol, coût de cette rénovation : 72.000€ (hors main-d’œuvre assurée par les services) au lieu des 40.000€ originellement prévus.

Pour la gestion du cinéma, une consultation a été lancée en 2018 par la Régie Culturelle de Vence, attribuant la délégation de service public pour l’exploitation du cinéma à la société DK-Production dirigée par Karine Degrandsart (qui assure déjà l’exploitation des cinémas de La Gaude et de Valberg) pour une durée de 3 ans.

 

Comme le veut la tradition de toute inauguration, grignotage et pot de l'amitié ont clos ce moment officiel au restaurant l'Auberg'in à quelques mètres du cinéma.

 

Longue vie à notre cinéma rénové ! De nombreuses heures de divertissement en prévision pour les Vençois !

 

Emmanuèle Le Breton - Pillard

VENCE

Le 17 Février 2019

 

Quand «  Méditation » de Massenet fonctionne comme la Madeleine de Proust alors on se tait et on écoute. Ce sont deux virtuoses : au violon, Vera Novakova que l'on connait bien et que l'on aime à Vence, ainsi que la jeune et prodigieuse Coline Jaget à la harpe. Ce dimanche matin au centre Leclerc de la Place du Grand Jardin, de nombreux spectateurs assemblés écoutent et savourent ce concert proposé par l'association Syrinx.                    

France-Hélène La Courge

VENCE

Le 17 Février 2019

Départ du 51ème Tour du Haut Var

 

Départ de Vence Vendredi 22 à 13 heures pour Mandelieu 

Arrivée Dimanche 24 à Toulon au Mont Faron sous l'oeil bienveillant de Raymond Poulidor

Vive le vélo ( la pédale ? )    

France-Hélène La Courge

VENCE

Les 14 et 17 février 2019

GOSPEL par SISTER GRACE A LA CHAPELLE SAINTE ANNE

 

                En ce dimanche après-midi 17 février 2019, un peu après 15 h, je me suis dirigée vers la Chapelle Sainte-Anne, pour assister au Concert de Gospel, prévu à 16 heures.

                Mais il valait mieux arriver tôt car le jeudi 14, où SISTER GRACE se produisait, la Chapelle Sainte-Anne n’était pas assez vaste pour recevoir toutes les personnes désireuses d’assister à son concert.

                La voix de Sister Grace ne peut laisser indifférent, tout son corps semble voix, elle peut être doux susurrement, comme elle peut étonner par sa profondeur et sa vigueur. Elle vit sa musique, elle est musique. Et elle a le goût du partage : faire une « Master class » avant le concert, inviter les élèves à se joindre à elle pour certains morceaux le prouve largement. Mais elle va plus loin, elle implique le public, elle l’interroge, elle attend des réponses, elle les saisit au vol pour aller plus loin, elle insiste avec énergie, et les voûtes de la chapelle accueillent les chants comme une bénédiction qui va toucher le cœur des personnes présentes.

                Un moment fort pour moi : un « Amazing Grace » fredonné au départ qui va s’amplifiant. L’émotion est présente et le public est conquis. Les applaudissements retentissent, elle a transmis sa confiance, son énergie, sa joie.

                Et à la fin de son concert, elle invite les personnes intéressées pour faire partie de la chorale, qu’elle va créer à Vence, à s’inscrire auprès de la personne à l’entrée de la chapelle. Vu l’implication de sa Master class pendant son concert, les inscriptions ne devraient pas lui faire défaut.

