ACTUALITE AVRIL

Les 30 avril 2017

Finale pour Une Voix

 

 

Le concours de chant Un Jour Une Voix - organisé par le Vençois Emmanuel Hauvel, commerçant dans l’avenue Marcelin-Maurel - est arrivé à son apogée pour mettre en lumière la plus jolie voix de cette belle soirée.

 

Faute de salle adaptée dans la cité, la Finale s’est déroulée dans la grande salle cagnoise « Cap Cinéma » du Polygone Riviera, présentée par Mme Régine Capelle, cantatrice et professeure à Cannes de Formation musicale, et l’organisateur lui-même. Des candidats de tous âges, présentés par trois catégories, et déterminés à donner le meilleur d’eux-mêmes. Des voix de qualité, des interprétations émouvantes pour inonder la salle de bonnes vibrations.

 

Le jury impartial et les nombreux spectateurs choisissent leur chanteur favori, et avec beaucoup de mérite les techniciens du son s’évertuent à parfaire le spectacle. Que les meilleurs gagnent, la vidéo vous charmera !

 

Nelly ORENGO

Les 22 et 23 avril 2017

Le 28ème salon de l'Auto

du Rotary Club de Vence

Les carrosseries brillent de mille feux sous le soleil de cette matinée de samedi. Sur le parking des dizaines et des dizaines de véhicules neufs attendent le chaland.

Pour cette nouvelle édition un nouveau stand, celui des voitures "sans permis" pour ceux qui ne l'ont pas passé ou... l'ont perdu provisoirement.

Didier Di Scala, président du Rotary Club de Vence, nous informe des actions qui seront menées avec l'argent récolté au cours de ces journées. Les lycéens apprenant le chinois seront les principaux bénéficiaires.

Marcel Orengo

Le 15 Avril 2017 

Soirée de la Reine : Repas-théâtre avec Richard CAIRASCHI

 

Avec quelques aménagements, la coutume est respectée. Vence aura cette année encore sa Reine et ses Demoiselles d’honneur, choisies avec soin par les « anciennes » détentrices du titre, à savoir Laëtitia Murat, Allison Gauchard et Agnès Farrugia. Cette élection nous donne un palmarès ainsi ordonné : Léa MATHIEU la reine, assistée de ses deux demoiselles d'honneur : Camille BACILIÈRE et Camille PALMARO. Les jeunes filles souriantes revêtent l’écharpe de l’année et le lendemain dimanche, place Godeau pour cause de travaux place Clemenceau, la reine sera couronnée par le maire après la messe, à l’occasion de la danse de la Souche.

 

Et puis vient le tour de l’auteur-comédien Richard Cairaschi de se produire, avec ses Métamorphoses niçoises. Un régal pour les spectateurs, ceux qui, dans leur jeunesse, ont vécu au jour le jour ces situations familiales, amicales ou simplement de voisinage. Richard Cairaschi n’invente pas, au mieux il brode un peu (sinon il ne serait pas niçois) les faits réels. Une soirée spectacle haute en « niçoiseries ».

 

Marcel ORENGO

Le 17 Avril  2017

Ensemble vocal Syrinx à la Cathédrale

 

 Pour le dernier concert Syrinx de la saison avant Festi' Vence, nous écoutons  son Ensemble Vocal composé d'une bonne quarantaine de choristes. Dirigé par Giulio Magnanini, accompagné à l'orgue par Stéphane Eliot et au piano par Roberto Galfione, l'orchestre interprète en première partie des chants religieux à la gloire des vertus théologales «  La Foi, l'Espérance et la Charité ». Après un charmant intermède qui met à l'honneur deux jeunes virtuoses vençois, la deuxième partie propose « Stabat Mater » de Rossini : Corinne Parenti est soprane, Claudia Cesarano alto, Diego Saavedra ( si, si, c'est très sérieux )  ténor et Luciano Montanaro basse.  Une belle soirée qui prouve encore une fois que la musique possède une dimension divine .