Danielle Vallée

VENCE

Les 9 et 10 février 2019

RICOCHET au THEATRE DE L’AVANTSCENE à VENCE

 

Vous connaissez la vallée de la ROYA. Vous croyez connaître la vallée de la ROYA. Vous ne connaissez pas la vallée de la ROYA. Quel que soit votre cas, si vous voyez à l’affiche « RICOCHET » de et par Patrick MEGALE, conteur de la Compagnie LA HULOTTE, allez-y sans hésiter. Vous y découvrirez la vallée de la ROYA, ses lieux sacrés tel le MONT BEGO, ses lieux mystérieux aux noms évocateurs de sorcières, tels la VALMASQUE ou la GORDOLASQUE, ses lieux aux noms poétiques tel FONTANALBA – la fontaine de l’aube, ses villages et hameaux aux noms chantants comme CASTERINO. En vous laissant emporter sur les pas des bergers qui montent à l’estive, vous y entendrez les troupeaux sur les chemins de pierraille, vous éprouverez leur impatience en entendant tintinnabuler leurs sonnailles, vous y rencontrerez un conteur qui vous rappellera votre enfance lorsque vous jouiez avec un caillou à faire des ricochets. Mais le caillou de Patrick MEGALE n’est pas n’importe quel caillou ; il vient de ce lieu magique qu’est la VALLEE DE LA ROYA. Et il en a des choses à vous dire ce caillou plus que millénaire.

 

Dans le cadre intimiste de l’Avant-Scène à Vence, le décor est sobre et toutefois évocateur avec sa pierre gravée, son disque bien rond construit à la manière des attrape-rêves qui tour à tour est le soleil ou la lune. Le conteur, qui est aussi musicien, ponctue son récit de quelques notes musicales. A la fin du spectacle, on resterait bien encore un peu immobile pour ne pas briser la magie de ce beau voyage.

Danielle VALLEE

LA GAUDE

Le 10 février 2019

Fête patronale de la Sainte-Appolonie

Dimanche, La Gaude célébrait la fête patronale de la Sainte-Apollonie organisée par l'association des Fêtes et Traditions Gaudoises, en présence de Bruno Bettati,  maire de La Gaude. Le cortège, précédé des quatre porteurs de la statue de la sainte, a débuté la procession en gravissant l’escalier  superbement fleuri de la montée Sainte-Appolonie au son des galoubets et des tambourins de La Brissaudo. Arrivé devant l’église, il a été accueilli par le joyeux tintement des cloches. L’assistance a ensuite pu suivre la messe, célébrée en l’honneur de la sainte par le Père Didier Dubray.

Après l’office, tous se sont retrouvés pour le verre de l'amitié et déguster la célèbre brissaudo.

Jean Seguin

VENCE

Le 9 février 2019

Audition de la classe de cuivres

 

C’est toujours un plaisir de voir ces petits artistes se donner en spectacle dans la salle de l’auditorium du Conservatoire de Vence. Aussi, ce samedi, les spectateurs étaient nombreux pour l’audition de la classe des cuivres avec, cerise sur le gâteau, la participation d’une jeune violoniste interprétant la musique de « La Liste de Schindler » et de deux pianistes lancées dans un quatre mains.

 

En soliste, en duo ou en quatuor, les trompettistes et autres cornistes ont animé une bonne partie de la matinée avant de clore l’audition avec un orchestre complet.

 

Félicitations aux jeunes artistes et leurs professeurs.

Marcel Orengo

VENCE

Le 7 février 2019

 « JE PEINS LE SOLEIL : LA PALETTE DE LUMIERE DE SOROLLA »

 

Catherine de Buzon, historienne d’art, fidèle de l’Oiseau-Lyre, l’association dirigée par Madame Georgeopoulos, va nous faire découvrir Sorolla, peintre espagnol, né au XIXème le 27 février 1863 à Valence et mort au XXème le 10 août 1923 à Cercedilla (province de Madrid).

Quel parcours étonnant : orphelin de père et mère à deux ans, recueilli et élevé par son oncle, qui remarquera très tôt le talent du jeune Joaquim pour le dessin et lui permettra de suivre des cours. Très jeune il ira travailler chez un photographe, et il saura plus tard dans ses tableaux mettre à profit les conseils reçus sur le cadrage, la mise en scène, les décors, de la part de ce professionnel, qui a lui aussi pressenti le talent de ce jeune homme et va l’encourager. D’ailleurs, quelques années plus tard, il deviendra son beau-père. En effet, Joaquim tombe amoureux de Clotilde, la fille de son employeur et l’épouse. 