       France-Hélène

Le printemps du Monde à Vence

(par Simon Pégurier)

(photos : Camille Dufosse)

 

                Pour leurs 20 ans, les Nuits Du Sud nous ont offert le plus beau cadeau auquel on pouvait rêver avec la création d’un festival supplémentaire : « Le Printemps des Nuits du sud ». Pour l’occasion, le festival avait loué l’un des fameux Magic Mirror, que l’on connaît bien sur la Côte d’Azur pour accueillir régulièrement les concerts du Midem de Cannes. Ce chapiteau s’est installé sur la place du Grand Jardin pour une semaine de plaisir musical et pas moins de 19 concerts.

                En choisissant un Magic Mirror, l’équipe des Nuits Du Sud a vu juste. Ce chapiteau est un lieu exquis. La taille est idéale, environ 1500 personnes, l’ambiance est classe, style années 1920, les miroirs qui donnent leur nom au chapiteau réfléchissent et créent des angles de vue inattendus. Tout est étudié pour le confort des spectateurs : les jeux de lumières sont parfaits, le son est au top, la visibilité est optimum de partout. Même le snack et la buvette étaient soignés.

                Bernard Lavilliers ouvrit le festival avec un immense succès populaire, puisque sa date était Sold Out longtemps à l’avance ; il nous a livré une version intime de son répertoire seulement, accompagné d’un percussionniste (Mahut), parfait pour mettre en valeur les richesses de sa poésie militante. La jeunesse fut comblée avec le Biotois Feder, qui a transformé notre place du Grand Jardin en dance-floor géant. L’Haïtiene Leyla Mc Calla nous a fait fondre avec son chant et sa mélodie pleine de chaleur, malheureusement il manquait un peu de diversité dans ses compositions et le banjo s’est avéré un peu fatigant à la longue. Nino De Elche est une espèce de Sigur Ros expérimental et espagnol, envoûtant au début, amusant au milieu, lassant à la fin. Général Elektriks se produit régulièrement sur la Côte, le public sait donc d’avance qu’il ne sera pas déçu, sa funk sur ressort est scénique par excellence, pas un instant de répit, ça saute dans tous les sens.

(...)

Le 26 avril 2017

31 ème anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl

u monument aux morts avenue du Colonel Meyere, ce 26 avril 2017, comme chaque année, Patrice Miran, en présence d'Emmanuèle Pillard - Le Breton, de Bernard Barbaroux, d'Yves Rousguisto, de René Gans, de Christian Cogno ( excusés mais présents par la pensée : Laurence Imperaire - Boronad et Brigitte Baguet ).

 

Le réacteur nucléaire n° 4 de Tchernobyl a explosé le 26 avril 1986, il y a 31 ans. A cette date commença la plus grande catastrophe technologique et industrielle de tous les temps. Tchernobyl n’a pas fini de faire des victimes : ses conséquences inouïes et irréversibles sur la santé (cancers, pathologies multiples, effets mutagènes et tératogènes) affecteront profondément les prochaines générations.

Kofi Annan, ancien secrétaire général de l’ONU, a estimé que plus de sept millions de personnes avaient été gravement affectées par la catastrophe. Pourtant, l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA) avance encore le chiffre ridicule de 50 victimes pour protéger les intérêts de l’industrie atomique.

Refusons absolument d’oublier Tchernobyl !

Nous ne pouvons permettre que soit oublié le sacrifice des quelques 800 000 liquidateurs qui ont lutté pour contenir l’ampleur du désastre, et qui, par centaines de milliers (selon les ambassades d’Ukraine et de Russie) l’ont déjà payé de leur santé ou de leur vie, pour nous sauver.

31 ans après, le risque est plus grand que jamais de voir la désinformation et le mensonge masquer les véritables conséquences sanitaires de cet accident. 500 000 enfants en Bélarus souffrent de l’exposition quotidienne à la radioactivité et sont abandonnés encore aujourd’hui à leur sort.