Avec sa femme, il va séjourner en Italie, pour y étudier la peinture. Il va aussi participer à des concours à l’étranger et notamment à Paris.

Lire la suite ICI

collage.gif

SAINT-JEANNET

Le 09 février 2019

Inauguration du point jeunes

VENCE

Le 2 février 2019

7ème Miel, la fabuleuse histoire

 

Concoctée par Patrick, le mari de Dominique CHEVAL propriétaire su restaurant « La Table de Domi » place Surian à Vence, et fort appréciée des clients, la sauce dite « 7ème Miel » va connaître un sort enviable : la commercialisation dans toute la France !

 

Il aura fallu une année à Dominique pour mettre en place la commercialisation de la fameuse sauce, pas moins !

 

Cette histoire Dominique vous la raconte dans notre vidéo.

Marcel Orengo

 

  En ce lundi 4 février 2019, il y a « café littéraire » à la BIBLIOTHÈQUE POUR TOUS, blottie au fond d’un jardinet, dans une maison à la façade en pierres apparentes, au joli nom de « LA PASTOURELLE ». Ce fut autrefois la maison d’un médecin, dont la femme aimait beaucoup les livres, et qui, l’âge de la retraite venu, en mémoire de sa femme décédée qu’il avait tant chérie, voulut que son ancien cabinet de docteur fusse dédié à une activité en rapport avec la lecture. Sa volonté fut respectée par ses héritiers et c’est ainsi que la BIBLIOTHÈQUE POUR TOUS s’y installa, en 1989, il y aura de cela bientôt 30 années. Un beau témoignage d’amour ainsi qu’une belle longévité.

  Quand vous pénétrez sous le porche d’entrée, point besoin de frapper, vous êtes invité à entrer. Vous avez l’impression d’arriver chez des amis qui vous ouvrent leur porte, et on s’attend presque à entendre cette locution si courante en Occitanie : «Chabatz d’entrar » qui signifie littéralement « Finissez d’entrer ».

  Le lieu est intimiste, les pièces lumineuses...

LIRE LA SUITE ICI

VENCE 

Lundi 4 février 2019 

CAFÉ LITTÉRAIRE À LA BIBLIOTHÈQUE POUR TOUS

GATTIERES

Le 2 février 2019

La Saint Blaise 

Préparation de la soupe au pistou

Vendredi après-midi, les membres du comité du fêtes présidé par Philippe Bordon et de nombreux bénévoles s’activaient pour préparer la fameuse soupe au pistou. Bien vite courgettes, navets, céleris, pommes de terre, poireaux et carottes étaient prêts à rejoindre dans les casseroles poitrine salée, queue de porc, jambon et couenne.

Un agréable parfum de basilic envahissait le fond de la salle, laissant présager un excellent pistou. Le lendemain, la soupe, préparée avec passion dans la bonne humeur sera servie aux nombreux convives.

Jean Seguin

VENCE 

Samedi 2 février 2019 

CAFÉ LITTÉRAIRE À LA MÉDIATHÈQUE

 

  En ce 2 février 2019, vers 9h30, le ciel vençois semblait décidé à déverser son impressionnante quantité de pluie et de grêle, ponctuée d’éclairs et de coups de tonnerre rapprochés. Sans doute cet épisode climatique a-t-il découragé plus d’une personne à se rendre à la Médiathèque. Nous ne serons donc que trois lectrices à nous retrouver en ce samedi matin autour de Maria PLAUD, l’animatrice de ce rendez-vous mensuel fréquenté habituellement par une quinzaine de fidèles.

  Un café bien chaud et des échanges de vue sur les livres présentés nous feront vite oublier nos vêtements et chaussures trempés. Nous allons à la découverte de Détroit, ville sinistrée après la crise financière de 2008, où le jeune héros du roman vient d’être envoyé par son entreprise française comme ingénieur de l’industrie automobile. Que vient-il y faire puisque l’industrie automobile est morte !  Eugène se pose bien la même question en découvrant la ville saccagée, pillée, désertée, les immeubles éventrés, les rues vides, les magasins fermés.

  Heureusement, Eugène est un optimiste...

LIRE LA SUITE ICI

VENCE

Le 2 février 2019

Souvenir Français Comité de Vence

 

Ce samedi, se tenait notre ASSEMBLÉE ANNUELLE, en présence de Madame Josiane Gattaciecca, représentant notre maire, et du Général Morel, délégué général du Souvenir Français des Alpes-Maritimes.

Un bel hommage fut rendu aux amis qui nous ont quittés cette année : Messieurs Pierre Gindra, Pierre Bernard, Patrick Pessione, Jean Claude Faribault et Henri Kohler ainsi qu’aux soldats français tombés pour La France.

Le délégué général a ensuite remercié le président pour l’excellent travail accompli et pour le dynamisme de notre comité. 
Rappelant les missions du Souvenir Français, notamment d’apprendre à notre jeunesse l’amour de la patrie et le respect de ses valeurs. Le général Morel remercie également la ville de Vence pour le soutien et la cohésion entre la Mairie et le Souvenir Français.

LIRE LA SUITE ICI

Vence

L’atelier d’écriture de Marie-Agnès COUROUBLE

 

  Marie Agnés Courouble est connue tant dans le monde du théâtre, que celui de la littérature. Auteure d’une vingtaine d’ouvrages, dont aux éditions Albin Michel un des plus connus Mort derrière le mur. Elle a été également metteure en scène de théâtre à Paris après avoir suivi les cours de Louis Jouvet, puis à Nice et maintenant à Vence ou elle réside depuis le début des années 1960.

  À Paris elle sera une des premières à animer un atelier d’écriture à une époque où c’est encore peu courant.

  Aujourd’hui c’est chez elle à Vence qu’elle poursuit cette activité pour un groupe d’assidus qui chaque semaine, après quelques exercices de diction et une improvisation, planchent sur un thème donné pour une page d’écriture.

  Chaque mois de juin les meilleurs textes des cours de l’année sont lus par leurs auteurs à la médiathèque.

  Comme on peu le voir sur ce cliché l’ambiance est aussi studieuse qu’amicale, et on ne manque jamais de fêter l’anniversaire des participants. (Renseignements 06 11 25 45 66)

Raymond Ardisson

VENCE

Le 2 février 2019

CONFERENCE «  DE JOHN CAGE A FLUXUS  » par Cédric FIORETTI

 

                Une conférence avec Cédric FIORETTI, on est sûr de ne pas s’ennuyer. Si je ne devais choisir qu’un seul adjectif pour résumer sa dernière conférence, ce serait impossible, car ses propos, autant que ses illustrations visuelles et ses exemples sonores, étaient dérangeants, perturbants, agaçants et pourtant très intéressants. En effet, ils nous introduisaient dans un monde différent, celui des précurseurs, des êtres libres, des artistes – chercheurs et expérimentateurs, ne s’imposant aucune limite – prenant le risque de choquer leurs contemporains, d’être incompris. Le tout dans un bouillonnement d’idées, de créativité.

                Créer un morceau musical en 1952, le nommer 4’33, et n’avoir que le silence total… Pendant 4 minutes et trente-trois secondes très exactement. Vous pouvez imaginer la réaction des auditeurs de ce concert, entre l’étonnement, l’agacement, l’incompréhension, l’impatience ! Pour John Cage, le compositeur de ce morceau, le « silence est aussi musique »

Lire la suite ICI

VIM

vence-info-mag

Copyright : VENCE-INFO-MAG 2015