Le mensonge et l’oubli, avec des complicités au sommet de divers Etats et institutions internationales, permettent à ce lobby d’envisager la construction de centrales nucléaires dans plusieurs pays à travers le monde. Nous ne pouvons oublier que presque deux années après cette catastrophe la fine fleur de la médecine nucléaire française (professeurs Pellerin, Jamet, Tubiana) s’est rendue dans les territoires contaminés par l’accident pour tranquilliser des populations traumatisées par l’accident et les inciter à rester sur place, consommant des produits contaminés et s’empoisonnant à petit feu. Voilà plus de 15 ans que nous avons saisi le Conseil de l’Ordre des Médecins pour ce manquement grave à la déontologie médicale et que nous attendons toujours une réponse de sa part.

CONTRE LE DÉNI ET L’OUBLI, NOUS INVITONS CHACUN ET CHACUNE D’ENTRE VOUS A UNE MINUTE DE SILENCE EN MEMOIRE DE TOUTES LES VICTIMES PASSEES ET FUTURES DE TCHERNOBYL ET A L’EGARD DESQUELLES LA FRANCE A UNE RESPONSABILITE PARTICULIERE.

Avec une pensée pour les victimes de  la catastrophe de Fukushima au Japon le 11 mars 2011.

 

S'en suivit une minute de silence, sous une pluie battante au diapason avec la tristesse de l'instant.

 

Emmanuèle Pillard - Le Breton.

Le 17 Avril 2017

Le Corso Fleuri de Pâques

En début d’après-midi, le corso fleuri s’élance sur la place du Grand Jardin, pour le plus grand plaisir des touristes et Vençois venus nombreux, afin d’admirer le travail des associations et des familles avec, cette année encore, des chars splendides sur lesquels les enfants joyeux s’amusent à jeter des confettis sur le public et les personnalités. Une grande et belle fête appréciée de tous, toutes générations confondues.

 

Enfin la journée s’est terminée par la remise des prix à la salle Falcoz où l’ambiance sera particulièrement festive comme le montre notre vidéo.

 

Marcel Orengo

Le 16 Avril 2017

La Messe de Pâques

Le Couronnement de la Reine

La messe chantée de Pâques célébrant la Résurrection du Christ est célébrée par le Père Louis Gibelin, avec tout le groupe de La Brissaudo dans le chœur de la cathédrale.

 

Respectant la tradition, après la messe, sous un beau soleil printanier, le pied de vigne est brûlé sur la place Godeau (la place Clemenceau étant en travaux), durant la « danse de la souche » effectuée par La Brissaudo. Béni par le prêtre et noirci par le feu, le cep de vigne aurait un pouvoir de régénération destiné à favoriser la renaissance des nouveaux plants de vigne. Retiré du feu, le pied de vigne sera offert à la personne la plus méritante. Cette année la souche est offerte au groupe folklorique de Château-Gombert « Roudelet Felibren », groupe qui a fortement participé à la création de La Brissaudo comme tient à le rappeler son président, Barthélémy Clérico.

 

Autre tradition annuelle vieille de 95 ans, le couronnement de la nouvelle Reine de Vence, une jeune fille élue avec ses deux demoiselles d’honneur pour accompagner le maire lors des diverses manifestations. Ainsi  Léa MATHIEU, la reine, entourée de Camille BACILIÈRE et Camille PALMARO, ses deux demoiselles d'honneur, sont ces vertueuses demoiselles. Elles partiront en voyage au mois d’août avec le Comité de Jumelage à Lahnstein en Allemagne. 

Marcel Orengo

Le 16 Avril 2017

Hommage aux Provençaux célèbres

La Brissaudo rend hommage aux félibriges sur le parvis de la chapelle des Pénitents Blancs avec "La Coupo Santo" écrit par Frédéric Mistral sur la musique d’un noël attribué à Nicolas Saboly, mais en fait du frère Sérapion : Guihaume, Tòni, Pèire. Elle est devenue depuis l'hymne de la Provence et même l'un des hymnes des pays d'oc, à côté de "Se canta". Traditionnellement, l'assistance se lève au dernier couplet et, selon l'usage, n'applaudit pas l'hymne mais cette recommandation s'étiole et, souvent, les applaudissements éclatent pour témoigner du plaisir partagé.

Le 8 Avril 2017

Clôture du Printemps des Nuits du Sud

Présentation du programme de juillet

Message de Téo Saavedra

 

"Le 1er festival Printemps des Nuits du Sud se termine tout juste.

Personne n’aurait pu s’imaginer que dans une période hors saison et pluvieuse nous aurions pu faire venir plus de 13 000 personnes pour faire partager notre musique.

Nous sommes fiers de cette réussite et des perspectives qu’elles représentent.

Il faudra améliorer ici et là des aspects mais le cœur de notre concept est là !

Cet évènement est destiné à créer un nouveau grand rendez-vous sur la Côte d’Azur

 

Je tenais personnellement et au nom de toute l’équipe du festival à vous remercier de votre soutien indéfectible apporté à ce nouvel évènement.

 

Nous poursuivons notre travail pour préparer le 20ème anniversaire de l’édition estivale, ( doc ci joint)

Nous restons à votre écoute pour poursuivre et consolider notre collaboration",

Le 8 avril 2017

Le retour de Mitch, l'écrivain,

"Mitch the artist" comme il aime à se nommer

(Angie Lollia)

 

Je l'attendais avec impatience, et voilà qu'enfin les réseaux sociaux m'annoncent en masse que Mitch revient avec un nouveau livre.

 

Pour une fois que je peux côtoyer un auteur dynamique, avec de l'humour, parfois grinçant et qui écrit à merveille, je fonce acheter son livre, en plus je profite de son passage à l'espace culturel de Vence pour me le faire dédicacer et je m'empresse de le lire dans l'après-midi.

 

Mais qui est ce Mitch ? Une carrure imposante, un sens de l'humour corrosif, une répartie à toute épreuve, il ne m'en faut pas plus pour adhérer au personnage.

 

Cet artiste peu conventionnel, hors norme pourrions-nous même oser dire, nous présente là son deuxième ouvrage aux éditions Hugues Facorat.

 

Après son précédent succès Vide («Plume d’or» des huit plumes de l’EXPRESS), voici donc Les Sexes Electriques.

(...)

Le 7 avril 2017

Forum citoyen

 

                Ce vendredi, un forum citoyen se tenait à la mairie de Vence sur le bilan de la concertation de l’aménagement de la place du Grand Jardin. La salle n’était pas remplie mais il est vrai qu’au même moment se tenait une réunion pour François FILLON à la salle de réunions des Pompiers !

                Le maire de la Cité des Arts, Loïc DOMBREVAL, assisté par Anne FERRERO (Commission extra-municipale de la Culture et du Patrimoine) et M. CHASEZ (Directeur des Services Techniques de la ville), a fait le point sur la consultation citoyenne, organisée pour prendre le pouls de la population vençoise concernant cette nouvelle installation. Vous pouvez retrouver sur le lien ci-après un dossier complet sur ce projet, édité par la ville de Vence : http://www.vence.fr/IMG/pdf/lvdv_12_internet.pdf

 

                Le bilan est en fait assez décevant ! Seulement 57 réponses obtenues sur près de 20000 habitants, réparties ainsi : 10 courriers reçus ; 20 avis déposés dans le kiosque installé à cette occasion sur la place du Grand Jardin ; 27 courriels. Les résultats se décomposent comme suit : 67% d’avis favorables, 23% d’avis défavorables, et 10% de personnes ne se sont pas prononcées. La réunion fut très motivante pour les différents intervenants et elle a suscité beaucoup de réactions et de discussions autour de ce projet, si important pour notre ville.

(...)

Le 7 avril 2017 

Stamford à Vence : Nice to meet you !

 

                Une nouvelle rencontre, plus confidentielle qu’à l’accoutumée car un peu moins de visiteurs, mais des retrouvailles très chaleureuses de part et d’autre des membres du jumelage de Vence avec Stamford. Les responsables du « Twinning » leur ont concocté un savoureux séjour, à commencer par la visite du Musée provençal de La Brissaudo après la traditionnelle réception en mairie le vendredi midi.

                Puis au fil des cinq jours nos amis britanniques pourront être guidés dans la ville d’Aups, pénétrer au cœur des grottes de Villecroze, découvrir Villefranche-sur-Mer et sa citadelle, la chapelle décorée par Cocteau, et le lendemain le musée Escoffier de Villeneuve-Loubet… À cette occasion rappelons que le célèbre cuisinier s’était illustré dans la capitale royale de nombreuses années, créant sa célèbre pêche Melba pour la danseuse Nelly Mitchell.

                Après la visite de la forteresse de Villeneuve-Loubet, un dîner sera proposé à l’Auberge des Seigneurs place du Belvédère Fernand Moutet pour clôturer un séjour toujours très apprécié. Enfin, les Britanniques s’envoleront vers leurs brumes natales mercredi 12 au matin.

Nelly ORENGO

Le  15 avril  2017

« Double jeu »

 

Après s’être adonnée à la littérature érotique ou sensuelle, DM Dejean aujourd’hui Saint-Pauloise signe son second ouvrage à l’Espace Commercial Leclerc Place du Grand Jardin. Ce second ouvrage intitulé : « Double Jeu » est édité aux Presses Littéraires  et semble privilégier une «  vision colorée d’une société décadente », «  approche au vitriol »  qui pourrait bien plaire à une certaine catégorie de lecteurs, de ceux qui aiment à se gratter…. les oreilles.                                                            

La Courge 

Le 14 avril 2017

Quand les expositions sortent des galeries...

(Angie Lollia)

 

Encore une nouvelle expo cette semaine. Le vernissage s'est déroulé vendredi au studio ArtDict Tattoo.

 

Un vernissage en petit comité, avec peu d'officiels (pour ne pas dire aucun), mais le talent était au rendez-vous.

 

Caroline Bordier nous présentait son exposition Art Work, un travail sur bois de caisse de vin pour cette peintre, graphiste et illustratrice.

 

Comment l'idée lui est-elle venue ? L'artiste nous explique qu'au départ, il s'agissait tout simplement d'une commande originale, pour un ami. Ce dernier possède un bar à vin qu'il voulait habiller. Il a fait appel au talent branché pop art de Caroline.

 

Ce qui donne aujourd'hui lieu à cette exposition atypique.

 

L'artiste joue avec le bois des caisses de vin, elle en garde les estampes qui font corps avec l'oeuvre finale.

(...)

Le 13 avril 2017 

Inauguration du chantier

des « Jardins d’Azur »

 

                Truelle en main, Anne Sattonnet et Marie-Pierre Allard, respectivement Conseillère départementale, Première adjointe déléguée à l’Urbanisme et aux Systèmes d’information, pour la première, et Adjointe déléguée au Tourisme, Commerce, Développement économique et Emploi, pour la seconde. Ces deux dames posent non pas la première pierre, mais les premières briques de la future résidence hôtelière « Les Jardins d’Azur », chemin de la Sine.

                Anne Sattonnet rappelle que les autorisations ont été données par la précédente municipalité et, à la prise de ses fonctions, elle s’est inquiétée auprès de Lionel Vandecasteele, directeur du projet, des répercussions sur le voisinage. Lionel Vandecasteele, devant un auditoire composé de voisins et de membres de l’association de la défense de La Sine, rassure en définissant les objectifs de ce programme, bien éloigné de certaines rumeurs.

                Nous invitons les personnes intéressées par ce sujet à regarder et écouter notre vidéo. 

Marcel ORENGO

« CommeChezSoi »

Une belle aventure

 

Un peu comme un artiste peintre, Hugo Marqués est un artiste en cuisine.

Il vient d’ouvrir, avec son épouse Rita, « CommeChezSoi », un ravissant restaurant à Vence. Sourires, convivialité, mets délicieux, sont les maîtres mots de la maison.

Passionné de cuisine depuis son enfance au Portugal, il a tout fait pour arriver à ses fins : avoir son propre établissement.

Après l’Ecole Hôtelière, pendant son service militaire dans la Marine portugaise, où il s’est engagé - presque volontairement - à l’âge de 16 ans, il n’a pas cessé de peaufiner ses recettes au fil de ses voyages.

Il a prit du galon en fréquentant de grands chefs à Londres, à Bruxelles et récemment Christophe Dufau à Vence.

Il propose une cuisine raffinée et inventive, rien que des produits locaux, en général Bio, qu’il se procure sur place. Jamais de congelés chez les Marqués, mais des produits de saison, la carte change deux ou trois fois par mois, selon le marché.

Ils ne sont pas encore ouverts tous les jours, il est préférable de téléphoner pour réserver.

commechezsoivence@gmail.com

09 81 19 97 27

Jany Carré

Le 10 Avril 2017

Inauguration du refuge LPO du Parc de la Conque

Lundi le président national de la LPO Allain Bougrain-Dubourg est venu à Vence pour inaugurer avec le Maire Loïc Dombreval, le refuge LPO au Parc de La Conque, en présence  de nombreux élus, de représentant de la LPO de la région Paca et des enfants de l’école Chagall.

Le 5 avril 2017

DOMIH "Sang d'Encre"

En juin 2016, l'artiste DomiH exposait à la Chapelle Sainte Bernadette de Vence, à proximité de la maison de retraite "La Vençoise".

A cette occasion, l'artiste peintre organisa avec l'aide des animatrices Nadia et Christine, un atelier peinture qui permit aux résidents de s'essayer à l'art.

Depuis ce jour une belle et enrichissante relation est née.

L'artiste DomiH a invité les résidents et l'animatrice Christine à découvrir sa nouvelle exposition "Sang d'Encre" au Parc Phoenix à Nice, en ce bel après-midi printanier du 6 avril 2017.

Exposition visible jusqu'au 26 avril 2017.

Le 1er avril 2017

Place Maréchal Juin

Inversion du sens de circulation

 

Après les récents travaux d’embellissement, la place Maréchal Juin va changer aujourd'hui son sens de circulation. Désormais en arrivant sur le rond-point, il faudra tourner à gauche. Les experts sont formels : cela va améliorer considérablement la fluidité des véhicules, pour le confort de tous en résuidant les bouchons et, par ainsi, l’émission de gaz toxiques.

Un conseil, avant de vous engager à gauche sur la place, vérifiez bien la date de ce jour.

La Sardine

Le 1er avril 2017 (et ce n'est pas un poisson)

Le Conservatoire à l'exposition Franta

Dans le cadre des 40 ans du Conservatoire, l'Ensemble de Flûtes dirigé par leur professeur, Mauricio Lozano, jouait samedi 1er avril au milieu de l'Exposition Franta.

🎃Vous l'avez demandé, La Courge l'a fait

Le 10 avril 2017

Compte rendu du Conseil Municipal

[par La Courge]

 

Étaient absents : Anne Sattonnet, Marie-Pierre Allard, Pierre Valet, Michel Rontani, Karine Bonhomme, Dominique Roméo, Émilie Revello, Anny Double, Sophie Corallo,  Ghislaine Beltrame.

1er point : contestation par JP Daugreilh, des oublis ou omissions sur le compte-rendu du dernier Conseil.

3ème point : délibérations à envoyer par mail pour économiser. Opposition FN qui n'a pas d'ordinateur.

4ème point :  création d'un grand Parcours des Baous avec les communes près de chez nous.

5ème point : le budget (ouh lala…).

                On n'augmente pas les taxes, il faut donc diminuer les dépenses. Impossible de dire quoi, je n'ai pas accès à la doc. La diapo est illisible : trop loin, peu de contraste. Les chiffres défilent et monsieur le maire mène un train de poste. Je n'ai rien compris. Et voilà que sonne mon portable de Courge : « Méditerranée, aux îles d'or ensoleillées, aux rivages sans nuages,…  », la honte ! Monsieur le maire m'adresse un regard foudroyant (à juste titre) mais je ne peux pas me cacher sous la table : elle est branlante et je ne suis pas suicidaire.

                J-Pierre du FN conteste l'achat du Bar de l'Étoile. Patrice Miran explique que nous avons un maximum de déchets verts : beaucoup de tonnes à la déchetterie, plus ceux qui sont brûlés en cachette sous les nez de tout le monde chez les particuliers. Il faudrait donc de la méthanisation. Quant au Bar de l'Étoile, sa démolition est à intégrer à un projet plus large : giratoire ? Jolie vue ? Sept abstentions.

                Déficit des Nuits du Sud : 200 mille euros.

                Les subventions : 356 mille euros pour les associations. Les élus ne seront pas augmentés.

9ème point : logements sociaux : retrait de la commune sur lot n° 4 vers le boulevard de la Reine Jeanne (?).

10ème point : la piscine ne sera pas chauffée, trop cher. Les deux candidats ont fait des offres de bonne qualité, cependant la piscine coûte actuellement 320 mille euros de déficit sur l'année ; un chauffage monterait à 930 mille euros sur l'année. Chaque candidat proposait 1 million ou plus de dépassement, mais les Vençois ont répondu qu'ils ne voulaient pas d'augmentation de la fiscalité. Alors, pourquoi pas une simple couverture ?  Les travaux seraient moins chers, certes, mais coût de fonctionnement toujours 1 million par an à supporter. De profundis piscinibus… On renonce au projet : deux abstentions.

11ème point : la place du Grand Jardin : la concertation a été honorée par 57 Vençois (alors les autres, pas de rouspétance !), le projet va débuter en 2018 avec une modification sur le revêtement de sol, en cours d'étude.

12ème point : le PLUM (pas pudding), (Plan Local d'Urbanisme de la Métropole), ou PADD (Plan d'Aménagement et de Développement Durable), va décider de l'avenir ; donc on va voter un maximum d'équilibres. Il convient de distinguer le littoral, le Moyen-pays et la montagne, les enjeux et exigences n'étant pas les mêmes.

13ème point : il faut racheter les terrains du projet Chagall ou bien payer les désistements.

14ème point : les besoins sociaux sont identifiés. Aide aux démunis et maintien à domicile.

15ème point : les effectifs des personnels ?

Deux remarques de monsieur le maire : dans les cantines scolaires vençoises, les viandes ne sont ni cachères, ni hallales. Foi de vétérinaire !

La procession œcuménique de la Messe du Saint Siège a été déroutée, mais ce n'est pas la décision de la Mairie. Pas du tout.

                Fin de l'histoire à 17h30 ; toute réclamation concernant ce compte-rendu n'est surtout pas à adresser à M. le maire.

LA COURGE

Le 1er Avril 2017

«  Chair Amour »

de  Victor Haïm

 

Ce week-end au Théâtre de l'Avant-Scène, Jacques Fournée a programmé une pièce de Victor Haïm : «  Chair Amour », mise en scène par Alain Ilel, façon Shakespeare. Interprétée par Laure qui joue Marie-Elizabeth, Line qui joue Galatée et Jean-Marc qui joue  Jules-Marie, la pièce prend une dimension délirante qui contraste avec la vision que Marie-Agnès Courouble en avait de la situation incestueuse et nazie  écrite par l'auteur. 

Néanmoins, le spectateur n'a pas une seconde pour regarder sa montre.  C'est ça, le théâtre : deux metteurs en scène ? Deux pièces différentes.       

France-Hélène

Le 4 avril 2017

Véronique Daemers récidive ! 

(Angie Lollia)

 

C'est en présence de M. le maire de Vence, Loïc Dombreval et de l'adjoint à la culture M. Jacques Vallée que s'est déroulé le vernissage de la nouvelle exposition de Véronique Daemers mardi 4 avril à la galerie bleue, 3 descente des moulins, Vence.

 

Nous y étions aussi !

 

Véronique Daemers déclare être touchée par la présence de tous ses amis et du grand nombre de passionnés d'art et de curieux, qui se sont déplacés pour l'occasion.

 

Parmi les oeuvres de cette artiste montante, nous pouvons découvrir :

 

Bouquet final (le plus grand), représentant l'expression de la joie, qui éclate dans toutes les directions, sans limite au milieu du cosmos.

Comètes (diagonale qui sépare un fond bronze et un fond argent), représentant l'expression de la vie venue de l'espace, car les comètes apportent la destruction mais aussi la vie.

(...)

VIM

vence-info-mag

Copyright : VENCE-INFO-MAG 2015